11/02/2020 histoireetsociete.wordpress.com  4 min #168858

La Brigade médicale cubaine et sa responsable aux côtés de la Chine dans la lutte contre le coronavirus

La Brigade médicale cubaine en Chine a réitéré son engagement à continuer à travailler et à approfondir les échanges avec la Chine concernant l'épidémie de coronavirus. Cette crise a eu au moins le mérite de nous permettre d'approfondir l'éternelle question de savoir si la Chine est capitaliste ou communiste. Nous avons découvert la force du collectif, sa discipline, parce qu'aucun pouvoir ne peut imposer de telles mesures sans l'assentiment d'une population. Nous avons découvert le sens du sacrifice de ceux qui oeuvrent sans relâche à endiguer l'épidémie pour la Chine mais aussi pour le reste de l'humanité. Nous avons mieux perçu qui était solidaire, ici Cuba, mais aussi le Vietnam, et qui ne savait que témoigner de la haine et jubilation Voilà qui commence singulièrement à éclairer les enjeux. En attendant voici la situation à ce jour: Le coronavirus a infecté 40.171 personnes et provoqué 908 morts pour la plupart des gens affaiblis, mais selon les données publiées par les autorités chinoises, auxquelles Xinhua fait référence, 3 281 personnes se sont rétablies du coronavirus et le nombre de personnes infectées en dehors de la province du Hubei et de sa capitale, Wuhan, a diminué. (note et traduction de danielle Bleitrach)

Un groupe de patients infectés par le coronavirus et guéris fêtent dans un hôpital de Wuhan, dans la province chinoise du Hubei (6 février) Crédits/ Xinhua

Yamira Palacios, qui dirige la Brigade médicale cubaine en Chine, a déclaré à Prensa Latina que l'équipe continuera à fournir une assistance médicale dans les établissements de santé, comme elle le fait depuis 14 ans, sans interruption.

« Nous continuerons à contribuer au bien-être et à la qualité de vie, avec nos frères médicaux et les agents de santé chinois, qui sont un exemple de travail, de courage et d'engagement », a souligné le médecin cubain.

Palacios a montré sa confiance dans la capacité du géant asiatique à sortir « victorieux de cette bataille pour la vie », alors que son peuple « se bat, sait grandir face aux adversités les plus dures et le montre maintenant ».

«Nous soutenons la Chine, nous soutenons Wuhan et tous les agents de santé; ce sont des héros anonymes et ils gagneront », a-t-il insisté.

D'autre part, le médecin a souligné que la communauté cubaine était bien, protégée et respectait toutes les mesures adoptées par les autorités sanitaires chinoises et le ministère de la Santé publique du pays des Caraïbes.

Palacios dirige le poste médical créé à l'ambassade de Cuba à Pékin pour renforcer les soins aux citoyens cubains en Chine, au milieu d'une situation d'urgence liée à l'épidémie de coronavirus qui, selon Prensa Latina, a fait 908 morts et infecté 40 171 personnes.

La semaine dernière, le pédiatre infectieux Ileana Álvarez et le médecin des maladies infectieuses Rafael Arocha sont arrivés en Chine, tous deux membres du Contingent International des Médecins Spécialisés en Catastrophes et Epidémies Majeures «Henry Reeve».

Les autorités cubaines reconnaissent les efforts de la Chine contre le coronavirus

Dans un message publié sur son compte Twitter, le titulaire du portefeuille des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a réaffirmé la solidarité de Cuba avec le géant asiatique et a souligné l'échange existant entre La Havane et Pékin pour arrêter la contagion, en vue de la 2019- nCoV.

Rodríguez a également évoqué la coopération biotechnologique bilatérale puisque, depuis le 25 janvier, l'usine mixte ChangHeber, située à Changchun, dans la province chinoise du Jilin, produit l'antiviral cubain recombinant Interferón alfa 2B, connu sous le nom d'IFNrec, et qui est un produit biotechnologique leader sur la plus grande île des Antilles.

Le médicament est l'un des 30 sélectionnés par la Commission nationale de la santé pour son potentiel à guérir les maladies respiratoires, a déclaré l'ambassadeur de Cuba en Chine, Carlos Miguel Pereira.

IFNrec est appliqué contre les infections virales causées par le VIH, la papillomatose respiratoire récurrente causée par le virus du papillome humain, le condylome acuminé et les hépatites B et C, ainsi que dans les thérapies contre divers types de cancer.

Selon les données publiées par les autorités chinoises, auxquelles Xinhua fait référence, 3 281 personnes se sont rétablies du coronavirus et le nombre de personnes infectées en dehors de la province du Hubei et de sa capitale, Wuhan, a diminué.

 Cuba

 histoireetsociete.wordpress.com

 Commenter