Accepter cookie ?
24/07/2021 reseauinternational.net  5 min #192656

Le variant Delta justifie-t-il la panique des gouvernants en Juillet 2021 ?

par Michel de Lorgeril

La COVID-19 rend fou ; il y a consensus sur ce point !

La façon dont la COVID-19 a été (et continue d'être) gérée dans la majorité des pays est calamiteuse ; il y a consensus sur ce point !

La gestion « à la française » peut se résumer en une phrase : toujours à contre-sens !

Le dernier épisode de Juillet 2021 avec la brutale remise en cause des libertés publiques est exemplaire.

Nos gouvernants sont paniqués par la 4ème vague qui serait provoquée par le variant Delta.

En fait, il n'y a pas (pour le moment) de submersion des rivages de notre douce France par cette 4ème vague et c'est l'observation de ce qui se passe ailleurs qui les rend fous !

Quelques « modélisateurs stagiaires » de l'Institut Pasteur (spécialisés dans l'art de se tromper...) annoncent un tsunami pour l'automne et d'autres amateurs clament que seule la vaccination intensive d'une population récalcitrante (à se faire injecter un vaccin expérimental) permettra de l'éviter !

C'est probablement la situation au Royaume-Uni (RU pour les intimes) qui fait trembler les gouvernants.

Explosion des cas PCR+ en ce mois de Juillet au RU...

J'ai représenté ci-dessous le graphique de cette explosion : c'est le graphique du dessus « Daily new cases«.
En commençant l'historique en Février 2020 (tout à gauche). Chaque barre représente le chiffre du jour.

Au delà du doute (on PCR beaucoup au RU), le nombre de cas liés au variant Delta augmente beaucoup en cet été 2021 ; de façon assez comparable à ce qui été vécu à l'automne 2020.

Le graphique du dessous « Daily deaths » donne une idée de la gravité de la situation à un moment donné ; la mortalité due à une maladie restant le meilleur critère de jugement.

Au-delà du doute encore, les 1ère puis 2-3ème vagues au RU ont provoqué beaucoup de décès au RU, la submersion des hôpitaux et l'urgente nécessité de confinements drastiques. C'était en 2020 et début 2021 et les arrogants gouvernants du RU ont été pris par surprise. Idem en France !

Des deux côtés de La Manche, on fut bien humilié et on promit de ne plus se laisser prendre...

Et voilà la 4ème vague ; cette fois-ci, nous serons prêts disent nos gouvernants français qui alignent des mesures brutales visant (non pas à sauver des vies) à éviter un nouveau confinement drastique et une inéluctable crise économique, voire une révolte citoyenne !

Tout ce brouhaha est-il à propos ? La France (après le RU) est-elle réellement menacée ? Le variant Delta justifie-t-il la panique des gouvernants en Juillet 2021 ?

Je ne vais pas jouer à l'apprenti prophète (type « modélisateur » de l'Institut Pasteur) mais la simple observation des graphiques représentés ci-dessus indique qu'il eût été plus intelligent (Oups !) d'attendre un peu, de voir venir avant de prendre des décisions qui risquent de provoquer un vrai tsunami politico-social.

Car je crains que ces décisions brutales (voire sadiques) non concertées (quoique approuvées par une majorité de politiciens/parlementaires décérébrés) radicalisent des citoyens qui commencent à s'impatienter face à de telles idioties...

Sur le graphique ci-dessus, j'ai représenté deux petites flèches correspondant au maximum des nouveaux cas et au maximum des décès au moment de la 3ème vague : le décalage entre les deux maximums est de deux à trois semaines. C'est une bonne façon d'estimer le délai nécessaire pour qu'une augmentation des contaminations se traduisent par une crise sanitaire.

Il est immédiatement apparent que la 4ème vague se présente de façon différente de la 3ème.

En cette fin Juillet 2021, le maximum des nouveaux cas semble avoir été atteint au RU tandis que l'augmentation des décès semble faible (voire infime) par rapport aux 1ère et 2ème-3ème vague.

C'est comme si une nouvelle épidémie commençait au RU... La 4ème vague semble bénigne.
Certes, la situation épidémiologique peut encore changer, des surprises ne sont pas impossibles, restons prudents.

Ne nous précipitons pas, à l'image de nos naïfs gouvernants!

En effet, ces données sont difficiles à interpréter et, pour le moment, je ne m'y risque pas.

Prudence et attentisme, contrairement à nos naïfs gouvernants !

En principe, face à un phénomène inattendu, il y a deux phases :

1) admettre les faits ; ce qui n'est pas encore fait par les gouvernants... Car c'est difficile d'admettre qu'on s'est un peu précipité, témoignage de mauvaise politique à quelques mois des échéances électorales.

2) analyser et expliquer. Curieusement, alors que les faits décrits ci-dessus ne sont pas encore « officiels », certains propagandistes de la vaccination pris en défaut proposent des explications : selon eux, si la mortalité n'augmente pas c'est grâce aux vaccins !

Cette explication intéressante serait plausible si les mêmes ne clamaient pas « en même temps » (comme d'hab) que la grande majorité des nouveaux contaminés seraient des nonvaccinés.

Tout visiteur de ce blog doué d'un minimum de rationalité comprend que ces deux propositions ne sont pas conciliables, cela dit poliment...

En effet et obligatoirement, les cas graves (fatals) se recrutent parmi les nouveaux cas infectés !

Conclusion : la panique des gouvernants en Juillet 2021 n'est pas intelligente et les mesures annoncées ne sont justifiées par une quelconque urgence sanitaire.

Ces gouvernants sont mal conseillés.
Dans toutes les fins de règne, il ne reste que des courtisans autour du monarque.

Si le roi n'est pas encore complètement nu, je le trouve bien mal « fringué »...

source:  michel.delorgeril.info

 reseauinternational.net

 Commenter