04/12/2020 reseauinternational.net  2 min #182460

études Us et européennes : le Covid-19 était présent aux Usa et en Europe avant son annonce en Chine

Une étude menée par l'Agence américaine de protection de la santé le CDC a indiqué que le nouveau coronavirus était présent aux États-Unis avant que sa présence ne soit officiellement confirmée en Chine.

Selon l'American Center for Disease Control and Prevention le coronavirus avait infecté des personnes aux États-Unis avant même que la Chine ne signale ses premiers cas, le 31 décembre 2019, selon les recherches menées par le centre.

Un article de recherche a été publié dans le Journal of Clinical Infectious Diseases, indiquant que le covid-19 pourrait s'être propagé aux États-Unis, avant la date à laquelle les médecins américains ont officiellement annoncé l'enregistrement de la première infection par le virus émergent, le 19 janvier 2020.

Des chercheurs américains ont également mené une étude, qui comprenait près de 7400 échantillons de sang de donneurs de neuf États américains entre le 13 décembre 2019 et le 17 janvier 2020. Des preuves ont indiqué la présence d'anticorps contre le coronavirus dans le corps d'une personne qui était en contact avec le virus, comme Il a été trouvé chez 106 de ces donneurs.

Des analyses de données hospitalières à travers les États-Unis ont montré, fin 2019, une augmentation du nombre de patients grippés, dont beaucoup souffraient de « toux sévère » et d'autres symptômes respiratoires sévères. Cela signifie que le virus émergent pourrait être apparu aux États-Unis, un mois avant l'annonce du premier cas là-bas, et même des semaines avant que les autorités chinoises n'annoncent le premier cas confirmé à Wuhan.

En Europe aussi, des chercheurs ont émis l'hypothèse que le coronavirus était présent dans leurs pays avant que la Chine n'annonce officiellement l'émergence de la nouvelle souche du coronavirus.

Là où une enquête française a été menée sur des échantillons de sang prélevés début décembre 2019, le résultat a été la présence d'anticorps dirigés contre le coronavirus.

Dans une étude similaire menée par des chercheurs italiens, il a été révélé que les échantillons montraient effectivement des anticorps en septembre 2019.

Dans le même temps, des virologues en Espagne ont annoncé qu'il y avait des traces de coronavirus dans des échantillons d'eaux usées collectés en mars 2019, soit neuf mois complets avant les événements de Wuhan.

source :  french.almanar.com.lb

 reseauinternational.net

 Commenter