Accepter cookie ?
04/04/2021 reseauinternational.net  4 min #187810

Biden réussit haut la main le test d'Alzheimer, faisant taire les sceptiques

par Caitlin Johnstone.

Dans un geste surprenant, le président Biden s'est soumis en direct à un test cognitif avec un médecin de la Maison Blanche, afin de faire taire les spéculations selon lesquelles il souffrirait d'une quelconque maladie neurologique dégénérative.

Au cours du test, on a demandé au président de se souvenir d'une série de mots et de les répéter séquentiellement quelques minutes plus tard, puis de dessiner à la main le cadran d'une horloge avec précision. Biden a accompli ces tâches rapidement et sans difficulté, puis a immédiatement tenu une conférence de presse.

« Désolé de vous faire venir ici après 20 heures, mais je voulais que tout le monde voie que mon fonctionnement cognitif reste à son maximum même après le coucher du soleil », a déclaré le président aux journalistes après le test. « Je ne sais pas comment tous ces théoriciens du complot ont pu imaginer que le pays pouvait continuer à fonctionner si son dirigeant était atteint de la maladie d'Alzheimer, mais je suis heureux de les faire taire une fois pour toutes ».

Jill Biden, qui a également assisté à la conférence de presse, a profité de l'occasion pour répéter que cela prouve une fois pour toutes qu'elle ne participait pas à la maltraitance des personnes âgées en poussant un patient atteint de démence à se faire passer pour un puissant homme d'État.

« Je n'ai pas participé, je ne participerai pas et ne pourrais jamais participer à la maltraitance de personnes âgées », a déclaré la première dame avec insistance. « Il n'a jamais été question de mon ambition personnelle de devenir première dame, et cela n'a rien à voir avec les nombreuses robes que j'ai achetées en ligne pendant le confinement. Même si ce n'est pas le genre de robes que l'on peut porter n'importe où, je n'injecterais jamais à mon mari des quantités effrayantes de produits pharmaceutiques et ne le forcerais pas à aller sur le terrain pour quelques robes, certes plutôt exquises ».

Le président a ensuite signé plusieurs décrets mettant fin aux expulsions d'immigrants sans papiers, libérant les enfants des camps de détention à la frontière, imposant un salaire minimum de 15 dollars de l'heure, réintégrant l'accord avec l'Iran, faisant pression sur l'Arabie Saoudite pour qu'elle mette fin au génocide au Yémen, et honorant de nombreuses promesses qu'il avait faites pendant la campagne électorale, mettant ainsi une grande distance entre les politiques de l'administration Trump et les siennes.

BIDEN: "No, I haven't taken a test. Why the hell would I take a test?"

Cette décision politiquement avisée du président américain est surprenante, alors qu'il s'était déjà  emporté contre ceux qui lui avaient suggéré de passer un tel test. Elle porte également un coup sévère à la crédibilité de ceux d'entre nous qui disaient que l'homme de 78 ans montrait des  signes de déclin cognitif significatif et qu'il ne devrait probablement pas être responsable du fonctionnement de la plus puissante force militaire jamais assemblée.

En ce qui me concerne, je suis heureuse qu'on m'ait prouvé de manière concluante que j'avais tort. Pouvez-vous imaginer que le gouvernement le plus puissant de la planète soit dirigé par une personne dont le cerveau ne fonctionne pas correctement ? Ce serait dingue, et cela prouverait effectivement que le gouvernement officiel élu des États-Unis n'est qu'une illusion qui n'a aucune incidence sur le fonctionnement réel du comportement des États-Unis sur la scène mondiale.

Et pensez juste aux implications horribles que cela aurait si c'était vrai. Si le fait que le cerveau du président ressemble à du gruyère n'avait pas d'importance et que le système politique officiel des États-Unis n'était qu'une fausse performance recouvrant une structure de pouvoir non élue, composée par exemple d'une alliance lâche entre ploutocrates et initiés des agences gouvernementales, cela signifierait que le peuple américain n'a pas son mot à dire sur ce que fait son gouvernement. L'acte de voter deviendrait une distraction inutile destinée à donner aux gens l'illusion d'un contrôle alors que le gouvernement le plus puissant de la planète mène des guerres et exploite les gens au niveau international et national, guidé uniquement par l'appât du gain et les programmes de contrôle géostratégique, ce qui signifie que le monde est dirigé par une oligarchie de sociopathes avides qui n'ont aucun compte à rendre.

Alors c'est une bonne chose que ce ne soit pas vrai.

Après qu'on m'ait prouvé de manière concluante que j'avais tort sur tout cela, je promets de prendre en compte cette leçon d'humilité, de réévaluer ma vision du monde en conséquence, et de faire mieux, à partir de maintenant. À partir d'aujourd'hui, ce premier avril 2021, mes lecteurs peuvent me considérer comme une femme changée.

source :  caityjohnstone.medium.com

traduit par  Réseau International

 reseauinternational.net

 Commenter