Les sondages, une véritable mascarade, une arme de manipulation de l'opinion publique

par Le Libre Penseur

Alain Garrigou, membre de la commission des sondages censée contrôler la frénésie statistique indispensable aux interminables débats sur les plateaux télé, vient de quitter son poste. Il affirme que cette commission ne sert strictement à rien et qu'elle valide toutes les dérives des instituts de sondages notamment le fait d'accepter et de valider les panelisations sur Internet. Pourtant, tout le monde sait que les sondages sur Internet ne sont pas valables car personne ne contrôle les identités des sondés ni les adresses IP. Une même personne peut réaliser des dizaines de sondages par jour sans aucun contrôle, ce qui est totalement interdit. De surcroît, il est également interdit de rémunérer les sondés et pourtant c'est ce qui se passe. Le tout bien entendu sert à réaliser de spectaculaires économies puisqu'il n'y a plus besoin de salariés pour appeler les sondés et encore moins se déplacer à leur domicile ; tout se fait automatiquement via des sites Internet.

Pourtant, les instituts de sondages se sont illustrés par des chiffres totalement farfelus lors des dernières élections présidentielles. Tout le monde se souvient des chiffres stratosphériques d'Éric Zemmour pendant des mois qui a finalement fait un score lamentable à la présidentielle, encore pire aux législatives puisqu'il n'a même pas pu se faire  élire lui-même à Saint-Tropez au premier tour ! Dans les précédentes élections présidentielles, les sondages se sont également lamentablement plantés comme par exemple lors de la défaite de Lionel Jospin, idem pour Jacques Chirac avec des sondages qui mettaient Édouard Balladur en favori alors que nous connaissons la suite. Bref, alors que nous savons que ces sondages ne sont rien d'autre qu'une manipulation de l'opinion publique par la répétition quotidienne de chiffres qui sont censés porter la vérité mathématique, alors que nous savons qu'il n'y a que très peu de personnes qui peuvent se permettre de financer ces billevesées, alors que nous savons également qu'ils se sont trompés des dizaines de fois, pourquoi on les laisse continuer de manipuler l'opinion publique en diffusant autant de fake niouzes au quotidien ?

Donc, vous l'aurez compris, cette Commission des sondages n'est rien d'autre qu'une coquille vide qui sert à faire croire aux benêts qui pensent être en démocratie que les instituts sont surveillés afin qu'ils ne dérapent pas.

source :  Le Libre Penseur

 reseauinternational.net

 Commenter