13/08/2020 francais.rt.com  3 min #177995

Mystérieuse vague de massacres et de mutilations de chevaux en France

Depuis plusieurs semaines, des équidés ont été retrouvés mutilés et tués en France. Dernièrement, c'est une pouliche d'un an et demi qui a été retrouvée morte en Saône-et-Loire avec l'appareil génital mutilé.

Difficile de dénombrer le nombre d'équidés morts et mutilés depuis plusieurs années, avec une vague encore plus importante depuis le début de l'année. Selon plusieurs médias, sur chaque victime, un rituel vise à l'ablation d'une oreille. Le 11 août, selon  France info, une pouliche d'un an et demi a été retrouvée «lacérée au niveau de l'encolure et mutilée au niveau de l'appareil génital», et l'oreille en moins, près de Cluny, dans le département de la Saône-et-Loire.

Sur Twitter, une des membres de la  famille possédant l'élevage, a ainsi fait part de son écœurement après avoir découvert dans la nuit du 7 au 8 août, que «des personnes se sont introduites dans un de nos prés puis ont attrapé un poulain de 18 mois au lasso, l'ont poignardé en plein cœur, l'ont lacéré, puis arraché un œil, les oreilles et le vagin...»

Je suis écœurée de la race humaine franchement! Dans la nuit du 7 au 8 août, des personnes se sont introduits dans un de nos près puis ont attraper un poulain de 18 mois au lasso, l’ont poignarder en plein coeur, l’ont lacérer , puis arracher un oeil, les oreilles et le vagin...

Chevaux, ânes et poneys sont ainsi la cible d'actes barbares sur l'ensemble du territoire français : Oise, Somme, Allier, Puy-de-Dôme, Seine-Maritime, Aisne, Vendée, Moselle, Loire, Lot...

Début juillet,  France 3 a par exemple noté que dans le Puy-de-Dôme et l'Allier, «trois chevaux, sans problèmes de santé apparents, ont été retrouvés morts, l'oreille tranchée».

Le parquet d'Amiens s'est pour sa part saisi de trois faits survenus au printemps : un à Quend Plage, sur le littoral, et deux à Berny-en-Santerre, en Haute-Somme, concernant des chevaux ou poneys retrouvés morts avec l'oreille droite sectionnée.

Scipion tué gratuitement par un ou des ordures qui lui ont coupé une oreille et arraché un œil !
Les faits se sont déroulés sur le secteur de Grumesnil au niveau du bois Merlet (Seine Maritime).
🔈Si vous avez des informations : gendarmerie de Gournay-en-Bray au 02 35 90 00 17

Trois enquêtes préliminaires ont été ouvertes et «regroupées sous l'autorité d'un seul enquêteur pour pouvoir étudier tous les rapprochements possibles», a fait savoir le 30 juin à l'AFP le procureur d'Amiens, Alexandre de Bosschère.

Dans le Puy-de-Dôme, une enquête préliminaire a également été ouverte au printemps et confiée aux gendarmes des Ancizes pour deux faits similaires qui ont eu lieu à six mois d'intervalle, entre fin 2018 et juin 2019, dans le même village.

 Le Parisien a par ailleurs révélé en juin une note datant du 30 juin du Service central du renseignement territorial (SCRT) qui constate qu'«il y a une véritable volonté de porter atteinte aux équidés de manière générale tout en gardant une oreille en trophée». «Des questions se posent sur leurs auteurs et leurs réelles intentions : superstition, fétichisme, rituel satanique, sectaire ou autre», ajoute la note du SCRT. D'après les premiers éléments d'enquête, les animaux tués seraient habitués à la présence de l'être humain.

 francais.rt.com

 Commenter
admin [Commentaire] 2020-08-13 #9880

mutilation de bétail