04/08/2020 lesakerfrancophone.fr  8 min #177624

Trump pousse Microsoft et Tiktok à conclure un accord qu'aucun des deux ne souhaite

Alors à qui profite cet accord ?

Par  Moon of Alabama - Le 3 août 2020

L'administration Trump s'efforce de  déposséder la société chinoise ByteDance en la faisant chanter pour qu'elle vende, à prix cassé, sa précieuse activité TikTok à une société américaine. Ceci au profit de personnes encore inconnues.

De fausses allégations concernant la sécurité des données des utilisateurs de TikTok ont été utilisées pour menacer l'application vidéo d'interdiction sur le marché américain. Rien qu'aux États-Unis, l'application est utilisée par plus de 80 millions de personnes. Elle joue un  rôle important dans la culture des jeunes et le commerce de la musique. Face à la fermeture potentielle de son activité principale sur l'un de ses marchés les plus rentables, ByteDance n'a pas eu d'autre choix que d'accepter de négocier la vente.

ByteDance a décliné l'offre d'achat, faite par deux de ses investisseurs minoritaires basés aux États-Unis, pour 50 milliards de dollars, car ce prix était bien inférieur à sa valeur présumée. La Maison Blanche est intervenue pour trouver un nouvel acheteur avec suffisamment d'argent pour pouvoir s'offrir l'affaire. Comme les plus grandes sociétés de médias sociaux - Facebook, Apple, Google et Twitter - font déjà l'objet  d'enquêtes du Congrès pour leur position monopolistique sur les marchés américains, aucune d'entre elles ne pouvait être l'acheteur potentiel. Facebook vient en effet de lancer une contrefaçon de TikTok sous la marque Reels. Elle tente  de débaucher les « créateurs » de TikTok. Le propriétaire de Facebook, Mark Zuckerberg, a mis en garde contre la concurrence chinoise. Il serait le grand gagnant si TikTok devait être viré du marché américain.

La Maison Blanche a finalement proposé Microsoft comme acheteur potentiel. Mais Microsoft n'a jamais percé dans le domaine des médias sociaux. Elle a également d'autres affaires en cours avec la Chine et hésite à s'engager dans une démarche qui pourrait nuire à ses activités.

Malgré le manque d'intérêt de Microsoft, le président Trump a personnellement fait pression pour un mariage forcé. Les Démocrates  le soutiennent dans cette démarche. Mais ni ByteDance ni Microsoft ne tiennent vraiment à conclure cet accord.

ByteDance préférerait transférer l'activité de TikTok à une  société indépendante :

TikTok pourrait devenir totalement indépendant de son propriétaire chinois, ByteDance, pour continuer à opérer à l'étranger, selon une source qui a été informée des discussions. Mais la source a déclaré qu'en dépit des informations selon lesquelles la plateforme de partage de vidéos serait reprise par Microsoft, le fondateur de ByteDance, Zhang Yiming, et les investisseurs étaient réticents à vendre à la société américaine.... S'il est possible de continuer à opérer aux États-Unis, le conseil d'administration de ByteDance acceptera une scission complète pour la version étrangère de l'application, qui fonctionne sous le nom de Douyin en Chine. La nouvelle entité conservera le nom de TikTok, mais aura une direction différente et ne dépendra plus de ByteDance. "À l'exception de Zhang Yiming, presque tous les participants à la réunion sont favorables à une telle scission", a déclaré la source. "L'ambiance est un peu : Le fondateur sera parti et la maison sera à nous". "Mais même pour Zhang, il n'aura pas vraiment d'autre option car l'application sera tuée si on ne la laisse pas fonctionner."

La scission couvrirait tous les marchés sauf la Chine où une application appartenant à ByteDance et similaire à TikTok est gérée sous le nom de Douyin. La vente à Microsoft ne concernerait que les marchés des États-Unis, du Canada, de la Nouvelle-Zélande et de l'Australie - Notez que la Grande-Bretagne est le seul membre du club des cinq qui manque ici.

Le fait que Microsoft ne soit pas enthousiaste pour un tel accord est visible dans la  déclaration alambiquée qu'elle a faite hier. Il s'agit clairement d'un langage sans précédent dans la communication d'une entreprise publique :

Suite à une conversation entre le PDG de Microsoft, Satya Nadella, et le président Donald J. Trump, Microsoft est prêt à poursuivre les discussions pour étudier l'achat de TikTok aux États-Unis. Microsoft est pleinement conscient de l'importance de répondre aux préoccupations du président. Elle s'engage à acquérir TikTok sous réserve d'un examen complet de la sécurité et des avantages économiques pour les États-Unis, y compris pour le Trésor américain. Microsoft s'empressera de poursuivre les discussions avec la société mère de TikTok, ByteDance, dans quelques semaines et, en tout état de cause, d'achever ces discussions au plus tard le 15 septembre 2020. Au cours de ce processus, Microsoft se réjouit de poursuivre le dialogue avec le gouvernement des États-Unis, y compris avec le président. Les discussions avec ByteDance s'appuieront sur une notification faite par Microsoft et ByteDance au Comité des investissements étrangers aux États-Unis (CFIUS).... Microsoft peut inviter d'autres investisseurs américains à participer à cet achat sur une base minoritaire.... Microsoft apprécie l'implication personnelle du gouvernement américain et du président Trump dans sa tâche de développer de solides protections pour la sécurité du pays.

Microsoft n'a pas pour habitude de lécher les bottes de Trump. Satva Nadella a clairement été poussée à publier cela. Une telle déclaration repose généralement sur des termes vantant l'augmentation de la valeur actionnariale ou à une meilleure expérience utilisateur. Cette déclaration n'utilise en rien le langage habituel.

Le marché boursier semble croire qu'un rachat de TikTok serait  profitable à Microsoft :

 Agrandir

Je doute que Microsoft puisse gérer avec succès une entreprise de réseau social. Celle-ci serait limitée à quatre pays seulement et elle perdrait probablement l'accès au futur développement de l'application. Où se situe le potentiel de croissance d'une application aussi limitée ?

Et comment la Chine réagira-t-elle si Microsoft participe au raid américain contre l'entreprise de ByteDance ? Alors que la Chine ne contribue qu'à hauteur de 2 % environ au chiffre d'affaires global de Microsoft, le plus grand centre de R&D de la société en dehors des États-Unis se  trouve en Chine. Il  contribue à son succès mondial :

"[Il y a eu] une explosion de l'innovation en Chine", a déclaré Brad Smith, président de Microsoft. "L'une des choses que nous, chez Microsoft, apprécions depuis longtemps est l'immense ingéniosité des ingénieurs chinois".

La station de jeu X-Box de Microsoft, ainsi que les autres produits qu'elle vend, sont au moins partiellement développés et  produits en Chine. Certains des ingénieurs chinois de Microsoft pourraient avoir leurs propres idées sur la manière dont la Chine devrait riposter à l'attaque contre une entreprise chinoise prospère. L'administration Trump voit ce danger et  fait pression sur Microsoft pour qu'elle se débarrasse de toutes ses relations avec la Chine :

Le conseiller commercial de la Maison Blanche, Peter Navarro, a suggéré lundi que Microsoft pourrait se défaire de ses participations en Chine si elle achetait TikTok. "La question est donc de savoir si Microsoft risque d'être compromis ?" a déclaré Navarro dans une interview à CNN. "Peut-être que Microsoft pourrait se débarrasser de ses participations chinoises ?"

Quitter la Chine nuirait sûrement aux activités à long terme de Microsoft. Pour une entreprise mondiale, ce pays est un marché potentiel trop important pour être laissé de côté.

Mais la vraie question concernant le raid mafieux contre ByteDance est de savoir à qui profite le crime.

Aujourd'hui, Trump a déclaré ( vidéo) que si Microsoft concluait l'accord, une somme substantielle devrait être versée au Trésor public parce que son administration avait « permis l'accord ». Il n'a probablement pas consulté d'avocat avant de faire cette déclaration erronée.

Mais qui sont les « autres investisseurs américains » qui sont invités « à participer à cet achat sur une base minoritaire ». Reuters avait déjà  signalé cette clause d'« investisseur minoritaire ». La grande famille Trump est-elle impliquée dans cette affaire ?

Pourquoi cette clause est-elle si importante pour Trump que Microsoft ait ressenti le besoin d'en parler dans ce qui est essentiellement une lettre publique adressée à Trump ?

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Jj pour le Saker Francophone

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter
Référencé par : 1 article