Voler la Syrie à la manière américaine

Vladimir Malyshev

Source:  katehon.com

Les États-Unis volent à la fois le pétrole et les céréales en Syrie

Les autorités américaines doivent immédiatement mettre fin à l'exportation illégale de produits agricoles et de pétrole depuis le territoire de la Syrie, a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin. Il a souligné que l'armée américaine a saisi et occupé les zones les plus importantes de la production agricole et celles des champs pétroliers en Syrie. Le diplomate chinois a appelé cela du "pillage au niveau de l'État" et a exigé non seulement de cesser de piller les ressources syriennes, mais aussi de compenser tous les dommages causés par les Américains à ce pays arabe.

Le représentant chinois a souligné que les principales communications de la Syrie sont entre les mains des Américains. Comme le disent les Syriens eux-mêmes, a souligné Wang Wenbin, beaucoup sont aigris par les actions de l'armée américaine et disent: les Américains ne sont pas là pour combattre le terrorisme, mais pour voler le pays.

De nombreuses sources syriennes confirment que les Américains pillent la Syrie, selon le journal iranien Resalat. Les statistiques officielles fournies par le ministère syrien du pétrole confirment que jusqu'à 70.000 barils de pétrole sont sortis du pays chaque jour par les Américains et par les groupes sous leur contrôle.

Comme le note le quotidien saoudien Asharq Al-Awsat, la taille des réserves pétrolières de la Syrie a longtemps été estimée. En 2015, le département de la Défense des États-Unis a estimé que l'État islamique (EI)*, interdit en Russie, gagnait 40 millions de dollars par mois grâce à la vente de pétrole syrien. Deux ans plus tard, l'EI a été chassé de certaines zones de l'est de la Syrie et les Forces démocratiques syriennes kurdes, soutenues par les États-Unis, ont pris le contrôle des principaux champs pétrolifères du pays.

La production pétrolière de la Syrie en 2008 était de 406.000 barils par jour. En 2015, la production de pétrole était tombée à 27.000 bpj, en 2018 la production n'était plus que de 24.000 bpj. Puis, en 2020, il est passé à 89.000 bpj. Le ministre syrien du pétrole et des ressources minérales, Bassam Tuome, a déclaré que presque tout le pétrole actuellement produit dans l'est de la Syrie est volé. Selon M. Tuome, la quasi-totalité du pétrole actuellement produit dans l'est de la Syrie est volée.

Le pillage des ressources naturelles de la Syrie par les Américains a été signalé depuis longtemps par le ministère russe de la Défense. En 2019, le général de division Igor Konashenkov, porte-parole du ministère, a déclaré : "Le pétrole est extrait avec des équipements fournis en contournant toutes les sanctions américaines par de grandes entreprises occidentales." Et le ministre russe de la Défense, Sergei Shoigu, a déclaré sans ambages que l'armée américaine se trouvait illégalement sur le territoire syrien depuis longtemps et qu'elle volait des minéraux dans le pays.

L'ancien président américain Donald Trump a également confirmé le vol de la Syrie : "Nous retenons le pétrole. N'oubliez pas cela. J'ai toujours dit - retenez le pétrole. Et nous voulons garder le pétrole - 45 millions de dollars par mois".

En 2019, la publication américaine Politico a rapporté qu'une entreprise américaine avait signé un contrat avec les autorités kurdes du nord-est de la Syrie pour développer et exporter du pétrole brut de la région dans le cadre d'un accord secret approuvé par le gouvernement américain. "Le ministre syrien des Affaires étrangères a qualifié l'accord d'illégal et a déclaré qu'il"volait"le pétrole syrien", note Politico.

Les États-Unis ne pillent pas seulement le pétrole syrien, mais aussi les céréales syriennes. Avant le conflit, la Syrie était un pays agricole prospère, produisant au moins trois à quatre millions de tonnes de blé par an. La récolte était suffisante non seulement pour répondre à la demande intérieure mais aussi pour exporter, notamment vers l'Union européenne. Aujourd'hui, les céréales manquent en Syrie, et Damas est obligé de les acheter à l'étranger.

L'armée américaine et les Forces démocratiques syriennes qui lui sont subordonnées occupent et tiennent un territoire sur la rive orientale de l'Euphrate, centré sur la province d'al-Hasakah, le plus grand producteur de blé du pays. Tant les céréales qui y sont produites que le pétrole qui y est produit sont expropriés par les Américains et leur clientèle syrienne et, contournant la Syrie, déplacés en Irak.

Malheureusement, il n'y a presque aucun pays dans le monde qui prend cette injustice au sérieux, note Yahoo News. Si le blé et le pétrole des rives orientales de l'Euphrate étaient pleinement utilisés pour répondre à la demande intérieure, les problèmes alimentaires et autres du pays seraient grandement atténués et le niveau de vie des populations locales augmenterait. "Cependant, écrit une publication japonaise, la situation difficile du peuple syrien... est ignorée en toute quiétude par les médias occidentaux et les groupes de défense des droits de l'homme. Seuls les médias du gouvernement syrien, ainsi que les médias russes et chinois, couvrent ce problème majeur, mais leurs rapports sont rejetés en Occident et au Japon comme de la propagande en faveur d'une dictature."

Le 21 juillet, Dmitry Polyansky, premier représentant permanent adjoint de la Russie auprès de l'ONU, lors d'une réunion de l'Assemblée générale de l'ONU, a réitéré : "Les seules zones qui échappent au contrôle du gouvernement syrien ne sont que Zayefrater, où les occupants américains pillent quotidiennement les ressources en céréales et en hydrocarbures, et la zone de désescalade d'Idlib au nord-ouest, occupée par les terroristes internationalement reconnus de Hayat Tahrir al-Sham."

Dans le contexte de l'inquiétude hypocrite des États-Unis concernant les céréales ukrainiennes, le pillage effronté des États-Unis en Syrie semble particulièrement cynique.

 euro-synergies.hautetfort.com

 Commenter

Articles enfants
1 occurrence 29/07/2022 mondialisation.ca  5 min #212863

 Voler la Syrie à la manière américaine

Braquage à l'américaine: comment les États-Unis pillent les ressources de la Syrie

Par  Alexandre Lemoine

Articles Par :  Alexandre Lemoine

Les autorités américaines doivent immédiatement cesser l'exportation illégale de produits agricoles et de pétrole depuis le territoire syrien, a déclaré le porte-parole de la diplomatie chinoise Wang Wenbin.