17/06/2020 les2rives.info  3 min #175558

Le président Piñera impose une féroce censure aux médias alternatifs

Ce lundi 15 juin est imposé un permis unique collectif pour ceux qui travaillent dans les médias. Ce permis limite la couverture des médias indépendants et des chaînes communautaires. L'une des conditions de la nouvelle règle est que « les médias doivent avoir un Service Impôts Internes (SII). » Cette clause écarte une grande partie des communicants qui travaillent de façon désintéressée pour amener la vérité dans les foyers à travers RRSS, des radios et la TV communautaire.

Le média «Piensa Prensa» fait partie d'un grand réseau de médias indépendants et nous condamnons catégoriquement cette sorte de mesures puisqu'elle porte atteinte à la liberté d'expression et au libre développement des communications pour une grande partie des citoyens. Nos communicants se déplacent et nous informons grâce à eux des soupes populaires, des auberges, des hôpitaux et des centres de santé.

Nous considérons que la nouvelle règle n'est qu'une méthode de censure pour gérer et manipuler l'information que donnent les grandes chaînes et les patrons de presse serviles envers le Gouvernement et les patrons.

Pour leur part, nos collègues de Canal 3 La Victoria ont écrit sur Facebook:

« Soyons solidaires de tous les communicants indépendants et de tous les médias communautaires qui vont être affectés par cette nouvelle attaque contre la liberté de la presse. Les modifications cherchent à restreindre au maximum la diffusion de l'information que produisent les médias indépendants. Ce règlement rend impossible que nos collègues remplissent leur fonction d'information pendant l'Etat d'urgence. De notre part, ils pourront compter sur notre équipe engagée qui informera comme il se doit sur la vérité et la misère dictatoriale du Gouvernement fini de la droite fasciste chilienne dirigé par le violeur des Droits de l'Homme, Sebastián Piñera. »

La principale modification est que les entreprises qui prêtent des services considérés comme d'utilité publique, de sécurité et les médias devront demander un permis pour leurs travailleurs et leurs employés. Ce permis aura une durée de 7 jours et plus de 15 comme auparavant. Jusqu'à présent, ces travailleurs n'avaient besoin que de leur carte d'identité et de la carte d'accréditation de l'entreprise pour laquelle ils travaillent.

Vendredi, la Sous-secrétaire à la Prévention du Délit, Katherine Martorell, a annoncé de nouvelles restrictions concernant les permis temporaires pour les entreprises accordés par le Commissariat Virtuel pour se déplacer sans les zones mises en quarantaine.

La mise en place de ces permis qui devront être demandés sur le site  comisariavirtual.cl débutera dès aujourd'hui avant d'entrer pleinement en vigueur pour que les entreprises comprennent parfaitement leur nouvelle façon de fonctionner en quarantaine.

Enfin, il n'y aura pas de changent concernant les permis individuels : les personnes pourront toujours en demander 5 maximum tous les 7 jours.

Source:  Resumen LatinoAmericano - Traduction: Françoise Lopez

 les2rives.info

 Commenter