23/05/2020 lesakerfrancophone.fr  7 min #174307

La financiarisation et les banques centrales ont cimenté la baisse des taux de fertilité, des naissances et finalement de la population

Par Chris Hamilton - Le 24 janvier 2020 - Source  Econimica

Les pays qui représentent 56 % du PIB mondial ont des naissances et des populations en âge de procréer en baisse, les pays qui représentent 35 % du PIB ont des naissances en baisse mais des populations en âge de procréer en hausse, les pays qui représentent moins de 9 % du PIB mondial ont des naissances et des populations en âge de procréer en hausse.

Les naissances annuelles de 1950 à 2040, la population féminine en âge de procréer, et la population féminine après la ménopause, dans les plus grandes économies du monde sont détaillées ci-dessous en utilisant les données des Perspectives de la population mondiale 2019 des Nations unies.

Dans le sillage de la grande crise financière de 2009, les politiques ZIRP/NIRP [taux d'intérêts nuls ou négatifs] ont été mises en place, les déficits fédéraux sont montées en flèche, le prix des actifs a explosé, l'emploi a atteint des niveaux records... mais étrangement, les taux de fertilité et le nombre total de naissances ont continué à baisser. En fait, ils s'effondrent. La richesse record s'est accompagnée d'un faible taux de natalité record et d'une réticence à avoir des enfants, ce qui suggère que ceux qui accaparent les gains mal acquis sur les prix des actifs ne sont pas en âge de procréer. Depuis 2009, les politiques ont récompensé ceux qui détenaient déjà des actifs, et ont pénalisé les jeunes, les pauvres et les personnes sans actifs... pour qu'ils restent sans actifs.

En termes simples, le coût de la vie et des actifs ont augmenté bien plus vite que les revenus. Le loyer, la garde d'enfants, l'assurance, l'éducation, les soins de santé, etc. ont pris une part de plus en plus importante des revenus, ce qui a entraîné une diminution du nombre de mariages et d'enfants, ainsi qu'une réticence générale à se reproduire. Tout cela a conduit à l'effondrement des populations de jeunes, et maintenant de jeunes adultes, parmi les nations qui consomment plus de 90 % des exportations mondiales et signifie en fin de compte un effondrement de la demande alors que les capacités de production excédentaires sont appelées à monter en flèche.

Ainsi, aujourd'hui, je montre que parmi les 50 premières économies mondiales, 6 ont une augmentation des naissances annuelles et des populations en âge de procréer, 9 ont une baisse des naissances annuelles mais ont toujours une population en âge de procréer en augmentation ou en stagnation - le précurseur du dépeuplement - 35 subissent une baisse des naissances et de leur population en âge de procréer, sont en déclin séculaire, et se dépeuplent de bas en haut - taux de natalité négatifs couplés à une baisse des populations en âge de procréer.

Essentiellement, les bases de consommation mondiales s'effondrent à partir des jeunes, et cette situation ne fait que s'accélérer... et plus de dettes, plus de QE, plus de réductions des taux d'intérêt ne font que faire baisser les taux de natalité et le nombre total de naissances.

Beaucoup applaudiront le déclin rapide et la décélération de la croissance démographique des nations qui consomment le plus, mais nous approchons rapidement d'une chute démographique et économique parmi les nations consommatrices qui ne laissera que peu ou pas de potentiel de croissance tirée par les exportations pour les nations pauvres. Et cela, associé à un accès de plus en plus large au contrôle des naissances, signifie que la croissance économique des nations pauvres, ainsi que les taux de natalité et le nombre total de naissances, suivront probablement ceux des nations consommatrices. Il en résulte une pyramide mondiale inversée où l'augmentation des populations âgées, et les politiques qui la soutiennent, sont la cause de l'effondrement des populations jeunes.

Les populations féminines de 20 à 40 ans, et de 40 ans et plus, ne sont pas tant des projections de simples calculs, ces femmes existent déjà et sont simplement projetées en avant sur les vingt prochaines années en partant des schémas d'immigration existants. Les naissances à partir de 2020 sont des projections. Les nations sont classées par ordre de pourcentage de changement de leurs populations de femmes de 20 à 40 ans en âge de procréer de 2020 à 2040. Le PIB et le pourcentage du PIB mondial total sont également inclus pour relativiser.

En baisse (naissances en baisse, population en âge de procréer également en baisse)

Note de l'auteur Pour les pays où les variations de la population en âge de procréer sont plus importantes que les projections de naissances, j'ajoute une ligne pointillée estimée dont le déclin des naissances reflète le déclin de la population en âge de procréer.

Taïwan (15e rang pour le PIB, 0,7 %)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : - 1,15 million, -35%.
  • Naissances annuelles estimées à -61 000, -35% (projets des Nations unies -17 000, -10%)
  • Femmes de 40 ans et plus : +1,3 million, +20%.

Corée du Sud (9e rang PIB, 1,9%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -2,1 millions, -33%.
  • Naissances annuelles estimées à -100 000, -33% (projets des Nations unies -20 000, -6%)
  • Femmes de 40 ans et plus : +2,6 millions, +17%.

Singapour (21e rang PIB, 0,4 %)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -210 000, -26%.
  • Naissances annuelles estimées à -30 000, -50% (projets des Nations unies -18 000, -30%)
  • Femmes de 40 ans et plus : +0,5 million, +34%.

Europe de l'Est hors Russie (13e rang PIB, 1,3%)

Estimations 2020 - 2040 (Belarus, Bulgarie, Tchéquie, Hongrie, Pologne, Moldavie, Roumanie, Slovaquie, Ukraine)

  • Femmes de 20 à 40 ans : -4,6 millions, -24%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de -240 000, -17%.
  • Femmes de plus de 40 ans : +0, +0%

Chine (3e rang PIB, 16%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -44 millions, -22%.
  • Naissances annuelles estimées à -3,2 millions, -22% (projets des Nations unies -1,1 million, -7%)
  • Femmes de 40 ans et plus : +76 millions, +22%.

Japon (4e rang PIB, 6%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -2,3 millions, -18%.
  • Naissances annuelles estimées à -155 000, -18% (projets de l'ONU -40 000, -5%)
  • Femmes de plus de 40 ans : -2,1 millions, -5%.

Thaïlande (14e rang du PIB, 0,6%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -1,6 million, -17%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de -144 000, -21%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +3,3 millions, +18%.

Chili (27e rang PIB, 0,3%)

Estimations 2020-2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -470 000, -16%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de -20 000, -11%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +1,3 million, +31%.

Russie (8e PIB, 1,9%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -3 millions, -15%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de -220 000, -13%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +1 million, +2%.

Vietnam (29e rang PIB, 0,3%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -2,3 millions, -15%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de -320 000, -20%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +8,8 millions, +45%.

Brésil (6e rang PIB, 2,1%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -5 millions, -14%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de -620 000, -22%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +19 millions, +43%.

Iran (15e rang PIB, 0,5%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -2 millions, -14%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de 260 000, -14%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +10 millions, +71%.

Colombie (24e rang PIB, 0,4%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -1 million, -11%
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de -175 000, -23%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +4,6 millions, +46%.

Europe occidentale (UE+ 29 pays...2e rang PIB, 22%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -5 millions, -9%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de -225 000, -5%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +8 millions, +6%.

Malaisie (20e rang PIB, 0,4%)

Estimations 2020-2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -350k, -6%
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de -85 000, -16%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +3,7 millions, +71%.

Turquie (14e rang PIB, 0,9%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -400k, -3%
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles -145 000, -11%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +7 millions, +42%.

Pérou (30e rang PIB, 0,3%)

Estimations 2020-2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -190k, -3%
  • L'ONU a prévu des naissances de -130 000, -21%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +3,3 millions, +55%.

Bangladesh (25e rang PIB, 0,4%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : -240k, -1%
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de -600 000, -23%.
  • Femmes de plus de 40 ans : +19 millions, +78%.

Aplatissement (les naissances sont en baisse, la population en âge de procréer continue d'augmenter)

Afrique du Sud (22e rang pour le PIB, 0,4 %)

Estimations 2020-2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : +0,9 million, +9%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de -10 000, -1%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +5,3 millions, +58%.

Inde (5e PIB, 3,4 %)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : +9 millions, +4% (2032 est l'année de la plus forte fécondité...en baisse, en baisse à partir de là)
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de -3,4 millions, -14%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +116 millions, +54%.

Argentine (17e rang PIB, 0,5%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : +430k, +6%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de -30 000, -4%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +3,1 millions, +34%.

Indonésie (12e rang le PIB, 1,3%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : +2,7 millions, +6%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de -88 000, -2%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +22,6 millions, +47%.

Arabie Saoudite (13e rang PIB, 0,9%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : +280k, +5%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de -90 000, -15%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +4 millions, +96%.

Émirats arabes unis (18e rang PIB, 0,5%)

Estimations 2020-2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : +60 000, +4%.
  • L'ONU prévoit des naissances +6k, 6%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +500 000, 71%.

Mexique (11e rang PIB, 1,5%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : +0,7 million, +3%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de 265 000, -12%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +12 millions, +52%.

États-Unis d'Amérique (1e rang PIB, 25%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : +500 000, +1%.
  • Naissances annuelles estimées à -290 000, -8% (projets des Nations unies +340 000, +9%)
  • Femmes de 40 ans et plus : +16 millions, +20%.

Canada (7e rang PIB, 2 %)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : +50 000, +1%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de +15 000, +3%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +2,6 millions, +26%.

Croissance (augmentation des naissances et des populations en âge de procréer)

Nigeria (16e rang PIB, 0,5%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : +21 millions, +76%.
  • L'ONU prévoit une augmentation de 2,4 millions de naissances par an, soit +34%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +15 millions, +81%.

Israël (19e rang PIB, 0,4%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : +400k, +35%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de +30 000, +17%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +600k, +37%.

Égypte (26e rang PIB, 0,3%)

Estimations 2020-2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : +5,1 millions, +33%.
  • L'ONU prévoit une augmentation des naissances annuelles de 0,5 million, soit +24%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +9,6, +70%.

Pakistan (28e rang PIB, 0,3%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : +11,4 millions, +33%.
  • Les Nations unies projettent des naissances annuelles de +20 000, +0%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +22 millions, +86%.

Philippines (23e rang PIB, 0,4%)

Estimations 2020 - 2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : +3 millions, +18%.
  • L'ONU prévoit des naissances annuelles de +145 000, +7%.
  • Femmes de 40 ans et plus : +10,7 millions, +66%.

Australie/Nouvelle-Zélande (10e rang PIB, 1,7%)

Estimations 2020-2040

  • Femmes de 20 à 40 ans : +350k, +8%.
  • L'ONU prévoit des naissances +0, +0%
  • Femmes de 40 ans et plus : +2,3 millions, +31%.

Chris Hamilton

Traduit par Hervé, relu par jj pour le Saker Francophone

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter
admin 2020-05-23 #9522

trop nombreux pour le système de sélection naturelle tel que conçu par les profiteurs