29/06/2020 lesakerfrancophone.fr  3 min #176096

La cotation d'Alibaba est-elle en danger à la bourse de New York? Le yuan dit peut-être

La décision du Sénat américain d'empêcher les capitaux américains d'aider les géants technologiques chinois n'est pas une bonne nouvelle pour les actions chinoises ou le yuan

Par  Uwe Parpart − Le 21 mai 2020 − Source  Asia Times via  Asia Times Financial

La décision du Sénat d'exiger que les entreprises cotées en bourse aux États-Unis certifient qu'elles ne sont pas sous le contrôle de gouvernements étrangers semble viser à empêcher les capitaux américains de stimuler les géants technologiques chinois. Photo d'archive par l'AFP.

Le Sénat américain a  approuvé mercredi - à l'unanimité - un projet de loi qui oblige les sociétés cotées aux États-Unis à certifier qu'elles ne sont pas sous le contrôle de gouvernements étrangers. Un projet de loi similaire est en préparation à la Chambre des Représentants des États-Unis.

Cela pourrait-il entraîner le retrait de la liste d'Alibaba au motif que Jack Ma est membre du Parti Communiste [Chinois, NdT] ou  empêcher Ant Financial, l'opérateur d'Alipay, d'être cotée à New York ?

Apparemment, c'est l'objectif des promoteurs du projet de loi, dans une tentative d'empêcher les capitaux américains d'aider les géants technologiques chinois à développer des positions de leader dans tous les domaines, de la 5G aux services de cloud computing, en passant par l'Intelligence Artificielle, le Big Data et l'informatique quantique.

Huawei  n'est pas une société cotée en bourse, elle ne sera donc pas touchée par cette affaire. Mais, bien sûr, les mesures prises par les États-Unis pour refuser à Huawei l'accès à la technologie des puces sophistiquées sont faites du même bois.

La Chine n'a pas perdu de temps pour riposter... avec confiance et de la bonne manière : juste avant la session d'ouverture de l'Assemblée Nationale Populaire, elle a annoncé un programme massif de développement intensif de 1 400 milliards de dollars dans les domaines technologiques précisément visés par les sanctions américaines.

Le temps nous dira le résultat de ce déni technologique - la course au développement technologique. Mais pour l'instant, ce n'est pas une bonne nouvelle pour les actions chinoises ou le yuan. Il n'y a pas eu de vente à grande échelle des actions et des devises asiatiques, mais étant donné l'avancée très optimiste des actions américaines cotées au jour le jour, les inquiétudes des investisseurs étaient évidentes.

La Banque Populaire de Chine, optimiste, avait fixé la parité du yuan [CNI] du matin à 7,0868. Mais à 19 heures, heure de Hong Kong, le CNY s'est négocié à un niveau beaucoup plus faible de 7,1038 et le CNH (offshore CNY) à 7,1118.

Les mesures américaines visant à restreindre les entrées de capitaux en Chine dérangent clairement le yuan. La question est de savoir comment la Chine va réagir à ces dernières mesures. Les commentateurs chinois demandent de plus en plus à Pékin de mettre en jeu sa bombe nucléaire, la vente de bons du Trésor américain.

Le risque d'escalade est présent, à moins que des voix américaines plus calmes ne se manifestent.

 Uwe Parpart

Liens

Traduit par Michel, relu par jj pour Le Saker Francophone

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter