Accepter cookie ?
17/09/2021 3 articles chroniquepalestine.com  6 min #195244

Les Palestiniens prisonniers politiques entament une grève massive de la faim

Photo: via Al-Quds News Network

Par  Al-Quds News Network

Palestine occupée (QNN)- Le mouvement des prisonniers palestiniens a annoncé que 1380 détenus palestiniens dans les prisons israéliennes, appartenant à tout l'éventail politique, entameront une grève de la faim illimitée dès vendredi prochain 17 septembre, dans le cadre d'une campagne contre la répression et les attaques récentes d'Israël à l'encontre des détenus.

La commission des affaires des détenus et ex-détenus palestiniens a déclaré qu'une telle mesure sera prise pour protester contre les mesures punitives et répressives prises par l'administration des prisons israéliennes à la suite de l'  évasion de Gilboa.

Le mouvement des prisonniers a déclaré qu'il a décidé d'unifier tous les organismes de représentation de toutes les organisations dans toutes les prisons, comme l'a dit la commission.

Le premier groupe de la grève de la faim comprendra 1380 détenus de plusieurs prisons : 400 détenus de la prison de Ramon, 300 de la prison d'Ofer, 200 de la prison de Nafha, 200 de la prison de Megiddo, 100 de la prison de Gilboa, 80 détenus de la prison d'Eshel, 50 de la prison de Shatta, et 50 de la prison de Hadarim.

La Commission a déclaré que de nouveaux groupes de détenus se joindront à la grève de la faim mardi prochain, tandis que 100 détenus de premier plan, dont le leader palestinien Marwan Barghouti, s'abstiendront de boire de l'eau à partir de vendredi.

Les détenus exigent de l'administration pénitentiaire israélienne qu'elle mette fin à sa politique de répression, d'abus et de transferts arbitraires, qu'elle mette fin aux mesures répressives imposées aux détenus, qu'elle libère les prisonniers isolés dans les sections ordinaires, qu'elle ramène les conditions de détention à ce qu'elles étaient avant le 5 septembre, et qu'elle mette fin à la politique de détention administrative arbitraire et cesse la politique de renouvellement des détenus administratifs, entre autres revendications.

Les unités spéciales israéliennes et l'administration pénitentiaire sont intervenus violemment dans plusieurs prisons pendant cinq jours consécutifs, notamment la section 6 de Ketziot dans le Néguev et la prison de Ramon, dans le but de disperser quelque 400 prisonniers palestiniens du Jihad islamique dans plusieurs autres prisons.

En réponse, tous les prisonniers palestiniens détenus dans les prisons israéliennes ont annoncé une alarte générale et une insurrection contre les lois israéliennes, en réponse à la répression et aux mesures punitives.

Les prisonniers palestiniens des prisons du Néguev et de Ramon ont mis le feu aux sections des prisons, dans le cadre de leur protestation.

Les autorités d'occupation ont également annulé les visites familiales des prisonniers palestiniens dans leurs prisons jusqu'à la fin du mois de septembre.

Ces tensions surviennent après l'  acte héroïque de six prisonniers palestiniens qui ont réussi à se libérer le 6 septembre 2021 de la prison de Gilboa, une prison israélienne de haute sécurité, par un tunnel secret qu'ils auraient creusé sous la prison.

Les six prisonniers ont été identifiés comme suit :

* Mahmoud Arda, 46 ans, de la ville d'Arraba à Jénine, emprisonné depuis 1996, condamné à perpétuité et à 15 ans et appartenant au mouvement du Jihad islamique.
* Mohammad Arda, 39 ans, de la ville d'Arraba à Jénine, emprisonné depuis 2002, condamné à perpétuité et appartenant au mouvement du Jihad islamique.
* Yaaqob Qadri, 49 ans, de la ville de Beir al-Basha à Jénine, emprisonné depuis 2003, condamné à perpétuité et appartenant au mouvement du Jihad islamique.
* Ayham Kamanji, 35 ans, de la ville de Kufr Dan à Jénine, emprisonné depuis 2006, condamné à perpétuité et appartenant au mouvement du Jihad islamique.
* Zakaria Zubaidi, 46 ans, du camp de réfugiés de Jénine, emprisonné depuis 2019, n'a pas été condamné, et est un ancien commandant des Brigades des martyrs d'Al Aqsa du Fatah.
* Munadel Infeiat, 26 ans, de la ville de Yabad à Jénine et emprisonné depuis 2019, n'avait pas encore été jugé et il appartient au mouvement du Jihad islamique.

Ainsi, le déplacement prévu des prisonniers appartenant au Jihad islamique fait partie d'un ensemble de mesures punitives et répressives prises par l'administration pénitentiaire israélienne à la suite de l'évasion de la prison de Gilboa.

Environ 300 d'entre eux ont été déplacés jusqu'à présent.

Cependant, quatre des six évadés de Gilbou ont été ré-arrêtés par l'occupation israélienne dans la nuit de vendredi à samedi et à l'aube, après cinq jours d'opérations de ratissage à grande échelle dans toute la Palestine occupée à l'aide de systèmes de haute technologie.

Les quatre personnes arrêtées de nouveau sont Mahmoud Arda, Zakaria Zubaidi, Yaaqob Qadri et Mohammad Arda, et toutes sont maintenant détenus et  soumis à la torture et aux violations des droits humains.

Munadel Infeiat et Ayham Kamanji sont toujours en fuite.

Samedi, le tribunal israélien de Nazareth a prolongé de neuf jours la détention provisoire des quatre évadés. Selon la Commission des affaires des détenus et ex-détenus, ils font maintenant face à une série d'accusations émises par le tribunal israélien hier, notamment l'évasion de prison, la planification d'une attaque armée, la conspiration en vue de s'évader de la prison et l'association avec une organisation interdite.

Des rapports indiquent également que les prisonniers ont été torturés et battus pendant leur détention par les autorités israéliennes.

Il a été rapporté que Zakaria a été transféré dans un hôpital israélien pour recevoir un traitement médical urgent après avoir été  torturé et battu par les forces d'occupation israéliennes qui l'ont capturé.

Yahia Zubaidi, frère de Zakaria, l'un des évadés, a déclaré à QNN : "Les autorités d'occupation israéliennes refusent de communiquer toute information sur l'état de santé de Zakaria et des trois autres évadés de la prison de Gilboa et les empêchent de rencontrer leurs avocats."

Lundi, un tribunal israélien a rejeté une requête de la Commission des affaires des détenus et ex-détenus visant à autoriser la visite d'un avocat aux quatre des six évadés de Gilboa afin de constater l'état des prisonniers et leur lieu de détention.

La Commission a déclaré que son avocat, Khalid Mahajneh, a demandé au tribunal de district israélien de Nazareth de lui permettre de rendre visite aux quatre prisonniers : Mahmoud Arda, Zakaria Zubaidi, Yaaqob Qadri et Mohammad Arda.

Cependant, quelques heures plus tard, le tribunal a accepté d'autoriser l'avocat à ne rendre visite qu'à deux des quatre prisonniers, Mahmoud et Mohammad Arda.

Auteur :  Al-Quds News Network

* Quds News Network est une initiative de jeunes créée en plein printemps arabe pour fournir des informations via les médias sociaux à ceux qui s'intéressent à la cause palestinienne.
Il s'agit de l'une des principales agences de presse dans les territoires palestiniens. Son site web est bloqué par l'Autorité palestinienne.
Les comptes  Facebook,  Twitter et  Instagram.

14 septembre 2021 -  Al-Quds News Network - Traduction :  Chronique de Palestine

 chroniquepalestine.com

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
1 occurrence 8 articles 08/10/2021 europalestine.com  3 min #196222

Mohammed Ardah, l'un des 6 prisonniers palestiniens évadés de Gilboa, entame une grève de la faim

 8 octobre 2021

Mohammed Ardah, l'un des 6 prisonniers palestiniens qui s'étaient évadés de la prison israélienne de Gilboa au début septembre, a entamé une grève de la faim pour protester contre les mauvais traitements qu'il subit, dont la mise à l'isolement cellulaire.

1 occurrence 05/10/2021 europalestine.com #196041

Manifestation devant le centre médical où sont détenus les prisonniers grévistes de la faim (Vidéo)

 5 octobre 2021

Ci-dessous la vidéo montrant la brutalité avec laquelle les forces israéliennes s'attaquent aux Palestiniens citoyens d'Israël qui manifestent devant le centre médical Kaplan, où se trouvent les 6 prisonniers toujours en grève de la faim pour prote

Se réfère à : 1 article