26/01/2023 mondialisation.ca  4 min #223017

Vera Sharav, survivante de l'Holocauste, présente la première de « Never Again Is Now Global » sur la Chd.tv

Par  Children's Health Defense

« Never Again Is Now Global » [Plus jamais est maintenant global], une série documentaire en cinq parties mettant en lumière les parallèles entre l'Allemagne nazie et les politiques mondiales en matière de pandémie, sera diffusée exclusivement et gratuitement sur la  CHD.TV à partir du lundi 30 janvier à 19 heures (heure normale de l'Est).

L'  Alliance for Human Research Protection [Alliance pour la protection de la recherche humaine], fondée par  Vera Sharav, survivante de l'Holocauste et militante des droits de l'homme, a produit le film et Mme Sharav l'a réalisé.

Chaque épisode d'une heure se concentre sur des témoignages récents de survivants de l'Holocauste et de leurs descendants qui discutent des comparaisons entre les premières étapes répressives sous le régime nazi qui ont culminé avec l'Holocauste et les politiques mondiales de la  COVID-19.

Les personnes présentées dans le documentaire expliquent comment les interventions des nazis - notamment la suspension des libertés, l'imposition de fermetures, les procédures médicales forcées et les passeports d'identité - sont similaires aux contraintes dictatoriales modernes imposées aux citoyens du monde entier.

Contrairement aux documentaires habituels sur l'Holocauste qui évitent d'identifier les sponsors financiers et les entreprises derrière les nazis, « Never Again Is Now Global » expose les intérêts financiers qui ont conduit l'Holocauste.

Les survivants expliquent comment des entreprises modernes, dont General Motors, Ford Motor Company, IBM et des conglomérats comme  IG Farben, ont secrètement profité des camps de travail esclaves et du génocide industriel pendant le régime nazi.

« Jusqu'à présent, quiconque a tenté d'attirer l'attention sur les schémas actuels de pandémie ou d'établir des comparaisons, même modestes, entre ces schémas et l'ère nazie, s'est attiré un barrage de critiques virulentes et soutenues de la part des gardiens de l'Holocauste et des médias d'entreprise financièrement compromis », a déclaré Mme Sharav. « Nous avons fait ce film pour changer cela. »

Outre les témoignages et les points de vue des survivants de l'Holocauste et de leurs familles, la série comprend également des commentaires et des analyses d'historiens, de professeurs, de médecins, de rabbins, de militants et de scientifiques - dont l'un était l'ancien vice-président et scientifique en chef de Pfizer - du monde entier.

Les 32 participants à la série racontent leur histoire, partagent leurs opinions et délivrent ce message urgent : Les faux récits d'aujourd'hui, la suspension des libertés, les diktats médicaux et les violations des droits de l'homme rappellent le livre de jeu des nazis. Cette fois, les mesures répressives ne se limitent pas aux Juifs - le faux récit d'aujourd'hui vise l'ensemble de la population mondiale.

Alors qu'elle était encore enfant, les nazis ont déporté Mme Sharav dans un camp de concentration, dont elle a échappé de justesse à la mort. Elle encourage les gens à regarder la série documentaire avec un esprit ouvert.

« L'Holocauste n'a été possible que grâce à l'obéissance massive à l'autorité », a déclaré Mme Sharav. « Notre survie repose sur notre volonté de résister aux ordres oppressifs et illégaux. »

A ajouté Mme Sharav :

« Ceux qui ont résisté - en falsifiant leur identité, en sautant des trains pour Auschwitz et en rejoignant les partisans - ont eu plus de chances de survivre que ceux qui ont obéi. »

Au cours de la série documentaire, Mme Sharav raconte l'histoire de son fils Amikhai, qui est décédé à la suite d'une réaction indésirable à un médicament prétendument « sûr et efficace » que les médecins lui avaient prescrit.

Après la mort de son fils, Mme Sharav est devenue une militante à part entière, a fondé l'Alliance for Human Research Protection, une organisation à but non lucratif dont la « mission est de veiller à ce que le droit moral à la prise de décision médicale volontaire soit respecté », et a commencé à s'inquiéter des pratiques médicales néfastes et des expériences médicales contraires à l'éthique.

Regardez la bande-annonce ici :

boxcast.tv

La source originale de cet article est  The Defender

Copyright ©  Children's Health Defense,  The Defender, 2023

 mondialisation.ca

 Commenter