08/02/2020 francais.rt.com  4 min #168732

Acte 65 : des Gilets jaunes bloqués et empêchés de manifester à Paris (En Continu)

Les Gilets jaunes parisiens entendaient manifester dans les quartiers interdits de la capitale, devant l'Assemblée nationale, le Sénat ou l'Elysée, mais les forces de l'ordre les en ont empêchés. Les contrôles se sont multipliés.

Mise à jour automatique

  • samedi 8 février
    15h13 CET

    De nombreuses personnes souhaitant quitter la place du Palais royal, à Paris, sont verbalisées, selon notre journaliste présente sur place.

    Les personnes qui veulent sortir de la place du Palais royal où a lieu le rassemblement des #GiletsJaunes sont toutes verbalisées. C'est ce que viennent de me déclarer deux gendarmes. #Acte65

    Plus tôt dans la journée, cela avait été le cas pour le Gilet jaune Maxime Nicolle.

    Maxime Nicolle a son tour contrôlé et verbalisé par les forces de l’ordre. #acte65 #giletsjaunes #paris
  • 14h44 CET

    Les esprits se sont brièvement échauffés sur la place du Palais, à Paris, alors que les manifestants sont dans l'impossibilité de quitter les lieux.

    Les esprits s’échauffent sur la Place du Palais Royal. Impossibilité pour les manifestants de quitter les lieux. Les forces de l’ordre ont fait usage de spray au poivre et de coups de matraque pour refouler les manifestants. #acte65 #giletsjaunes #paris
  • 14h42 CET

    La police a fait usage de gaz lacrymogène contre un manifestant.

    Les esprits commencent a s'échauffer. Un manifestant est aspergé de gaz à bout portant. #GiletsJaunes #Acte65
  • 14h37 CET

    Le Gilet jaune Faouzi Lellouche exprime les raisons de sa présence au micro de RT France.

    "On défend la liberté, l'égalité et la fraternité, les trois sont malmenées", dit @FaouziLellouche, #GiletsJaunes, interpellé et mis en garde à vue la semaine dernière.
  • 14h27 CET

    Selon notre reporter présent sur place, la police empêche tout rassemblement et la situation se tend légèrement.

    La tension monte à #PalaisRoyal alors que les forces de l'ordre empêchent toute dispersion.#acte65 #GiletsJaunes
  • 13h30 CET

    Egalement présent aux abords du Palais Royal, Maxime Nicolle, figure des Gilets jaunes a lui aussi été contrôlé puis verbalisé, comme a pu le constater une journaliste de RT France.

    Maxime Nicolle a son tour contrôlé et verbalisé par les forces de l’ordre. #acte65 #giletsjaunes #paris
  • 13h06 CET

    Devant le Palais Royal, point de départ d'une manifestation interdite par la préfecture, Eric Drouet a été contrôlé puis verbalisé, comme a pu le constater le journaliste de RT France, présent sur place.

    #acte65 des #GiletsJaunes : les FDO ont commencé à verbaliser des personnes (dont @drouet_eric) à #PalaisRoyal suite à l'interdiction de manifester dans le secteur ce samedi 8 février#greve8fevrier

    Interrogé par le journaliste indépendant Jonathan Moadab, Eric Drouet déplore avoir reçu une amende alors qu'il ne manifestait même pas, selon ses dires : «On se balade, on est deux et on s'est fait encercler par une vingtaine de policiers. On ne sait même pas pourquoi on a été verbalisés. Manifestation à deux, sans attributs de manifestants...»

    "J'étais venu pour me balader, et on m'a mis une amende !" Le #giletsjaunes @drouet_eric verbalisé dans le cadre de la manifestation interdite #acte65 #greve8février

Découvrir plus

Du Conseil d'Etat jusqu'à l'Elysée, en passant par Matignon, le Sénat, l'Assemblée nationale et le ministère de l'Intérieur. Tel est l'itinéraire déclaré de Gilets jaunes souhaitant défier les autorités préfectorales, et notamment l'interdiction de manifester émise par le préfet Didier Lallemant dans certains quartiers sensibles de la capitale, qui abritent des lieux de pouvoir.

Le parcours ayant été interdit par la préfecture, c'est sans autorisation qu'ils se sont donné rendez-vous à 13h devant le Conseil d'Etat, place du Palais-Royal, et qu'ils comptent marcher jusqu'à la résidence d'Emmanuel Macron.

Le tracé déposé en préfecture et que souhaitent suivre des Gilets jaunes ce samedi.

Ces dernières semaines, les groupes de Gilets jaunes avaient accepté de manifester sur des parcours autorisés par la préfecture. Mais depuis le 1er février, ils ne semblent plus l'entendre de cette oreille. Estimant que les manifestations autorisées n'ont pas suffisamment d'impact, ils ont décidé de manifester là où se trouvent les tenants du pouvoir, malgré les risques d'amendes et de gardes à vue.

La préfecture de Paris a, pour sa part, publié un communiqué dans lequel on peut lire que «compte tenu des risques de troubles à l'ordre public que fait peser cette manifestation et des difficultés que rencontreraient les forces de l'ordre pour rétablir l'ordre en cas d'exactions, des parcours alternatifs, respectant leur droit de manifester, ont été demandés aux déclarants par la préfecture de police. Ceux-ci n'y ont pas donné suite».

#Manifestation I Le préfet de Police prend un arrêté d’interdiction d’une manifestation déclarée le 8 février 2020 dans le cadre du mouvement dit des gilets jaunes.

Pour éviter de se faire arrêter par la police, les organisateurs de cette manifestation recommandent aux participants d'éviter de porter des sacs à dos, des masques à gaz, de grosses chaussures de randonnée et, bien sûr, le gilet jaune. «Ressemblez à un Parisien», peut-on lire notamment sur le groupe  Opérations spéciales GJ. Des avocats défendant les Gilets jaunes proposent des solutions pour contester les éventuelles verbalisations grâce au téléchargement d'un modèle en ligne.

📢🧔🏻 En voilà un parcours intéressant !
Un lien pour constater l’autoritarisme de Lallemand et de son camps 👇🏼

Deux autres itinéraires de manifestations Gilets jaunes ont cependant été autorisés. L'une partira à 12h de la porte de Saint-Cloud en direction de la place du Maréchal Juin, à proximité du parc Monceau (8e) ; et l'autre, à la même heure, partira depuis la place de Clichy vers la place Saint-Pierre, à proximité du Sacré-Cœur.

 Lire aussi : Noam Anouar en conseil de discipline : suspension de 6 mois ferme sans paie, 18 mois de sursis

 francais.rt.com

 Commenter