28/08/2020 lesakerfrancophone.fr  6 min #178540

Les émeutes et les pillages, « pacifiques pour la plupart », contribuent à la campagne de Trump

Par  Moon of Alabama - Le 27 août 2020

La  guerre civile de 2020  se poursuit à un rythme soutenu. Après trois mois d'affrontements continus à Portland entre les  émeutiers Antifa, qui se dissimulent au milieu de manifestations pacifiques, et la police, le maire  s'inquiète enfin des dégâts :

Le maire de Portland, Ted Wheeler, a déclaré mercredi qu'il ne s'était pas assez occupé des dommages causés par certaines manifestations de la ville au cours des trois derniers mois et les retombées du coronavirus. Il a appelé la communauté à l'aider à trouver de meilleures solutions aux problèmes de la ville.

Au cours des derniers mois, le Magnificent Mile de Chicago  a été pillé - à deux reprises. Hier, de nouvelles émeutes et de nouveaux pillages ont eu lieu à Minneapolis après que la rumeur d'un autre meurtre commis par la police a incité certaines personnes  à s'y rendre :

Le chef de la police, Medaria Arradondo, a tenté de dissiper les rumeurs répandues sur les médias sociaux concernant la mort d'un homme noir non identifié, qui était soupçonné d'un homicide commis le mercredi après-midi et qui s'est suicidé par balle au Nicollet Mall, alors que des officiers se rapprochait de lui, quelques heures plus tard. Sa mort, qui a été filmée sur une vidéo de surveillance de la ville et diffusée par la police dans les 90 minutes, a néanmoins déclenché des manifestations et des troubles au cœur du centre-ville. La vidéo a confirmé le récit de la police sur ce qui s'était passé et a montré l'homme jetant un coup d'œil par-dessus son épaule avant de sortir son arme et de tirer, puis de s'effondrer au sol, pendant qu'une demi-douzaine de témoins s'enfuyaient les mains en l'air. Les policiers, dont l'un avait son arme dégainée, ont protégé un des témoins et ont repoussé l'arme du suspect à coups de pied avant d'effectuer des compressions thoraciques.

Dimanche dernier, la police de Kenosha, dans le Wisconsin, s'est montrée trop incompétente pour arrêter un homme qu'elle avait  déjà maîtrisé. Ils lui ont tiré 7 fois dans le dos alors qu'il essayait de monter dans sa voiture. Des nuits d'émeutes ont suivi. Des bâtiments ont  été incendiés et des commerces pillés.

Hier, un adolescent blanc équipé d'une arme semi-automatique a eu l'idée stupide de se joindre à d'autres pour « protéger les commerces » de Kenosha contre de nouveaux pillages. Il a fini par tuer deux personnes et en blesser d'autres après avoir  été attaqué par certains émeutiers. L'adolescent a été arrêté et il est accusé, mais je doute qu'il soit coupable de plus que de stupidité pure et simple et d'homicide involontaire en légitime défense.

Le cycle de la violence va probablement se poursuivre. Il y a  trop de racistes dans la police et le niveau de formation de la police américaine semble être dramatiquement bas. Il y a également une trop grande tolérance pour la violence au sein de la communauté en général.

Sur le plan politique, cela fait partie de la campagne de Trump pour l'ordre public. Les Démocrates ont fait l'éloge de Black Live Matters et des manifestations et ne se sont guère prononcés contre les émeutes et les pillages qui les accompagnent.

Ce  bandeau diffusé sur CNN hier soir exprime bien leur position :

Des manifestations fougueuses mais essentiellement pacifiques après les tirs de la police

Les « manifestations essentiellement pacifiques » sont comme les « rebelles modérés » en Syrie - des constructions de propagande qui n'existent pas dans le monde réel. Les personnes qui possédaient les voitures en feu et dont les commerces ont été détruits ne seront pas enthousiasmées par une telle formulation.

La tentative de Joe Biden de faire basculer les électeurs républicains de son côté  a échoué. En même temps, il a rejeté de nombreuses questions que les progressistes privilégiaient. Cela va nuire au résultat des élections pour les Démocrates. Ajoutez à cela le foutoir qui fait le jeu de Trump. Les Démocrates qui  craignent cela ont raison :

"Il ne fait aucun doute que cela fait le jeu de Trump", a déclaré Paul Soglin, qui a été maire de Madison, par intermittence, pendant plus de deux décennies. "Il y a un nombre important d'électeurs indécis qui n'ont pas d'idéologies et peuvent très facilement passer du côté républicain au côté démocrate et vice-versa. Ce sont, en effet, les personnes qui décident du résultat des élections. Et ils sont très inquiets à la fois du carnage horrible créé par les policiers qui assassinent des Afro-Américains, et... pour la sécurité de leurs communautés". Évidemment, Trump se positionne comme l'antidote aux troubles urbains. "Soyons clair, que ce soit à Minneapolis, à Portland ou à Kenosha, la violence doit cesser", a déclaré le vice-président Mike Pence dans son discours à la convention républicaine mercredi soir, sous le regard de Trump. "Nous aurons la loi et l'ordre dans les rues de ce pays, pour chaque Américain, quelque soit sa race, ses croyances et sa couleur." Les Républicains ont critiqué Joe Biden et les autres Démocrates pour ne pas avoir appelé à l'arrêt des violences au lendemain du tir contre Blake. Biden a immédiatement réagi au tir, mais n'a condamné la violence qui a suivi que mercredi, dans une vidéo publiée sur les médias sociaux.

Malgré l'échec de Trump à maîtriser la pandémie, le taux d'approbation pour son travail  reste élevé alors que l'avance de Biden dans les sondages  se réduit. Les États-Unis semblent avoir une tolérance plus élevée que les autres sociétés pour les décès évitables par armes à feu ou par virus. Et ce n'est pas le seul sujet qui  les rende exceptionnels.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Hervé pour le Saker Francophone

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter