18/06/2020 reporterre.net  2 min #175589

Des organisations écologistes demandent l'interdiction de la publicité pour les industries polluantes

Jeudi 18 juin, Greenpeace France, le Réseau action climat et Résistance à l'agression publicitaire (RAP) se mobilisent pour réclamer une « loi Évin climat », en référence à la loi de janvier 1991 qui encadre strictement la publicité pour l'alcool et le tabac.

Les ONG publient, à cette occasion, un rapport qui présente le détail de cette mesure visant à interdire les publicités faisant la promotion de produits néfastes pour le climat en commençant par les secteurs de l'aérien, de l'automobile, du maritime et des énergies fossiles.

« Afin de baisser drastiquement la consommation de tabac, en France nous avons fait interdire sa publicité dans les années 1990, et cela s'est avéré efficace, dit Khaled Gaiji, porte-parole de RAP. Si le climat est le défi du siècle, qu'attendons-nous pour faire de même avec les énergies fossiles ? Commencer par renoncer aux publicités liées aux énergies fossiles, comme l'a fait le [quotidien britannique] The Guardian début 2020, c'est aussi une manière de dire qu'on ne peut plus vendre du rêve aux consommateurs et consommatrices sur le dos du climat. »


Rapport pour une loi Evin climat

« Si la transition écologique doit être au cœur du monde d'après, alors soyons cohérents : cessons de laisser prospérer un système qui autorise les secteurs de l'automobile, de l'aviation ou des énergies fossiles à investir des milliards pour promouvoir des activités climaticides, embraye Clément Sénéchal, chargé de campagne politiques climatiques pour Greenpeace France. On ne peut pas demander aux individus de réduire leur empreinte carbone tout en laissant les industriels déployer des moyens massifs pour les persuader du contraire. »

  • Source : Communiqué de presse des ONG
  • Photo : Publicité pour un SUV, gare Saint-Lazare, © Alexandre-Reza Kokabi/Reporterre

 reporterre.net

 Commenter