Accepter cookie ?
07/04/2021 lesakerfrancophone.fr  6 min #187946

Les Etats-Unis peuvent-ils être dissuadés de déclencher les hostilités ?

Par The Saker - Le 6 avril 2021 - Source The Saker's blog

Aujourd'hui, RT a publié  un article qui commençait par les mots suivants : « Face aux craintes d'une aggravation des affrontements dans l'est de l'Ukraine, des diplomates russes et américains ont tenu des discussions bilatérales impromptues dans le but d'éviter un conflit généralisé, qui, selon Moscou, pourrait entraîner un désastre dans la région ».

Cela soulève la question suivante : l'administration « Biden » est-elle encore capable de pensée logique ?

A mon avis, non, probablement pas. Voici pourquoi :

Depuis W. Bush, chaque administration américaine a toujours été dirigée par un président ignorant et faible, peut-être bon pour faire des discours, mais qui n'avait ni l'intelligence, ni la volonté, ni le courage de diriger les États-Unis.
Ce phénomène est devenu particulièrement aigu avec Obama, qui était un leader fantastiquement incompétent et faible et, en conséquence, une politique étrangère qui devrait être cohérente a été remplacée par de nombreuses politiques étrangères concurrentes : une politique étrangère décidée par Foggy Bottom, une autre par le Pentagone, une autre encore par la CIA, etc. etc. etc. En conséquence, la politique étrangère des États-Unis se retrouve être comme un vecteur de somme mathématique (qui souvent, ne correspond à aucun des agendas concurrents).

Dans le même temps, le monde a observé avec un mélange de stupéfaction et d'horreur la chute libre de la qualité des « diplomates » américains. Par exemple, depuis James Baker, les États-Unis n'ont jamais eu de secrétaire d'État compétent. On peut dire la même chose du Pentagone ou de la CIA. Vous vous souvenez de Pompeo ou de Petraeus ?

Un sage dicton dit que si tout le monde est responsable, alors personne ne l'est. Pour les États-Unis, cela signifie que, tandis que chaque agence ou lobby défend ses propres intérêts, personne n'est vraiment chargé de protéger le peuple des États-Unis quand la merde arrive.

Il serait juste de dire que si la compétence des diplomates américains a diminué, leur arrogance a atteint des niveaux de «  chutzpah« jamais vus auparavant. Ce que nous voyons est une fusion quasi-parfaite entre le messianisme anglo-saxon et le messianisme sioniste devenus fous furieux (les « monstres LGBTQ+ » en sont un autre exemple parfait).

Les administrations faibles sont également une cible parfaite pour le lobbying, d'où la montée phénoménale de l'influence des lobbies sionistes et ukronazis aux Etats-Unis.

Enfin, les Américains en général, et les décideurs américains en particulier, ont une ignorance phénoménale de l'histoire. Si l'on ajoute à cela leur narcissisme messianique, on obtient une combinaison des plus toxiques, faite d'un sentiment total d'impunité et d'une incapacité terminale à voir le moindre danger ou la moindre menace.

Pourtant, les Russes essaient toujours, ne serait-ce que parce que, contrairement à leurs collègues américains, ils comprennent la nature de la guerre. Pourtant, je crains que la conversation ne ressemble à quelque chose comme ceci :

Russes : Si vous nous attaquez, nous coulerons la majeure partie de votre marine, nous détruirons vos postes de commandement clés et nous pourrions même frapper les États-Unis continentaux avec nos armes conventionnelles (non nucléaires) à longue portée.

Américains : Non, vous ne pouvez pas faire ça, vous buvez trop de vodka et vous bluffez. Nous sommes l'armée la plus puissante de l'histoire de la galaxie - n'avez-vous pas lu Tom Clancy ? !

Russes : Ne comprenez-vous pas quelles seront les conséquences d'une guerre majeure en Ukraine pour le continent européen et vos « alliés » de l'OTAN ?!

Américains : Vous êtes autoritaires, nous sommes des démocrates et les démocraties l'emportent toujours sur les régimes autoritaires !

Russes : Mais, n'avez-vous aucune pitié pour vos « alliés » européens ? !

Américains : Nous pouvons et nous allons les protéger, nous sommes l'armée la plus puissante de l'histoire de la galaxie !

Russes : Et comment comptez-vous protéger qui que ce soit de nos armes hypersoniques ?

Américains : Nous sommes les USA. Baissez vos armes et rendez vous. Nous ajouterons vos spécificités biologiques et technologiques aux nôtres. Votre culture s'adaptera pour nous servir. La résistance est futile (oui, c'est le niveau mental de ces ignorants éduqués par la télévision).

etc, etc, etc

Les chances que cela mène à une désescalade sont, franchement, infinitésimales.

Et les Français et les Allemands alors ?

Oh, je suis presque sûr qu'ils ont « compris ». Ces régimes sont mauvais, mais pas stupides. Ils sont cependant totalement sous la coupe de l'oncle Shmuel et il est peu probable qu'ils le défient ouvertement. Tout ce qu'ils peuvent faire, c'est le supplier, et il est peu probable que cela le persuade.

De plus, aujourd'hui, le ministre des affaires étrangères Lavrov, lors d'une conférence de presse en Inde, a déclaré que l'Allemagne et la France ne faisaient rien d'utile et que ces deux pays devaient de toute urgence ramener les Ukrainiens « à la raison ». Mais quelqu'un tiendra-t-il compte de cet avertissement ?

La Russie s'efforce manifestement de montrer, par ses paroles et ses actes, qu'elle ne reculera pas. Et, malgré tous leurs autres défauts bien réels, je pense que beaucoup (la plupart) des dirigeants ukrainiens comprennent que si l'on en arrive à une guerre « chaude », ils risquent personnellement de mourir. Ce sont des lâches et les lâches paniquent toujours lorsqu'ils sont personnellement menacés. Ceci, en passant, donne à la Russie une autre option potentiellement intéressante :

Disons que les Polonais déplacent un ou deux bataillons dans l'ouest de l'Ukraine. Plutôt que de les anéantir, la Russie pourrait décider de cibler « uniquement » les QG et les commandants de leurs bataillons. Ainsi, 1) des Polonais innocents n'auraient pas à mourir, 2) les Polonais survivants seraient terrifiés et 3) la Pologne n'aurait aucun moyen de riposter. Et l'OTAN ? Je peux vous dire que l'OTAN protesterait mais ne bougerait pas du tout, tout comme elle l'a fait avec Saakashvili et Erdogan. Aucun pays de l'OTAN/UE n'est prêt à entrer en guerre contre la Russie au nom de polonais ukrainiens, même eux ne sont pas aussi stupides.

Quoi qu'il en soit, ce sont mes pensées d'aujourd'hui, après avoir écouté les dernières nouvelles.

Bien à vous

The Saker

Traduit par Wayan, relu par Hervé pour le Saker Francophone

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter