Accepter cookie ?
26/03/2021 arretsurinfo.ch  5 min #187407

Le Monde, la Syrie et nous

Le Monde, journal de désinformation de l'establishment ?

Par Richard Labévière

25 mars, 2021

Pour les dix ans du déclenchement de la guerre en Syrie (mars 2011), le quotidien Le Monde a publié un dossier spécial plutôt sidérant... A plusieurs reprises, on a écrit dans ces colonnes, que Libération était devenu un « torchon », recevant moult témoignages, citations et commentaires allant dans ce sens ! Mais, Le Monde connaîtrait-il la même évolution ? A lire ses pages dernièrement consacrées à la situation en Syrie, on peut le craindre !

Le correspondant du Monde à Beyrouth, qui visiblement ne quitte pas les beaux quartiers, n'a visiblement jamais mis non plus les pieds en Syrie. Voilà plus de trente ans qu'on se rend régulièrement dans ce pays et sa capitale mais nous ne l'avons jamais croisé... Cela ne l'empêche pas de porter des jugements politiques, sinon moraux définitifs. Reprenant tous les poncifs éculés de la plus basse propagande, il construit ses papiers autour de la même affirmation récurrente : « Bachar boucher de son peuple... »

Christophe Ayad - autre « héros » de la presse parisienne - dit, à peu près, la même chose. Le problème, c'est que ces braves gens - outre leur évidente méconnaissance du pays - ne disent pratiquement rien sur la situation régionale, sur la « guerre civilo-globale » qui déchire la région depuis plus de quarante ans ! Vision géopolitique des plus simplistes, opposant les « bons » aux « méchants », ces considérations n'apportent malheureusement quasiment aucun fait, aucune analyse remontant du terrain et des principaux protagonistes d'un monde qui ressemble à La Planète des singes...

Relayant, sans la moindre distanciation, les affirmations du point de presse du Quai d'Orsay, ces incarnations emblématiques du « nouveau journalisme » désinforment leurs lectrices et lecteurs. Pour quelle raison, on se le demande ! Bien-sûr, ils continueront à participer aux voyages et manifestions officiels de la corporation, mais une chose est certaine : ce n'est pas grâce à eux qu'on risque de mieux entrevoir et comprendre les Proche et Moyen-Orient compliqués...

Citant toujours les mêmes sources, dont le quotidien francophone L'Orient-le-Jour, parce qu'incapables de comprendre le moindre mot d'arabe, ces braves gens finissent par exercer un véritable terrorisme intellectuel sur tout ce qui concerne - de près comme de loin - cette région tellement stratégique. Il serait laborieux de reprendre et rectifier toutes leurs contre-vérités, mais à la longue, ces « certitudes sensibles » deviennent un vrai problème pour l'opinion, pour la politique et la diplomatie françaises censées intervenir dans la région pour y assurer et y défendre les intérêts de notre pays.

Certes Bachar n'est pas un saint, mais sans lui la Syrie aurait connu le même destin que l'Irak, c'est-à-dire un démantèlement organisé au profit des clans, des milices et des mafias à la solde des intérêts israélo-américains. A cet égard, il faut toujours relire la fameuse note d'Oded Yinon, pour mieux comprendre cette obsession occidentale à vouloir démanteler des État-nations que les grandes puissances ont-elles-mêmes découpé à la règle, au sortir de la Première guerre mondiale.

L'article est paru en février 1982 dans la revue Kivounim (« orientations » en hébreu), publiée par l'Organisation sioniste mondiale, domiciliée à Jérusalem. Intitulé Une stratégie pour Israël dans les années 80, il est signé par Oded Yinon, qui se présente comme « journaliste » et « ancien fonctionnaire du ministère israélien des Affaires étrangères ».
Le papier estime que l'intérêt de l'État hébreu est de favoriser la création, dans le monde arabe, de mini-États antagonistes trop faibles et trop divisés pour s'opposer efficacement à lui : « L'éclatement de la Syrie et de l'Irak en régions déterminées sur la base de critères ethniques ou religieux doit être, à long terme, un but prioritaire pour Israël, la première étape étant la destruction de la puissance militaire de ces États.... Riche en pétrole, et en proie à des luttes intestines, l'Irak est dans la ligne de mire israélienne. Sa dissolution serait, pour nous, plus importante que celle de la Syrie, car c'est lui qui représente, à court terme, la plus sérieuse menace pour Israël ».

Bien évidemment, le risque reste grand - pour quiconque se risquerait à critiquer les politiques du régime de Tel-Aviv - de se voir accuser d'antisionisme primaire, voire même plus...

« Diviser pour régner », le vieil impératif impérial connaît aux Proche et Moyen-Orient l'une de ses applications les plus paroxystiques, avec en prime, la diffusion d'une idéologie relayée non seulement par une presse aux ordres, mais aussi par la plupart des acteurs de la « société civiles » (centres de recherche, ONG, etc.). Relayant l'essentialisme le plus primaire - les Arabes sont nuls alors que les Israéliens sont naturellement pro-occidentaux -, cette doxa mortifère n'a pas que la vérité comme victime. Sur le terrain, elle entérine, sinon justifie la mort quotidienne de civils, de femmes et d'enfants dans les territoires occupés de Palestine de d'ailleurs.

Oui, aujourd'hui les discours tenus sur la Syrie ont valeur de symptômes et de baromètres sur nos capacités à comprendre, donc à transformer le monde. A trop vouloir faire la morale aux peuples arabes, c'est une deuxième mort qu'on inflige aux victimes des colonialismes et néo-colonialismes en acte et en puissance aux Proche et Moyen-Orient.

Épicentre ce cet arc de crises, le conflit israélo-palestinien est passé par perte et profit de la crise de la Covid et de la peur généralisée qu'elle engendre. De toute urgence, il s'agit de relancer le projet d'une conférence régionale globale concernant les différentes crises des Proche et Moyen-Orient, au premier rang desquelles s'impose l'occupation, les annexions et la répression qui s'exercent en Palestine.
Bonne lecture et à la semaine prochaine. Prenez soin de vous...

Richard Labévière

Rédacteur en chef du journal en ligne Proche et Moyen-Orient.ch

Source:  prochetmoyen-orient.ch

 arretsurinfo.ch

 Commenter