08/05/2020 dedefensa.org  3 min #173567

Les Pieds nickelés débarquent

 Ouverture libre

Effectivement et irrésistiblement, l'image fameuse des "Pieds nickelés" vient à l'esprit... Il s'agit du nième épisode, passé relativement inaperçu, de la quête américaniste pour un regime change au Venezuela. Le ridicule de l'opération étonne même les plus endurcis, - comme nous)-mêmes, - vis-à-vis de l'impuissance, de la dyslexie opérationnelle, de l'immense gabegie de paralysie de l'énorme usine à gaz qu'est le "bras américaniste" du Système. D'une certaine façon, Trump n'en a rien à battre, puisque seul lui importe d'être réélu contre les deux candidats toxiques, Biden et Covit19. Il s'est tout de même fendue d'un « Je ne suis pas au courant, cela n'a rien à voir avec mon gouvernement... »

WSWS.org, dans le texte ci-dessous qu'il consacre à cette "opération", laisse percer un ton acerbe et critique mais sans surprise, devant la réaction de Trump, de la presseSystème et le reste, notant avec une verve bien trotskiste : «... le silence des médias bourgeois, [pas] la moindre critique de la part de l'opposition politique officielle de Trump au sein du Parti démocrate ». Il est effectivement vrai que l'affaire n'a pas soulevé un grand intérêt, certes pour ne pas trop embarrasser le Système et ce phare de la démocrate que sont les USA-Trump, mais aussi parce que son côté d'échec systématique finit par lasser. Les "médias bourgeois" ne nous ont même pas régalé d'un entrefilet pour dénoncer l'horrible dictature de Maduro et la belle prestance du président autoproclamé Guaidó dont on a aujourd'hui du mal à se rappeler qu'il a été "reconnu" comme "président par interim" du Venezuela par quelques-uns des plus vieux pays de notre belle civilisation, - les glorieux complices européens des œuvres américanistes.

C'est donc par le côté "pieds-nickelés", croquignolet et filochardesque, qu'il faut considérer cette affaire. A cet égard, quoique toujours sans ironie, l'article de WSWS.org nous rapporte tous les détails, "sordides" sinon "abjects", des dessous de l'opération, avec le paiement d'une entreprise de sécurité de Floride constellée d'anciens des forces spéciales, le montant de la facture adressée par la société Silver Corps à Guaidó, lequel Guaidó n'aurait pas payé, etc. Qui a payé finalement la coquette sommes de $213 millions offrant une opération de regime change clef-en-main ? (Ou bien des bénéfices sur le trafic de drogue ?) « Que ce soit la marionnette ou le marionnettiste ne fait guère de différence » observe WSWS.org, cette fois presqu'avec ironie et certes avec une bonne dose de mépris bien visible comme jugement-barrière bienvenu.

Et ainsi de suite, vont les détails de cette rocambolesque affaire de nième tentative de prise de pouvoir par Guaidó... Lequel Guaidó se confirme réellement du même calibre que les arnaqueurs en marge de la CIA qui assurent les coups fourrés et les trafics de drogue dans l'arrière-cour des Etats-Unis. (Pour illustration bien documentée : voir Tom Cruise dans Barry Seal : American Traffic.) L'aventure vénézuélienne de Trump & Cie (Pompeo, Abrams, etc.) se révèle d'un niveau extraordinairement médiocre, improvisé, infantile, etc. - Pieds nickelés, quoi ! (On comprend que l'US Navy ait  beaucoup rechigné à participer à cette pantalonnade.)

Lorsque la CIA piégeait Kennedy et ratait son gros coup de la Baie des Cochons, en avril 1961, pendant que le "quarteron de généraux" prenait le pouvoir à Alger pour 72 heures, cela vous avait une autre allure et une autre envergure. Certes, c'était un échec, mais il reste dans l'histoire pseudo-secrète de l'une des deux faces très-sombres de l'Amérique, - pile et face, - comme un événement d'une grande importance. On doute que la tentative de Guaidó-Goudreau (Jordan Goudreau, patron de Silver Corps) aura une très grande place dans la période agitée que nous vivons... Pour autant, qu'on se rassure, Goudreau a fait savoir que la tentative n'était pas terminée, que "des forces" (de libération, certes) se regroupaient sur le territoire du Venezuela pour harceler le tyran Maduro.

Quoi qu'il en soit, voici le récit de cet intermède dans la crise-Codiv19, pour nous rassurer à la fois sur les intentions nuisibles et illégales de "D.C.-la-folle", et sur son incapacité à les satisfaire... Sur WSWS.org le  8 mai 2020, comme les trois derniers paragraphes le montrent bien.

dde.org

 dedefensa.org

 Commenter