06/01/2020 histoireetsociete.wordpress.com  3 min #167036

entre voyous : Iran : Macron dit à Trump son «entière solidarité»

Emmanuel Macron et Donald Trump, le 24 avril 2018 à la Maison Blanche.

Par Le Figaro avec Reuters
Publié il y a 3 heures
Ce type est décidément au-dessous de tout. Remarquez les kurdes d'Irak soutiennent également leur cher allié américain, alors que le parlement irakien a voté le départ des troupes de la coalition, les députés kurdes et ceux des tribus sunnites étaient absents, en revanche l'Arabie saoudite prudemment déclare qu'elle n'était pas au courant. quant à nos presse macronienne elle a précédé l'accord des deux voyous en chef dans le déni du droit. Non seulement l'iran est mobilisée, mais la majorité de l'irak refuse la coalition et le pays va probablement connaitre une explosion sciemment provoquée et une déflagration dans laquelle Macrons'est déjà impliqué en espérant sans doute qu'elle l'aidera à sortir de ses problèmes internes. Alors que le parti communiste par la bouche de Fabien Roussel a dénoncé la frappe alors que d'habitude sous prétexte de Daech et de la sypathie personnelle de Pierre Laurent pour les kurdes il soutenait la coalition, là il est clair que Macron va jouer la division au sein des forces de gauche et tenter d'entraîner les réformistes dans le « camp antiterroriste », ce qui redouble sa stratégie auprès de la CFDT (note de Danielle Bleitrach pour histoire et societe)

Emmanuel Macron s'est entretenu dimanche avec Donald Trump au sujet des tensions au Moyen-Orient au surlendemain d'une frappe américaine en Irak ayant tué le général iranien Qassem Soleimani, a  annoncé l'Élysée.

À lire aussi :  États-Unis-Iran: le risque d'un embrasement

Au cours de cet entretien avec son homologue américain, le président français a dit son «entière solidarité» avec les alliés de la France et a souligné que la priorité «devait aller à la poursuite de l'action de la coalition internationale contre Daech, dans le plein respect de la souveraineté de l'Irak». «Le président de la République a souligné son entière solidarité avec nos alliés face aux attaques perpétrées ces dernières semaines contre les emprises de la coalition en Irak», est-il écrit dans un communiqué de l'Élysée.

«Il a exprimé sa préoccupation concernant les activités déstabilisatrices de la force Al Qods sous l'autorité du général Qassem Soleimani, rappelé la nécessité que l'Iran y mette maintenant un terme et s'abstienne de toute mesure d'escalade militaire susceptible d'aggraver encore l'instabilité régionale», ajoute la présidence française. «Il a marqué la détermination de la France à travailler aux côtés de ses partenaires régionaux et internationaux à l'apaisement des tensions.»

 histoireetsociete.wordpress.com

 Commenter
Référencé par : 1 article