Accepter cookie ?
03/12/2020 francais.rt.com  3 min #182428

Assassinat de Mohsen Fakhrizadeh : des responsables américains accusent Israël

CNN et le New York Times rapportent les accusations de hauts responsables de l'administration Trump qui, sous couvert d'anonymat, pointent la responsabilité d'Israël dans l'assassinat du scientifique iranien Mohsen Fakhrizadeh.

Corroborant les accusations de l'Iran,  CNN rapporte le 2 décembre qu'un responsable de l'administration Trump s'exprimant sous couvert d'anonymat a pointé la responsabilité d'Israël dans l'assassinat, le 27 novembre,  du plus grand scientifique nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh, chef du département recherche et innovation du ministère de la Défense.

Plus tôt, le New York Times citant également des sources américaines anonymes désignait Tel Aviv comme commanditaire de cet assassinat, qualifié de d'«acte criminel très imprudent» par  l'ancien directeur de la CIA John Brennan. «Un responsable américain, ainsi que deux autres responsables du renseignement, ont déclaré qu'Israël était derrière l'attaque contre le scientifique», écrit le  New York Times.

CNN rapporte en outre que le haut responsable à la source de l'accusation a refusé de dire si les Etats-Unis étaient préalablement au courant de l'attaque ou y avaient participé de quelque manière que ce soit. Le responsable anonyme a toutefois reconnu que les Etats-Unis et Israël avaient précédemment partagé des informations sur des opérations secrètes avant de les mener, mais a refusé de dire si cela s'était produit dans cette affaire.

Le convoi de véhicules blindés de Fakhrizadeh se dirigeait vers Absard, à l'est de Téhéran, lorsqu'il a été attaqué le 27 novembre. Il aurait été tué au moyen  d'une mitraillette télécommandée.

Dès le lendemain,  les autorités iraniennes ont accusé Israël d'être derrière l'assassinat du savant nucléaire. Le président Hassan Rohani a assuré que l'Etat hébreu souhaitait semer le «chaos», et a promis que la mort de Fakhrizadeh serait vengée «en temps et en heure». Il a ajouté qu'Israël avait agi en «mercenaire» des Etats-Unis.

L'assassinat est survenu une semaine après que le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo s'est rendu en Israël lors d'un voyage qui comprenait également des escales en Arabie saoudite, aux Emirats arabes unis et au Qatar. Selon le  Daily Beast, le président Donald Trump aurait donné à Pompeo et à d'autres responsables de l'administration carte blanche pour punir l'Iran aussi agressivement qu'ils le souhaitent tant que cela pouvait éviter de «risquer la Troisième Guerre mondiale».

 Lire aussi Iran : un scientifique du nucléaire tué, Téhéran dénonce un «acte terroriste»

 francais.rt.com

 Commenter