22/06/2020 francais.rt.com  2 min #175744

Gaz lacrymogène et matraques : la police disperse des fêtards rassemblés pour la Fête de la Musique

Malgré les restrictions dues à l'épidémie de Covid-19, plusieurs milliers de Parisiens se sont regroupés pour la Fête de la Musique. Les forces de l'ordre ont dispersé un rassemblement. A Nantes, du gaz lacrymogène a été employé.

La soirée devait être festive, et pourtant... A Paris ce 21 juin, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées dans la rue, à plusieurs endroits de la capitale pour la Fête de la Musique. A proximité du Canal Saint-Martin, notamment, des DJs ont pris place devant une foule compacte, qui ne respectait pas toujours la distanciation sociale. Tandis que les rassemblements de plus de 10 personnes restent, du moins en théorie, interdits, la police est intervenue pour tenter de disperser l'attroupement.

Les forces de l'ordre ont notamment fait usage de leur matraque envers plusieurs fêtards.

Forte affluence à Paris autour du canal Saint-Martin pour la #FeteDeLaMusique2020. La police intervient pour disperser la foule

Le flou demeurait quant à l'autorisation ou non de ce rassemblement, puisque le ministre de la Culture Franck Riester avait annoncé que les festivités de la Fête de la Musique devaient se faire dans «le respect des règles sanitaires».

L’évacuation se tend avec un homme arrivant derrière les policiers. Ces derniers utilisent leurs matraques. #FeteDeLaMusique2020

Si, selon  Le Parisien, ce rassemblement n'a pas été autorisé par la préfecture de police de Paris, il pourrait avoir été validé par la mairie. Mais cette dernière n'a pas répondu, pour l'heure, aux sollicitations du quotidien de la capitale.

Gestes barrières et distanciation physique de qualité sur le Quai de Valmy et au Parc Villemin#FeteDeLaMusique2020

Gaz lacrymogène et manifestation à Nantes

A Nantes, où une  manifestation a rassemblé plusieurs milliers de personnes dans l'après-midi pour marquer le premier anniversaire du décès de Steve Maia Caniço, jeune homme disparu lors d'une intervention policière le soir de la Fête de la musique 2019, les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène à plusieurs reprises dans la soirée.

#JusticePourSteve #ViolencesPolicieres #nantes gaz et techno
 voir  Articles similaires

Alors que plusieurs centaines de personnes s'étaient rassemblées derrière un camion sound system, la police a affirmé à l'AFP que certains fêtards avaient tenté de monter des barricades avec des barrières de chantier.

Un cortège sauvage a ensuite joué au chat et à la souris dans les rues, avec les forces de l'ordre.

Manifestation sauvage en cours dans les rues de #Nantes.
Des barricades sont érigées pour ralentir l'avancée de la police. Gazage intensif.#FeteDeLaMusique #JusticePourSteve #SteveMaiaCanico

Les forces de l'ordre avaient été déployées en nombre dans les rues, afin d'encadrer les rassemblements.

Une vingtaine de camions de gendarmes mobiles vident la #FeteDeLaMusique de Nantes pendant que la BAC patrouille dans les rues adjacentes. Une démonstration de force incompréhensible pour la plupart des passants. Tous les bars ferment.
Du jamais vu.

 Lire aussi Marche blanche à Nantes un an après la mort de Steve Maia Caniço

 francais.rt.com

 Commenter
admin [Commentaire] 2020-06-22 #9712

il est évident ici que la distanciation sociale est un terme dictatorial.
En effet si ce n'était pas le cas, la police aurait demandé gentiment aux gens de la maintenir.