26/03/2020 mondialisation.ca  6 min #171014

Le peuple français réclame aussi l'aide sanitaire de la Russie!

Par  Olivier Renault

Dans cette grave crise sanitaire, la Russie a envoyé avec Cuba le dimanche 22 mars après la Chine des experts en épidémiologie pour aider l'Italie, un pays membre de l'UE le plus touché par la pandémie du Covid-19, alors que Bruxelles ou les autres pays membres ne viennent pas en aide au peuple italien.

La machine de désinformation médiatique attaque de manière virulente l'action humanitaire de la Russie alors que le monde se trouve en urgence sanitaire dont aussi en particulier la France avec un gouvernement totalement incapable de faire face. Les Français, cependant, comprennent que la Russie intervient en Italie pour sauver les Italiens et les Français réclament l'aide de Moscou.

Attaque virulente médiatique contre la Russie. Les gros média officiels comme Le Monde, RFI, France Inter, publient des articles dénonçant l'aide humanitaire russe. Le Monde titre, «Moscou et Pékin livrent de l'assistance humanitaire à l'Italie et surjouent l'effet de propagande» et passe par la case syrienne pour signaler aux lecteurs que la Russie intervient au Moyen-Orient comme un ennemi de la démocratie liant l'action humanitaire russe en Italie à un acte de guerre stratégique jusqu'à faire passer Moscou pour un profiteur géopolitique pour prendre du pouvoir en UE via l'Italie en profitant de la crise et des morts: «Ces gestes de solidarité sont évidemment les bienvenus, et l'on préfère voir les avions russes acheminer de l'équipement médical plutôt que bombarder des hôpitaux en Syrie. Mais leur exploitation à des fins de propagande rappelle que, en temps de pandémie, la géopolitique, elle, n'est pas confinée».

La France s'écroule devant le Covid-19 mais les média financés par l'Etat continuent de mener leur guerre médiatique contre la Russie qui, en fait, ne fait, malgré les sanctions de l'UE et de l'Otan, qu'agir en pompier du monde pour protéger la paix et aider les peuples à ne pas mourir. C'est grâce à la Russie que la guerre en Syrie a été stoppée. On se souvient des camions humanitaires livrés sur Damas pour sauver la population de la famine. Là aussi, comme l'écrit France Inter, qui  se moque de l'aide russe en cette période grave et dangereuse, «bon baisers de Russie», «les Russes n'oublient pas les leçons de propagande soviétique», fait passer Moscou pour un profiteur alors que Moscou vient en aide à l'Italie qui est dramatiquement plus touchée que la Russie. D'ailleurs, ce média français est obligé de reconnaître que «Moscou a envoyé neuf avions militaires chargés de masques, de respirateurs, de médicaments». Pendant ce temps, l'UE avec sa présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, aussi médecin, a publié une vidéo sur comment bien laver ses mains en fredonnant l'hymne européen dans les toilettes du Parlement européen!

14 avions et 100 militaires et spécialistes. RFI  écrit que «l'aide militaire russe» est constituée de «spécialistes et infirmiers des épidémies» qui «sont originaires de trois bases militaires russes». Comme le journaliste de RFI l'écrit, la Russie a débloqué les grands moyens pour aider un pays en grande difficulté: «La Russie a annoncé, ce dimanche 22 mars, l'envoi d'une centaine de virologues militaires expérimentés en Italie» avec «les impressionnants CV des spécialistes envoyés», «la Russie apporte son aide militaire à l'Italie pour lutter contre le coronavirus et le Kremlin veut le faire savoir». Oui, la Russie le fait savoir car Bruxelles, les Etats de l'UE, ou le pays des média français agressifs à l'égard de l'aide russe, sont dépassés et paralysés face au drame humain et continuent de mener une politique médiatique virulente contre Moscou au lieu de saluer la contribution russe. «La Russie va ainsi envoyer neuf avions et 100 militaires et spécialistes sur le sol italien», écrit RFI.

«La solidarité européenne n'existe pas. C'était un conte de fées». L'agence italienne Ansa, citant des sources du ministère italien des Affaires étrangères explique que «plus de trois millions de masques arriveront en Italie de Chine, d'Egypte, de Russie et d'Inde». Aleksandar Vucic, le président serbe fait le même constat que l'Italie en déclarant: «La solidarité européenne n'existe pas. C'était un conte de fées».

Conséquence. La réalité vient naturellement remettre les choses à leur place. «Au fur et à mesure que le temps s'écoule elle (Italie) regagne une autonomie préoccupante»  écrit encore négativement Revue Conflits en s'inquiétant de voir l'Italie quitter «la sphère d'influence» du «gouvernement nord-américain» en évoquant avec mépris et inquiétude les «relations tendre entre Silvio Berlusconi et Vladimir Poutine ou les liens supposés entre Matteo Salvini et des agents d'influence dans l'orbite de Moscou» tout en s'inquiétant de la perte d'influence sur l'Allemagne car «l'Italie partage le même destin que l'Allemagne - trop émotionnellement et économiquement liées à la Russie». Les Français, eux, ne sont pas en reste et commentent favorablement sur les média russes en langue française l'action de Moscou en Italie: «Au début, les Chinois, maintenant les Russes, la solidarité européenne est belle»; «J'espère que les Italiens auront leur propre Brexit»; «Vous ne les aimez pas, mais ils sont plus humains que vos alliés qui ne vous aident que lorsque vous les payez»; «Merci aux Russes et beaucoup de respect pour eux»; «Ce sont les Russes qui aident les pays européens»; «J'ai honte d'être Français»; «L'UE, qui laisse mourir, l'Italie, est une honte!»; «Heureusement, il y a des Russes!»; «Nous vous attendons en France!».

Olivier Renault

La source originale de cet article est  Observateur continental
Copyright ©  Olivier Renault,  Observateur continental, 2020

 mondialisation.ca

 Commenter