01/08/2020 lesakerfrancophone.fr  3 min #177510

L'effondrement des états-Unis n'est plus évitable

Le 30 juin 2020 − Source  Paul Craig Roberts

Ces derniers jours, deux commentateurs que je respecte - Le Saker et Dmitry Orlov - ont écrit que les États-Unis connaissent actuellement un effondrement systémique.

Mon point de vue, qui se reflète dans mes articles publiés au fil des ans, est que les États-Unis ont cessé d'exister il y a plusieurs décennies. Seule la force fondatrice du pays mise en place par de grands hommes, tels que Thomas Jefferson, George Washington et James Madison, a maintenu l'image d'un pays qui fonctionne. La maison qui reposait sur les fondations centenaires a été emportée par le flot de propagande anti-américaine des élites progressistes blanches qui se haïssent et dominent l'éducation, les médias et le gouvernement. Aujourd'hui, les statues de nos grands fondateurs sont elles-mêmes démolies et profanées par les rejetons ignorants de l'éducation américaine.

Il y a quinze mois, j'ai publié  un article intitulé « La culture occidentale est morte d'une mort politiquement correcte » - Rien ne pourrait être plus évident aujourd'hui. George Floyd, un criminel, misogyne, agresseur de femmes, qui s'est suicidé par overdose de Fentanyl, a été élevé au rang de héros national. L'officier de police qui l'a maîtrisé lorsqu'il s'est suicidé est accusé de meurtre. Les Américains sont si peu éduqués qu'ils ne savent pas qu'un genou sur le côté du cou n'entrave pas la respiration. Floyd ne pouvait pas respirer parce que la dose fatale de Fentanyl le tuait. Vous pouvez obtenir les faits concernant les effets du Fentanyl auprès de cette source officielle :  drugabuse.gov

Voici le  rapport du médecin légiste.

À moins que la fausse accusation de meurtre portée contre le policier ne soit retirée, n'attendez pas de la police une protection contre la violence des Noirs et des Antifa.

Le fait est que les États-Unis, leur histoire et toutes leurs valeurs méritoires ont été dénoncés par les élites progressistes blanches comme étant racistes et malfaisantes. L'accusation n'est plus limitée au Sud. Elle va bien au-delà des Pères fondateurs, de la Constitution des États-Unis, de l'hymne national, des mathématiques, de la science et de la langue anglaise, qui tous, avec le concept de vérité elle-même, ont été définis comme l'Amérique raciste.

Les États-Unis ont perdu leur jeunesse. Endoctrinés par leur éducation à considérer les blancs comme la source des abus et de l'oppression des autres races, les jeunes blancs ont été déracinés. Ils considèrent leur histoire et leur culture comme honteuses. Le Pew Research Center a  constaté que seulement 17 % des manifestants de Black Lives Matter étaient noirs, alors que 46 % des manifestants étaient blancs, en grande partie des Démocrates de moins de 30 ans.

Une fois que les fondations d'un pays son discréditées parmi la jeune génération, le pays s'effondre. Il est trop tard pour y remédier. La question est de savoir qui va y survivre.

Pas les blancs :

 Tucker: Ordinary citizens stand up as politicians cower to the rage mob

Liens

 Terrorized Virginia Woman, Being Attacked by Black Lives Matter Mob, Told to "Call City Hall" by 911 Operator - Video...

Traduit par Michel, relu par Wayan pour Le Saker Francophone

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter