Accepter cookie ?
25/01/2022 arretsurinfo.ch  4 min #201115

Le groupe terroriste al-Nosra investit des centaines de millions de dollars en Turquie

La question se pose: comment les responsables des organisations de l'ONU et des pays de soutien qui financent l'aide destinée à des civils peuvent-ils ignorer le fait que les dirigeants du groupe terroriste Front al-Nusra, sont ceux-là mêmes qui prennent en main le processus d'acheminement de l'aide de l'ONU? ».

Abou Mohammed al-Joulani chef d'al-Nosra (archives)

Les dirigeants de Jabhat al-Nusra investissent des centaines de millions de dollars en Turquie

Paru le 24 janvier 2022 sur Sana sous le titre  Jabhat al-Nusra leaders invest hundreds of millions of dollars in Turkey

Des rapports provenant de diverses sources ont révélé que des organisations terroristes déployées à Idleb, dirigées par l'organisation « Jabhat al-Nusra », soutenues par l'occupation turque, investissent des centaines de millions de dollars en Turquie. Dollars récoltés en détournant l'aide humanitaire acheminée en Syrie par l'ONU, destinée aux civils, qu'ils revendent ensuite au marche noir.

Selon un rapport de l'agence de presse russe Sputnik citant des sources bien « informées » dans la ville d'Idleb, dès que l'aide acheminée depuis le territoire turc atteint les zones contrôlées par l'organisation terroriste « Jabhat al-Nusra », qui est inscrite sur la liste du terrorisme international, celle-ci la saisit et la rassemble dans des entrepôts qui lui sont affiliés sous prétexte de la distribuer ensuite aux civils.

Cette aide disparaît peu à peu pour apparaître plus tard sur le marché noir à des prix exorbitants, que se partagent les dirigeants de l'organisation, qui transfèrent l'argent sur leurs comptes bancaires dans des banques turques, ajoute le rapport.

Les sources ont noté que les dirigeants de l'organisation terroriste Jabhat al-Nusra investissent leurs excédents de liquidités dans les villes turques dans le domaine de l'immobilier, des voitures, des restaurants et des magasins, et que ces investissements, grâce à leur détournement de l'aide destinée aux civils, se sont élevés au cours des quatre dernières années, à plus de 250 millions de dollars. Les terroristes achètent et vendent des biens immobiliers et ils font des investissements dans un certain nombre de restaurants et de cafés dans les villes turques d'Urfa, Gaziantep et Istanbul.

Les sources ont ajouté que le soi-disant « bureau de sécurité » affilié à l'organisation terroriste Jabhat al-Nusra contrôle entièrement le passage de Bab al-Hawa dans la campagne d'Idleb, à la frontière syro-turque, qui est utilisé par les organisations internationales pour apporter de l'aide aux camps situés à la frontière syro-turque et dans le reste des régions d'Idleb.

Les terroristes de Jabhat al-Nusra s'emparent de la plupart de cette aide et la transfèrent dans des entrepôts bien connus établis par l'organisation takfiri dans les villes de Sarmada, Atma et Darkish aux frontières turques, qui sont devenues de grands magasins connus de tous, selon les sources.

Les sources ont souligné que les dirigeants de l'organisation terroriste Jabhat al-Nusra ont diversifié leurs sources de financement aux dépens des civils sur place par le biais de ce qu'ils appellent des projets de construction de blocs d'habitation à la frontière syro-turque sous le prétexte d'abriter les personnes déplacées.

Les sources citées se demandent comment les responsables des organisations de l'ONU et des pays de soutien qui financent l'aide destinée à des civils peuvent-ils ignorer le fait qu' « un grand nombre de dirigeants de l'organisation terroriste Jabhat al-Nusra, sont ceux-là mêmes qui gèrent le processus d'acheminement de l'aide de l'ONU? ».

Agence Sana

Le Front al-Nosra ou Jabhat al-Nosra, souvent appelé al-Nosra, rebaptisé en 2016 Front Fatah al-Cham ou Jabhat Fatah al-Sham, est un groupe terroriste syrien, d'idéologie salafiste djihadiste, apparu en 2012 dans le contexte de la guerre terroriste menée contre l'Etat légal syrien et affilié à Al-Qaïda de 2013 à 2016.

Source: SANA

Traduit de l'anglais par Olinda/Arrêt sur info

 arretsurinfo.ch

 Commenter