Accepter cookie ?
20/02/2021 lilianeheldkhawam.com  7 min #185862

Vaccination et business avancent main dans la main, et dictent le tempo au monde politique. Lhk

Ngozi Okonjo-Iweala, directrice de l'Alliance Gavi, à Davos en janvier 2020 s'inquiétait des conséquences de la pandémie. «À l'heure actuelle, la prédiction est une contraction sur le continent d'environ 2%. Cela ne s'est pas produit depuis 25 ans. J'ai donc cette crainte que les deux ou trois décennies de croissance que nous avons eues et notre développement soient perdus, nous pourrions régresser à moins que nous n'agissions massivement pour inverser cette tendance et nous assurer que cela ne se produira pas, pendant la période de récupération. «

Le bénéfice net du groupe AstraZeneca a doublé en 2020 et s'élève à 3,2 milliards de dollars (2,85 milliards de francs), lors d'une année marquée par la crise contre lequel le groupe pharmaceutique a mis au point un vaccin avec l'université d'Oxford. Et ces bénéfices vertigineux à l'heure de la faillite des populations et de l'économie locale ne sont pas près de baisser.

 rtn.ch

Une bonne nouvelle ne vient jamais seule. Le microcosme de la haute finance peut célébrer une autre information, politique cette foi. RT nous apprend que :

La pandémie de coronavirus ne peut être considérée comme vaincue qu'une fois que tout le monde dans le monde aura été immunisé contre Covid-19, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel, après avoir rencontré les dirigeants du G7 lors d'un sommet virtuel vendredi.

S'adressant aux journalistes, Merkel a déclaré qu'elle avait souligné dans ses remarques au groupe que « la pandémie n'est pas terminée tant que tous les peuples du monde n'ont pas été vaccinés », ajoutant: « Tout le monde doit participer ».

« La pandémie [de coronavirus] en particulier a montré à quel point nous divergions les uns des autres, dans le monde entier. »

Vendredi, la chef de l'organe exécutif de l'UE, Ursula von der Leyen, a déclaré que le bloc mettrait 100 millions d'euros (121 millions de dollars) pour financer le déploiement du vaccin Covid-19 en Afrique.

 rt.com

Un autoritarisme politique qui profite aux vaccinateurs et donc aux financiers

Nous voyons que progressivement, nous quittons le simple monde d'une pandémie ou des bénéfices juteux pour entrer dans celui de prédictions prophétiques indépendantes de l'évolution de la maladie. Et là, Mme Merkel nous rappelle les annonces faites il y a un an qu'il n'y aura pas de sortie de crises (et de confinement) sans vaccination. Le mot traitement avait curieusement disparu de la bouche de ces gens, sauf pour nous vanter le Remdesivir, une molécule qui a fait ses preuves dans les effets secondaires graves.

 lilianeheldkhawam.com  swissinfo.ch

Germany: Pandemic will only be defeated when everyone is vaccinated - Merkel

Germany: Pandemic will only be defeated when everyone is vaccinated - Merkel

De la politique, au Gavi puis à l'OMC

Le vaccin occupe donc une place centrale de la politique intérieure et internationale. Cela pourrait bien expliquer la nomination de Mme Ngozi Okonjo-Iweala à la tête de l'OMC. A relever que celle-ci fut plusieurs fois Ministre nigériane des Finances.  gavi.org.

Politique-finances-vaccination, un trio fondateur du gouvernement mondial de 2030.
Access to vaccines for children is #Solvable | Ngozi Okonjo-Iweala

Access to vaccines for children is  #Solvable | Ngozi Okonjo-Iweala  The Rockefeller Foundation

Qu'est-ce que le GAVI?

Gavi est lancée en 2000 2, 3.
Dans les années 1970, 10 % à peine des enfants des pays les plus pauvres sont vaccinés contre des maladies telles que la tuberculose, le tétanos, la poliomyélite, la rougeole, ou la diphtérie. Des millions d'enfants meurent chaque année de maladies évitables 4. Grâce à l'action de l' UNICEF et à des donations publiques, le niveau de vaccination augmente dans les années 1980, mais rechute dans les années 1990.
À partir des années 2000,la création du GAVI redonne une nouvelle dynamique aux programmes d'accès à la vaccination dans les pays pauvres, le principal financeur du GAVI étant la fondation Bill-et-Melinda-Gates, celle-ci s'engageant par un don de 750 millions d'US$, augmenté depuis à un milliard 4. Mais cette fondation a voulu ne pas être seule et a constitué une alliance. En 2010, les principaux contributeurs du GAVI, outre cette fondation, sont le Royaume-Uni, avec 1,335 milliard de dollars, et la Norvège, 677 millions de dollars. D'autres gouvernements sont parties prenantes, notamment la France, l' Italie, l' Espagne, la Suède, le Brésil et l' Afrique du Sud, ainsi que des organisations internationales telles que l' UNICEF ou l' OMS. En complément, un emprunt International, Finance Facility for Immunization (IFFIm) a été créé en 2006 pour accélérer la disponibilité et améliorer la prévisibilité des fonds nécessaires sur la durée. L'IFFIm lève des fonds en émettant des obligations sur les marchés des capitaux, et s'appuie sur les engagements à long terme des gouvernements à titre de garantie et pour verser les intérêts 5, 6. (Wikipédia)

Microsoft founder in $750m pledge to fight killer diseases

[Ngozi Okonjo-Iweala et Bill Gates à une des rencontres du World Economic forum. Bill Gates y annonce la création d'un fonds.

Le nouveau président de GAVI ALLIANCE

José Manuel Barroso nommé nouveau président du Conseil d'administration de Gavi, le président non exécutif de Goldman Sachs International. Nous relèverons au passage son parcours exemplaire dans la politique, la finance, et maintenant la vaccination.  gavi.org

Tous condamnés à se faire vacciner?

Nous avions pris l'habitude des tourniquets entre le monde de Planète finance et celui de la politique. Mais depuis 2020, le facteur vaccinal s'est invité dans la co-gouvernance. Le fait que le mot traitement ait été effacé du langage de ces représentants de la gouvernance mondiale, sauf pour nous présenter un produit clairement identifié comme au mieux inefficace et au pire dangereux, disqualifie les décideurs politiques.

Simultanément à tout ceci, le sentiment grandit, que la planète a muté en un gigantesque laboratoire, et que les terriens sont abordés en tant que cobayes.

Le peuple israélien semble payer un lourd tribut à la technoscience financiarisée.

Après avoir eu à subir toutes sortes de spoliation individuelle et/ou collective aux plans monétaire, financier, économique, culturel, etc., nous sommes condamnés à accepter une injection dont une partie importante de la population ne veut pas. Le Code de Nuremberg est occulté.  lilianeheldkhawam.com

LHK

 lilianeheldkhawam.com]

 Commenter