15/05/2020 lesakerfrancophone.fr  5 min #173921

Au fou ! ... Bill Gates, Vaccinations, puces électroniques et brevet 060606

Par Leonid Savin - Le 29 avril 2020 - Source  Oriental Review

Il existe de nombreuses théories du complot - certains croient que des reptiliens dirigent le gouvernement américain et d'autres que Coca-Cola utilise le sang de bébés chrétiens pour produire ses boissons gazeuses. Il y a des gens qui ont vu des « chemtrails »

Souvent, les prophéties des Écritures sont interprétées comme une découverte ou un événement technologique. Mais il y a aussi des faits rationnels qu'il n'est pas logique de nier parce qu'ils sont documentés. Il s'agit notamment de l'existence du club Bilderberg, du projet MK-Ultra de la CIA et du financement par George Soros d'activités politiques douteuses dans un certain nombre de pays. Le cas décrit ci-dessous se rapporte à un fait officiellement documenté, bien qu'il ait quelque chose de plutôt biblique. Le brevet WO/2020/060606 [remarquez que 666 est le chiffre du diable ! NdT] a été enregistré le 26 mars 2020. La demande de brevet a été déposée par Microsoft Technology Licensing, LLC, dirigée par Bill Gates, le 20 juin 2019, et, le 22 avril 2020, le brevet a  reçu un statut international. Le titre du brevet est « Système de crypto-monnaie utilisant des données sur l'activité corporelle ».

Alors, quelle est cette invention que les gens de Microsoft ont décidé de breveter ?

L'abrégé de la demande de brevet en ligne le  précise :

« L'activité du corps humain, associée à une tâche demandée à un utilisateur, peut servir dans le processus de minage d'un système de crypto-monnaie. Un serveur peut demander une tâche au dispositif d'un utilisateur qui est couplé au serveur. Un capteur couplé, ou inclus, dans le dispositif de l'utilisateur peut détecter l'activité corporelle de celui-ci. Les données relatives à l'activité corporelle peuvent être générées à partir de l'activité corporelle détectée. Le système de crypto-monnaie couplé au dispositif de l'utilisateur peut vérifier si les données d'activité corporelle satisfont à une ou plusieurs conditions fixées par le système de crypto-monnaie, et attribuer la crypto-monnaie à l'utilisateur dont les données d'activité corporelle sont vérifiées ».

En d'autres termes, une puce sera insérée dans le corps pour surveiller l'activité physique quotidienne d'une personne en échange de crypto-monnaie. Si les conditions sont remplies, la personne reçoit alors un bonus qui peut être dépensé pour quelque chose.

Une description  détaillée de l'« invention » fournit 28 concepts sur la manière dont l'appareil pourrait être utilisé.

Elle fournit également une liste des pays auxquels l'invention est destinée. Il s'agit essentiellement de tous les membres des Nations unies et de quelques organisations régionales spécifiées séparément - l'Office européen des brevets, l'Organisation eurasienne des brevets et deux organisations africaines de protection de la propriété intellectuelle.

Bien que l'insertion de micro-puces dans le corps ne soit pas nouvelle, le programme maçonnique d'identification des jeunes enfants  fonctionne aux États-Unis depuis un certain temps, et les personnes se disant  cyborgs exposent divers implants, mais l'implication de Microsoft est intéressante. Et pourquoi le brevet a-t-il reçu le numéro de code 060606 ? Est-ce une coïncidence ou le choix délibéré de ce que le Livre des Révélations appelle le chiffre de la bête ?

Le nom de Bill Gates est constamment  mentionné ces jours-ci en rapport avec ses intérêts dans les sociétés pharmaceutiques, les vaccinations et le financement de l'OMS. Bien que les médias mondialistes tentent de mettre en avant Bill Gates comme un grand philanthrope en le protégeant des attaques et des critiques de toutes les façons possibles, il est peu probable qu'ils puissent dissimuler tout le réseau de connexions.

La société de Bill Gates est impliquée dans un autre projet, le projet  d'identification numérique ID2020 Alliance. Sur la page d'accueil du site, il est indiqué que le projet s'intéresse à la question des droits numériques depuis 2016.

En 2018, l'Alliance a travaillé avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Outre Microsoft, l'Alliance comprend la Fondation Rockefeller, le studio de design IDEO.org, avec des bureaux à San Francisco et à New York, la société de conseil Accenture et Gavi, l'Alliance pour la vaccination - une société qui promeut et distribue activement divers vaccins dans le monde entier. Le secrétariat de l'Alliance est basé à New York.

Il est révélateur que Gavi, l'Alliance pour la vaccination, couvre principalement des pays d'Afrique et d'Asie. En Europe, l'organisation n'est  active qu'en Albanie, en Croatie, en Moldavie et en Ukraine et, dans le Caucase, en Géorgie, en Arménie et en Azerbaïdjan. Gavi, l'Alliance pour la vaccination a également des liens avec la Fondation Bill & Melinda Gates, le Groupe de la Banque mondiale, l'Organisation mondiale de la santé et l'UNICEF. Tous ces organismes sont répertoriés comme partenaires fondateurs !

Depuis  février 2020, Gavi, l'Alliance pour la vaccination, se concentre sur la pandémie de coronavirus. Le directeur général de l'organisation est le Dr Seth Berkley. Bien que le siège de Gavi, l'Alliance pour la vaccination, soit à Genève, le Dr Berkley lui-même, épidémiologiste de formation, est originaire de New York. Depuis la fin des années 80, il a travaillé pendant huit ans à la Fondation Rockefeller. Il est membre du Council on Foreign Relations. Il est également membre du conseil consultatif de l'  Acumen Fund, basé à New York.

Un autre lien a donc été trouvé. Il est probablement préférable de laisser les interprétations théologiques du chiffre du brevet aux théologiens, mais il est clair qu'il existe des liens étroits entre des organisations et des entreprises comme la Fondation Rockefeller, Microsoft, le lobby pharmaceutique et le groupe de la Banque mondiale, sans parler des prestataires de services secondaires. Ils essaient de jouer le rôle d'un gouvernement supranational en se concentrant constamment sur le fait que, de nos jours, les gouvernements nationaux ne peuvent pas faire face seuls aux épidémies, maladies, famines, etc. Mais, comme la Chine l'a montré, ils le peuvent.

Mais l'Occident ne peut et ne veut pas le reconnaître, en grande partie parce qu'il ne veut pas partager le pouvoir. Les médias mondialistes vont donc poursuivre leurs campagnes d'information, où la faute sera imputée à tout et tous sauf à l'Occident. Il est révélateur qu'en ce moment même, alors que des informations supplémentaires sur le coronavirus commencent à apparaître, les fausses histoires sur le rôle de la Chine dans l'épidémie se multiplient et les statistiques sont  manipulées.

Leonid Savin

Traduit par Hervé, relu par jj, pour le Saker Francophone

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter