Accepter cookie ?
19/05/2022 2 articles dedefensa.org  4 min #208471

Salut à Consortiumnews

 Journal dde.crisis de Philippe Grasset

19 mai 2022 (18h10) - Je crois que nos lecteurs auront bien senti combien cette Ukrisis sème le trouble dans les consciences dissidentes, pour choisir de quel côté la vérité à le plus besoin de notre aide, - toujours cette quête de la vérité nommée par nous avec la plus extrême modestie  vérité-de-situation. Je parle bien des consciences "dissidentes" ; les autres, les tranquilles, les satisfaites d'elles-mêmes et du temps qui va, gobent tout ce que la presseSystème & affidés leur déverse à grandes pelletés. On laisse ceux-là de côté, à leur destin sans malice ni cas de conscience.

J'observe l'aspect américaniste de la dissidence parce qu'elle est incontestablement la "mère de toutes les dissidences" sur l'internet, - cela, de façon logique, puisque cette activité est apparue alors que le véritable visage de la subversion totale de l'américanisme se dressait devant nous, passé abruptement l'épisode communiste réduit à poussières diverses. C'est chez eux, aux États-Unis, aujourd'hui en temps d'Ukrisis, que se manifeste le plus durement, d'une façon souvent déchirante, ce trouble des consciences. Michael Brenner nous a parlé il y a peu de ce problème qui est à la fois un dilemme et sujet de terreur, - « La dissidence américaine  dans les ténèbres », - et nous parlant aussi de ce poids terrible de ceux qui prennent le risque d'en avoir pleine conscience et de ne pas désarmer, de rester lucide, de ne céder en rien à la tentation du Système, - comme on dit "la tentation du Diable", avec la menace de la dépression ou de la folie, ou de la solitude meurtrière :

« Impression qu'être critique et sceptique ce n'était plus engager un dialogue mais lancer ses opinions et ses pensées dans une sorte de vide... En effet, un vide parce que le discours tel qu'il s'est cristallisé et auquel je suis confronté est non seulement uniforme et impénétrable d'une certaine manière, mais il est à bien des égards insensé, dépourvu de toute sorte de logique interne, que l'on soit d'accord ou non avec les prémisses et les objectifs formellement énoncés.

» En fait, j'ai découvert que c'est un nihilisme intellectuel et politique. Alors, on ne peut apporter aucune contribution pour essayer de corriger cela simplement par des moyens conventionnels. J'ai donc senti pour la première fois que je ne faisais pas partie de ce monde... »

Aussi, je crois qu'il est nécessaire de rendre hommage à ce site où Michael Brenner a parlé, parce que c'est sans doute l'un des plus anciens sites politiques de l'internet, et certainement le premier dissident "historique" à cet égard ; et il est toujours là, sur la première ligne de la bataille, sans céder d'un pouce, s'étant trouvé de dignes continuateurs à son fondateur Robert Parry, mort en 2019.

L'occasion, c'est une intervention du rédacteur-en-chef et responsable rédactionnel du site, successeur de Parry, Joe Lauria qui  parlait hier au 54ème "PEN International Writers for Peace Committee", à Bled, en Slovénie. Lauria parle aussi bien des débuts de 'ConsortiumNews', de ses ennuis très récents (Paypal a fermé le compte du site), que de son rôle dans l'Ukrisis et du récit complet de cette crise depuis les origines de la séquence, avec diverses indications complémentaires et une vision générale de l'effort de censure dirigée contre la dissidence.

Je trouve cette intervention particulièrement remarquable, - remarquablement bien informée, remarquablement libre dans son esprit, et même remarquablement objective au milieu du torrent de boue et d'excréments puants et ripolinés que suscitent les mensonges de la désinformation et de l'embrigadement de nos "États" qui se targuent d'être "démocratiques". C'est un texte qui est, pour l'esprit, une sorte d'exorcisme contre ce qui représente aujourd'hui ce qui se rapproche le plus de l'œuvre du Malin. J'éprouve un secret bonheur à croire que ce que dit Lauria vaut aussi pour dedefensa.org.

Je ne connais pas Lauria, il ne le connaît pas. Je crois pourtant qu'une forte solidarité nous unit, un lien mystérieux et puissant. Nous sommes des combattants solidaires dans la "guerre de la communication" qui est livré contre l'esprit humain.

Semper Phi - PhG

 dedefensa.org

 Commenter

Articles enfants
1 occurrence 19/05/2022 dedefensa.org  9 min #208472

La liberté d'expression menacée par Ukrisis

🇬🇧

Joe Lauria

Je suis le rédacteur en chef de 'ConsortiumNews' fondé en 1995 par Robert Parry, un journaliste d'investigation de l'Associated Press qui a dévoilé le grands scandales 'Irangate' dans les années 1980. Mais AP censura le meilleur du reportage de Bob, sur le rôle de l'officier du Marine Corps Oliver North, qui était alors en poste au National Security Council. Cette fraction du reportage sortit par inadvertance sur le réseau espagnol d'AP.