Young Global Leaders en détresse : La confédération des services de sécurité européens à la rescousse

par Mendelssohn Moses

En juin 2020, la Confederation of European Security Services (COESS) publiait une feuille de route, «   The New Normal 2.0 - Private Security and Covid-19 in Europe », à la lecture de laquelle on ne peut qu'admirer les réels dons de divination chez des agents qui autrement, auraient pu passer pour de simples soigneurs de gorilles voire des Benalla améliorés.

Sachez que la Confederation of European Security Services est une fédération d'entreprises privées dont un examen fouillé des cadres révélerait peut-être et à tout hasard, des accointances avec l'état-major de l'OTAN, la Commission européenne et/ou l'industrie de l'armement. Au minimum, les extraits ci-dessous laissent supposer que la COESS et le Gouvernement actuel de la France partagent des préoccupations communes - en témoignent l'appel d'offre pour  10 millions de grenades de gaz lacrymogène daté de décembre 2022, ou la commande en cours de  livraison de 90 tanks à usage disons, citoyen.

Alors que des manifestations éclatent dans toute l'Europe rappelant la chute du Bloc de l'Est en 1989, le papier COESS se révèle suffisamment d'actualité pour en publier ces extraits.

Ainsi, et pour notre bonheur, la COESS veille et dès juin 2020, avait tout prévu. Surveiller le surveillant ?

Extraits

« Menaces pour la sécurité publique : La pandémie a exposé la vulnérabilité de nos Infrastructures critiques. Dans l'évènement où surviendrait au cours de l'année à venir une crise économique majeure, celle-ci pourrait entraîner une intensification des activités de crime organisé et aussi de la turbulence sociale. Des manifestations de masse contre les mesures visant à contenir SARS-CoV-2, manifestations qui ont déjà eu lieu dans plusieurs pays européens, sont le premier signal de la polarisation et radicalisation potentielle de segments de nos sociétés et démontre comment des extrémistes tant de gauche que de droite, environnementalistes radicaux et criminels pourraient tirer profit des manifestations pour piller et détruire. Selon l'Europol Terrorism Situation and Trend Report 2020 la protection de l'espace public, ce sont les rassemblements de masse et l'Infrastructure Critique qui devra continuer à être la priorité. Pour répondre de façon appropriée à ces défis et garantir la sécurité publique le maintien de l'ordre va vraisemblablement devoir s'appuyer sur des agents privés de la sécurité bien formés et en nombre conséquent. Le risque d'une crise de sécurité s'ajoutant à la crise sanitaire est bien réelle tandis que le préjudice que cela pourrait porter à nos démocraties serait effroyable ».

« (...) Pour véritablement mettre en oeuvre le Continuum de Sécurité et permettre aux sociétés privées de sécurité et à leurs travailleurs de fournir des services essentiels, les autorités publiques doivent : engager le dialogue avec les Sectoral Social Partners nationaux au sein de l'industrie privée de la sécurité afin que [nous puissions] ensemble relever les défis les plus urgents qui affectent le déploiement sécurisé (safe) et efficace des deux millions d'agents de la sécurité privés sur toute l'Europe ».

« CoESS et son sectoral Social Partner UNI Europa ont rédigé une première liste de recommandations dans une Déclaration conjointe. Garantir le déploiement sans entrave des agents de la sécurité privée en cas de nouveaux confinements afin qu'ils puissent continuer à assurer leur mission - ainsi que le propose la Commission européenne ».

 Mendelssohn Moses

 reseauinternational.net

 Commenter