20/06/2020 reseauinternational.net  11 min #175699

Covid-19: Point de situation du Samedi 20 juin 0h00 Gmt

par Dominique Delawarde

Depuis le début de l'épidémie:

213 pays ou territoires ont été affectés par le virus, pour 8 750 990 cas déclarés (+ 499 766 en 72 h)

461 820 décès (+ 15 462 en 72 h) ; 4 620 378 guérisons (+ 317 591 en 72 h) ;

3 668 792 patients en cours de traitement (+ 165 584 en 72 h), dont 54 791 en état critique (+ 198 en 72 h)

A noter que: 7 pays ou territoires ne seraient toujours pas affectés par l'épidémie à ce jour.

28 pays ou territoires qui ont été affectés ne le sont plus

L'évolution des pertes déclarées des 3 derniers jours se résume en un tableau: A sa lecture, on réalise à quel point la mortalité reste très faible en Océanie et en Afrique, à quel point elle recule en Europe et s'apaise en Amérique du Nord, à quel point elle se détériore en Amérique latine et en Asie de l'Ouest (Inde et pays voisins).

33 pays ont déclaré plus de 1 000 décès depuis le début de l'épidémie: dans l'ordre des pertes (USA, Brésil, Royaume Uni, Italie, France, Espagne, Mexique, Inde, Belgique, Iran, Allemagne, Canada, Russie, Pérou, Pays Bas, Suède, Turquie, Chine, Équateur, Chili, Pakistan, Indonésie, Colombie, Égypte, Suisse, Afrique du Sud, Irlande, Portugal, Roumanie, Bangladesh, Pologne, Arabie Saoudite, Philippines). L'Ukraine, l'Argentine et l'Irak devraient rejoindre ce peloton de tête lors du week-end.

Sur les 461 813 décès enregistrés dans le monde depuis le début de l'épidémie, 442 191 l'ont été dans ces 33 pays (95,7%).

A l'échelle de la planète, la « pandémie » se poursuit sans faiblir. Le nombre des décès (15 462 en 3 jours) et celui des cas critiques (près de 54 800) ne diminue toujours pas. L'épidémie continue son reflux en Europe mais le virus y circule encore beaucoup (plus de 48 200 nouveaux cas en 3 jours) et plus d'un million de patients en cours de traitement si l'on tient compte de ceux des 4 pays qui ne déclarent plus ce genre de détails. (UK, Espagne, Suède et Pays Bas). Le virus resurgit en Asie (Inde, Bangladesh, Pakistan, Arabie Saoudite, Irak, Iran). Au rythme actuel, les caps des 10 millions de cas et des 520 000 décès seront franchis avant la fin du mois. 28 pays ou territoires affectés par le virus sont totalement sortis d'affaire.

Sur les trois derniers jours le Brésil l'emporte encore largement sur les USA en nombre de décès. L'Amérique latine reste toujours l'épicentre de l'épidémie et enregistre trois fois plus de pertes que l'Amérique septentrionale (USA+Canada). Sur les 15 462 décès des trois derniers jours, 7 865 sont latino américains, 2 408 sont US ou Canadiens et 1 797 sont européens. Mais la situation redevient préoccupante en Asie de l'Ouest avec un nouveau foyer important en Inde (+ Pakistan + Bangladesh + Arabie Saoudite + Irak), pays qui enregistrent désormais, à eux cinq, plus de 30 000 nouveaux cas/jour Si l'on y ajoute l'Iran et l'Irak, les pays de la région compte désormais près de 20 % des nouveaux cas de la planète.

Les bilans les plus lourds de la journée d'hier restent ceux du Brésil, des USA et du Mexique. Ces trois pays ont déclaré hier, à eux seuls: 52% des nouveaux cas, 51,4% des nouveaux décès et 46% des cas critiques de la planète.

Un tableau du bilan actuel du nombre de cas et de décès par grande région du monde permet de voir, en un coup d'œil, celles qui s'en sortent bien, pour l'instant. Les continents ou sous continents sont classés par taux de mortalité Covid par million d'habitants.

L'Océanie, l'Afrique et l'Asie enregistrent des taux de mortalité encore faibles, et, à elles trois, une part des pertes mondiales de l'ordre de 12% alors qu'elles regroupent 77% de la population. L'Europe et le continent américain (Nord et Sud) enregistrent près de 88% des pertes pour moins de 23% de la population mondiale. La part de l'Europe et de l'Amérique Septentrionale baisse, peu à peu. La part de l'Amérique latine, de l'Afrique et de l'Asie s'accroît.

Les taux de mortalité Covid des pays en développement, les plus pauvres, restent très inférieurs à ceux des pays riches qui ont pourtant les moyens de mieux se soign

Pour relativiser encore et toujours les bilans humains de cette « pandémie », l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) nous apprend que, chaque année, la grippe saisonnière est responsable de 5 millions de cas « graves » qui entraînent entre 280 000 et 600 000 décès. Le Covid-19 n'a affecté, à ce jour, que 8,75 millions de personnes (testées) dont près de 1 million de cas graves qui se sont traduits par 462 000 décès.

*

Situation par pays:

La Chine va beaucoup moins mal que ne le laisse penser les rapports alarmistes des médias occidentaux. Avec 104 (44+28+32) nouveaux cas déclarés en 3 jours, 293 patients encore sous traitement dont 11 cas sérieux, et 0 nouveau décès, elle reste en bien meilleure situation qu'une Europe qui déconfine mais qui déclare encore plus de 49 000 nouveaux cas en 3 jours, 861 000 patients sous traitement dont 6 370 cas critiques et qui enregistre encore près de 1 800 décès en 3 jours. La Chine va mieux que la Belgique, pays avec lequel nous avons ré-ouvert nos frontières sans la moindre inquiétude, et qui compte pourtant 3 fois plus de nouveaux cas, 6 fois plus de cas critique et beaucoup plus de nouveaux décès que la Chine (qui n'en a pas) au cours des trois derniers jours.

Il serait donc souhaitable que nos journalistes s'informent mieux et apprennent à mettre l'information en perspective, à comparer et à «relativiser» avant d'affoler la planète à chaque fois que la Chine tousse. Les pertes humaines de la Chine représentent 1% des décès de toute l'épidémie à ce jour. Celles ci n'augmentant plus, ce sera moins de 0,8% à la fin du mois de juin. La Chine reste toutefois hyper-vigilante et réactive et prend, «sans attendre», des mesures de détection et «d'isolement ciblée et draconienne sur chaque foyer» identifié, si faible soit son importance. C'est une stratégie qui lui a parfaitement réussi jusqu'à présent, mais qui surprend toujours les gentils journalistes occidentaux.

Pour que chacun comprenne bien où en est la Chine aujourd'hui, voici le tableau du jour présentant la situation et les pertes des dix pays d'Asie les plus affectés par l'épidémie.

Il est surprenant que nos chaînes d'information nous fassent des rapports alarmants sur la Chine à longueur de journaux TV et qu'elles restent muettes sur la situation autrement plus préoccupante de l'Asie de l'Ouest (Inde, Pakistan, Bangladesh, Arabie Saoudite, Iran, Irak).

Comparés aux 35 nouveaux cas/jours de la Chine, les 30 000 nouveaux cas/jour des 6 pays cités ci dessus semblent beaucoup plus préoccupants...... Nos médias zooment sur le détail et oublient de traiter l'essentiel.... Ce n'est pas de la bonne information.

Les USA ont encore enregistré hier, à eux seuls, 12,9% des cas Covid de la planète. Ils ont dépassé les 121 000 décès, soit 26% du total de l'épidémie (Chine? 1%) Le nombre des décès quotidiens reste encore supérieur à 700. Le nombre de patients en cours de traitement approche les 1,22 million et continue d'augmenter. Celui des cas critiques est toujours très élevé à plus de 16 500. Il ne baisse toujours pas non plus. Les USA ne sont donc toujours pas au bout de leurs pertes.

La situation réelle du Royaume Uni reste toujours aussi peu claire, mais devrait être, tout de même, en amélioration. Ainsi, le nombre des cas critiques ne «serait» plus que de 379 (deux fois moins que celui de la France). La définition du cas critique n'est probablement pas la même dans les deux pays..... Le niveau des pertes est et restera, de loin, le plus élevé d'Europe. Le déconfinement progressif se poursuit.

La situation du Brésil continue d'être très préoccupante. Tous les indicateurs restent au rouge. Les nombres des nouveaux cas (1er au monde devant les USA avec 30% des nouveaux cas de la planète) et des cas critiques (3ème derrière les USA et l'Inde à 8 318) restent très élevés. Le nombre de décès quotidien a très largement dépassé celui des USA depuis quinze jours. Le Brésil est toujours dans le dur de l'épidémie. Des nombres de décès supérieur à 1000/jour devraient être la norme dans les jours qui viennent.

Le Mexique, avec un nombre de décès quotidiens compris entre 650 et 800, est, à son tour, dans le dur de l'épidémie. Avec le Brésil et les USA, il devrait enregistrer près de 50% des décès de la planète dans les jours qui viennent.

La situation de la France continue de s'améliorer. Son nombre de cas critiques est en baisse. Son taux de mortalité Covid est, à ce jour, de 454 décès par million d'habitants (hors décès à domicile), pour une moyenne mondiale de 59,2. Ce taux de mortalité reste le 6ème plus élevé de la planète (hors micro-états). Pour le nombre des décès La France est, et restera à la troisième place des pays européens derrière le Royaume Uni et l'Italie et devant l'Espagne.

Alors que l'épidémie s'achemine vers sa fin en Europe, la France reste encore à la traîne en matière de guérison (46,5% des cas confirmés), elle fait moins bien que la Russie qui a guéri 57% de ses patients, que l'Italie qui a en guéri 76,5%, que l'Iran qui en a guéri 79,6%, que la Turquie qui en a guéri 85%, que le Maroc qui en a guéri 84,4% (avec la chloroquine interdite de prescription pour le Covid en France ????). Elle a beaucoup moins guéri que l'Allemagne qui a déjà renvoyé 91,5% de ses patients chez eux, que la Suisse qui en a guéri 92,5%, que l'Autriche qui en a guéri 93,5%.....etc.

La situation de l'Italie s'améliore, avec une baisse des cas critiques, une hausse très sensible des guérisons dont le nombre est toujours beaucoup plus important que les nouveaux cas. Le nombre des décès reste faible (entre 40 et 50/jour).

On ne meurt plus de la Covid-19 en Espagne depuis près de trois semaines et pourtant : encore 0 décès déclaré durant les trois derniers jours, aucun patient sous traitement, ni de guérison déclarée (Il y en a certainement, mais on ne le dit plus au fur et à mesure)..... Curieusement, le nombre total de décès augmente quand même ????? Il vient d'être porté hier à 28 315 soit une augmentation de 1 179 par rapport à la veille. Le système de suivi espagnol serait en cours de réforme...., ce qui expliquerait ces «régularisations». L'ampleur et la soudaineté de la baisse des décès enregistrée pouvaient susciter le doute sur la sincérité du bilan Covid espagnol au cours des trois dernières semaines, d'autant que le compteur des cas critiques restait bloqué à 617. Aucun autre pays au monde n'avait réussi la performance d'un arrêt aussi brutal de la mortalité, avec autant de nouveaux cas et de cas critiques...... Le bon total semble enfin rétabli.

La situation de l'Allemagne est stable: moins de guérisons que de nouveaux cas hier. Le nombre des décès est désormais sous la barre des 20/jour depuis 3 jours. Le nombre de cas critiques diminue légèrement.

Avec un taux de mortalité de 837 décès par million d'habitant, la Belgique est, et restera, le leader incontesté de cet indicateur (hors micro-états). Le nombre de nouveaux cas est encore élevé pour un pays de 11 millions d'habitants. Le nombre de patients sous traitement continue d'augmenter. Il est, lui aussi, très élevé au regard de la population. Le taux de guérison réalisé à ce jour est faible (27,7% seulement des cas déclarés à ce jour). La Belgique reste encore un des foyers les plus actifs de l'épidémie en Europe. C'est sans doute la raison pour laquelle la France a ré-ouvert la frontière avec ce pays sans la moindre inquiétude.... La gestion de l'épidémie en Belgique se sera incontestablement distinguée par les résultats les plus calamiteux de la planète....

Les situations du Canada et de l'Iran sont stables, celles de la Turquie, du Portugal, de la Suisse, de la Suède, de l'Irlande et de la Russie s'améliorent, celles, des pays d'Amérique latine et des pays de l'Asie de l'Ouest se détériorent.

En Russie, plus d'un habitant sur neuf a déjà été testé, ce qui représente le taux de détection le plus élevé au monde (hors micro-états) d'où un nombre très élevé de nouveaux cas détectés (4 ème derrière les USA, le Brésil et l'Inde avec encore 7 972 nouveaux cas hier). Le compteur des cas sérieux ou critiques est bloqué à 2 300 depuis trois semaines. Avec 236 816 patients sous traitement, la Russie reste en 3ème position derrière les USA et le Brésil. Mais ce nombre diminue rapidement (-5000 en trois jours), car le nombre de guérisons excède désormais celui des nouveaux cas.

Le nombre des décès quotidiens reste compris entre 150 et 200/jour. Le taux de mortalité russe par million d'habitants a atteint 54. Il reste inférieur à la moyenne mondiale (de 59,2 aujourd'hui). Il est de neuf fois inférieur à celui de la France. Parce qu'elle détecte vite, isole et traite sans attendre, et parce qu'elle applique une stratégie et un protocole inspirés de ceux du professeur Raoult, la Russie a déjà guéri 57% des cas confirmés.

L'épidémie continue de s'étendre en Amérique latine. C'est particulièrement vrai au Brésil et au Mexique mais aussi, dans l'ordre du nombre de décès, au Pérou, en Équateur, au Chili, en Colombie, en Argentine, en Bolivie et en République Dominicaine.

Les taux de mortalité par million d'habitants des 33 pays ayant dépassé les 1 000 décès, dans le tableau ci dessous, donne une petite idée des zones géographiques les plus touchées et/ou de la qualité de la gestion de l'épidémie par les gouvernances de chacun des états.

Pour mémoire, le taux de mortalité Covid-19 est de 59,2 décès par million d'h. au niveau mondial.

Le tableau présenté ci après ne comporte que les 37 pays ayant enregistré 925 décès ou plus. Ils représentent plus de 96% du bilan des pertes humaines déclarées de la « pandémie ».

Ci après, voici le tableau de données concernant l'Europe et l'UE face à l'épidémie.

Europe (et l'UE) face à l'épidémie

Rappel : à ce jour, le taux «mondial» de mortalité du Covid-19 est de 59,2 décès par million d'habitants

 Dominique Delawarde

 reseauinternational.net

 Commenter