29/01/2023 mondialisation.ca  14min #223218

Non à une guerre qui n'est pas la nôtre! Exigeons la paix en Ukraine pour sauver des vies

Par  Dre Nicole Delépine

« Sauvez des vies ». Combien de fois avons-nous entendu cette phrase depuis mars 2020 ? Sous ce fallacieux prétexte, des vieillards ont été privés de toute visite dans leur maison commune qui devait les protéger de l'isolement (appelée EHPAD), et combien d'enfants et d'adolescents ont-ils été privés de réunion avec leurs copains, petits amis sans aucun bénéfice sanitaire ni pour eux ni pour leurs parents ? Le scénario Covid19 a si bien organisé la peur, la terreur mondiale, que des milliards d'individus ont accepté de se faire injecter une substance expérimentale jamais utilisée en médecine infectieuse auparavant.

Tout devait être accepté, même l'inacceptable pour prétendument « sauver des vies » ! Les vidéos et livres des grands prophètes du forum de Davos, tel Schwab, Bill Gates, Jacques Attali, Laurent Alexandre, etc. en France nous avaient bien prévenus depuis une vingtaine d'années de leur volonté de réduire la population mondiale, soi-disant trop nombreuse, pour sauver la planète (quelle vanité énorme, car quoiqu'il arrive la planète nous survivra !).

Qui, parmi les gens normaux, aurait pu croire à cette promesse de « génocide » de la part de psychopathes et milliardaires que nous prenions seulement pour des illuminés, et surtout dont nous imaginions que personne, au grand jamais personne ne les laisserait faire. Après les horreurs du XXe siècle, qui eut pu croire que l'holocauste avait suffisamment disparu des mémoires pour que les générations nées après les années 50 fassent l'autruche devant les attaques monstrueuses contre les acquis de la Résistance, contre la démocratie, contre la liberté d'expression, toutes valeurs en voie de disparition accélérée, dans le silence médiatique assourdissant.

Hélas, une partie importante du monde dit occidental que nous croyons le plus éduqué et le plus démocratique n'a pas pipé, manifestement conditionné depuis une cinquantaine d'années à obéir à condition que le pain et les jeux lui soient assurés. Le confinement est passé comme une lettre à la poste grâce au « quoi qu'il en coûte », et ses larges rétributions aux entreprises et aux salariés mis en congés devant Netflix et autres vidéos, le mythe de l'enseignement à distance en visio pour les ado et étudiants n'ayant pourtant compensé qu'une partie de la perte de longs mois d'études.

L'individualisme dans lequel les post soixante-huitards (qui ne représentent que la faible partie des boomers qui ont confisqué le pouvoir) nous ont élevés depuis cinquante ans, a fait le lit de la soumission généralisée des différentes générations et des minorités qu'ils essaient de diviser et d'opposer pour mieux régner. Le lent réveil actuel donne tout de même un peu d'optimisme.

Non au transfert d'armes qui prolonge l'hécatombe inutile des Ukrainiens et menace notre population

La propagande covid19 n'était que le début de l'attaque mondiale contre l'humanité. Aujourd'hui c'est la généralisation de la guerre qui pointe. Comme toujours quand les financiers sont en déroute, la guerre mondiale est l'ultime recours des puissants. Mais cette fois-ci, comme en 1962 et la crise des missiles de Cuba, c'est la guerre nucléaire qui menace. Des « Kennedy et Khrouchtchev » qui surent l'éviter existent bien encore, mais aussi des docteurs Folamour1 et un accident entraînant une réplique menaçant l'humanité est vite arrivé. Ce risque doit cesser.

Personne d'entre nous ne peut imaginer que soit rasée une grande partie de nos villes, de nos pays. Pourtant rien n'est impossible. Les tyrans qui dirigent le monde ont préparé leurs bunkers, croyant à l'illusion de se protéger (comme des pseudo-vaccins qu'ils ne se sont pas injectés pour la plupart). Ils semblent « jouer à la guerre », mais de fait espèrent sauver les banques pour beaucoup apparemment en faillite, et leurs vies privilégiées.

ALORS L'URGENCE EST MAINTENANT D'UNIR TOUS LES PEUPLES ET DE DIRE NON A LA GUERRE.

Des manifestations ont semble-t-il éclaté dans de nombreuses villes allemandes à la suite de l'annonce de la livraison de chars allemands à l'Ukraine. Mais le souvenir de l'humiliation de la Seconde Guerre mondiale est vif chez les générations allemandes qui ne peuvent accepter ce remake des années 40 (contrairement à la France où l'enseignement de l'histoire a été sacrifié à l'école) d'autant que cette cobelligérance a été décidée hors de leur volonté, de leurs parlements.

En France et dans tous les pays concernés, nous devons crier chaque jour NON À LA GUERRE !

Profitons des manifestations, justifiées par la vie qui continue, sur les retraites ou contre l'euthanasie ou la vaccination obligatoire et la discrimination des non-vaccinés suspendus, pour imposer ce cri qui vient du fond de l'âme des peuples. NON À LA GUERRE. NON AU RISQUE DE GUERRE NUCLÉAIRE !

Écoutons les voix diverses qui appellent à la paix

 francais.rt.com

« L'avocat franco-israélien Arno Klarsfeld a lancé une pétition pour s'opposer à la perspective d'une troisième Guerre mondiale. Il reproche notamment à l'Union européenne de ne pas "rechercher un compromis dans la guerre entre la Russie et l'Ukraine".

Arno Klarsfeld, ancien conseiller d'État sous Nicolas Sarkozy, a mis en ligne le 24 janvier une pétition intitulée "Non à une 3e guerre mondiale pour le Donbass". Dans la foulée d'annonces occidentales portant sur l'envoi de chars de combats à destination de Kiev, l'avocat franco-israélien y dénonce le rôle de l'Union européenne dans la guerre en Ukraine.

"Les peuples ont soutenu l'Union européenne parce qu'ils pensaient que cette union était garante de paix. Pourtant cette union semble nous entraîner dans un conflit généralisé qui dévasterait à nouveau le continent européen sans même rechercher un compromis dans la guerre entre la Russie et l'Ukraine, qui n'est pas membre de l'OTAN, sans consulter les peuples de l'Union. Nous nous y opposons", a-t-il écrit pour expliquer son initiative. Deux décennies après avoir figuré au premier rang des plus fervents promoteurs de l'intervention militaire américaine en Irak, Arno Klarsfeld s'exprime depuis plusieurs mois contre l'implication de plusieurs chancelleries occidentales dans le conflit russo-ukrainien, redoutant que les livraisons répétées d'armement à destination de Kiev ne débouchent sur un conflit plus large. "Les deux régimes, Kiev et Moscou, sont aussi éloignés de nos valeurs l'un que l'autre. Ils se battent fanatiquement pour le Donbass qu'ils pourraient se partager. Ce n'est pas notre guerre. Nous devons les aider plutôt à trouver un compromis plutôt que de risquer une [troisième] guerre mondiale", a encore tweeté ce 25 janvier le petit-fils de déporté. Alors que Kiev exhorte régulièrement ses alliés à intensifier leur soutien financier et militaire à son endroit, la Russie a de son côté mis en garde à de multiples reprises contre la participation de l'Occident à l'effort de guerre ukrainien, reprochant aux chancelleries concernées de jouer un "rôle destructeur" dans le conflit. La porte-parole de la diplomatie russe a récemment qualifié de "décision provocatrice" l'annonce d'une livraison française de blindés à Kiev. »

« Peuples européens entendez-vous de la part de vos dirigeants des propositions de paix, de compromis pour tenter de sortir l'Europe de la plus grave crise depuis la 2e GM ? Je n'entends rien sinon de promettre à l'Ukraine une victoire impossible.. Nous fonçons vers la guerre. »

Arno Klarsfeld @Arno Klarsfeld

NE RECOMMENÇONS PAS LES ERREURS DE 1914 ET 1940. N'ACCEPTONS PAS CETTE DRÔLE DE GUERRE QUI CHAQUE JOUR NOUS EMMÈNE UN PEU PLUS VERS L'ABÎME.

Des peuples réagissent et manifestent contre cette guerre usa-OTAN qui détruit l'Ukraine, L'UE et ne bénéficient qu'aux intérêts américains

🇩🇪 Munich is protesting against arms deliveries to #Ukraine. 🔥
PEACE!
Diplomats instead of Leopards!#Germany#Munich#Protests
Right now, #Munich is protesting against the supply of arms to #Ukraine #Germany #leopards
DISSONANCES OCCIDENTALES
En Allemagne, à l'annonce de la livraison autorisée par Berlin de centaines de chars Leopard 2 occidentaux, des dizaines de manifestations ont éclatées dans mes villes allemandes.
Scholtz, qui est déjà à la tête d'un coalition politique fragile,

Pourquoi le silence de nos médias sur ces manifestations allemandes, lourdes de sens, de mémoire en particulier ?

« Avec la livraison de chars au milliardaire Zelensky on se rapproche de plus en plus d'une guerre mondiale, il est minuit moins une et je vous assure, quand elle va éclater, le Monarque et sa princesse vont disparaître, sûrement un super abri quelque part. Pendant que les Français ?

Katell HENRY @katell8 #punchline est ce qu'à un moment donné on va demander l'avis des Français au sujet de la guerre en Ukraine ? Car pour l'instant Macron décide de tout, tout seul sans demander le vote de l'AN et toujours en suivant comme un toutou »

Dr Ilan Lamar
@IlanLamar 14 h 26 janvier 23

@vonderleyen, les Allemands et les USA. Stop ! La PAIX !

 Emmanuel de Villiers

@E2Villiers 23h Ils nous avaient dit en se tapant sur les cuisses, « L'Europe c'est la Paix ! », avec la livraison de chars de combat à l'Ukraine, l'Europe des politiciens c'est la Guerre. C'est totalement anormal en démocratie.

Arno Klarsfeld, 17 janv. Pour une initiative de médiation franco-allemande de paix pour l'Ukraine

Écoutons Jacques MYARD2 :

« France, servile vassale ! »3

Le 24/01/2023

« Tribune. Je l'avais oublié, une connaissance-amie me l'a judicieusement rappelé, j'ai publié le 30 juillet

2014 dans le Figaro vox un article sur nos relations avec la Russie à la suite de l'annexion de la Crimée, article dont je ne retire aujourd'hui aucune virgule :

"En prenant des sanctions, l'Union Européenne internationalise ce conflit au lieu de le circonscrire. Il devient un conflit entre la Russie, l'Union Européenne et les États-Unis. Ces actions aggravent donc la situation, les tensions internationales alors qu'il faut toujours éviter une politique qui mène à l'internationalisation d'un conflit."

J'ajoutais :

"Il est pour le moins suicidaire de porter atteinte à nos exportations vers la Russie, qui sont importantes et nécessaires à l'emploi français et pour notre balance commerciale. C'est une politique de gribouille menée par le gouvernement et l'Union Européenne."

J'entends déjà les véhémentes critiques : "vous êtes un suppôt de Poutine", eh bien Non.

Depuis 2014 nous disposons d'intéressantes informations qui doivent susciter de fortes interrogations pour tous ceux qui estiment que Poutine n'est pas le seul fauteur et seul responsable de cette guerre.

J'entends à ce titre rappeler certains faits et analyses :

Il faut lire dans le Foreign affairs de 1998 l'analyse d'un grand ambassadeur américain George F. Kennan, qui fut un adversaire déterminé du bloc soviétique du temps de Staline ; il fut ambassadeur à Moscou en 1952, et le promoteur de la volonté de Washington de "contenir" les Soviétiques, mais en 1998 à la suite d'un vote du Sénat américain de voter l'élargissement de l'OTAN, il déclare :

"Je pense que c'est une faute, les Russes vont réagir, l'élargissement de l'OTAN va enclencher une nouvelle guerre froide et diviser l'Europe"

Il y quelques semaines, on apprend avec stupéfaction que les accords de Minsk 1 et 2 signés en 2014 et 2015, qui nous étaient présentés comme des accords de paix, n'avaient pour objectif en réalité que de donner le temps à l'Ukraine de s'armer avec l'aide des Anglo-saxons.

Voir sur ce point les révélations de l'ex-chancelière Angela Merckel dans le journal Die Zeit du 7 décembre 2022, propos étonnants et confirmés par François Hollande peu après.

Ces révélations doivent être mises en perspective avec la politique américaine, aujourd'hui bien connue, dans les pays issus du bloc soviétique depuis la fin de l'URSS :

- Dès 2004 des opposants américains sont venus me présenter à l'Assemblée nationale les organigrammes des associations pro démocratie qui accompagnaient les "révolutions de couleur", ces associations étaient truffées de membres des services américains dont les objectifs sont toujours les mêmes, contraindre Moscou à reculer.

- Le fameux coup d'État de Maïdan à Kiev en 2014 a été, à l'évidence, fomenté par les Américains pour chasser un gouvernement pro russe !

- Peut-il y avoir encore des doutes sur le sabotage du gazoduc Nord Stream 2 ? De très nombreuses personnalités en Allemagne ne cachent plus leurs certitudes quant à la responsabilité de Washington.

La mise en perspective de tous ces faits et analyses devrait tempérer le zèle pro-Zelensky de nos médias où s'expriment les valeureux bellicistes des plateaux de télévision.

Cette guerre est une guerre américano-russe indubitablement voulue par Washington afin de mettre les vassaux européens sous leur coupe dans l'OTAN, une machine exclusivement américaine !

Qui peut en douter après la réunion du 20 janvier dernier qui s'est tenue en Allemagne dans la base de Ramstein de l'armée de l'air américaine, sous la présidence du Secrétaire de la défense J.Austin Lloyd, du groupe de contact des alliés de l'OTAN chargé de coordonner l'aide militaire à l'Ukraine ?

Il est vrai, cette réunion du groupe de contact a calmé les ardeurs guerrières du président ukrainien Zelensky, en refusant de lui livrer des chars lourds ; il devrait, au demeurant, s'interroger sur la solidité de son alliance avec les Américains qui le lâcheront tôt ou tard...lorsqu'ils jugeront qu'il les conduit trop loin contre la Russie.

De même, le Président Zelensky ne peut ignorer les lourdes pertes en hommes que l'armée ukrainienne a subies face aux offensives russes dont il est responsable devant son opinion publique.

Vladimir Poutine n'est pas le poussin de l'année, c'est certain ; mais il n'est pas le seul responsable de cette guerre par proxy qui doit se terminer rapidement pour épargner des milliers de victimes civiles ou militaires.

Ce n'est pas en livrant des armes et encore des armes que l'on pourra trouver une solution politique, ces livraisons croissantes constituent une escalade qui peut déraper !

La France doit se départir de toute inféodation aux États-Unis dont les objectifs, l'affaiblissement de la Russie et la mainmise sur l'Europe, sont contraires à nos intérêts et notre indépendance, tout en continuant d'apporter aux Ukrainiens une aide humanitaire.

Albert Camus notait qu'au 20e siècle "la passion la plus forte est la servitude" ; cette observation n'a malheureusement rien perdu de son actualité ! »

Jacques Myard

ET PIERRE DE GAULLE, petit-fils du général

Pierre de Gaulle, petit-fils du Général de Gaulle : "Mon grand-père s'est attaché à bâtir une France forte, qui a une voix puissante sur la scène internationale et assurer l'indépendance de la France d'un point de vue stratégique. Ils ont détruit l'œuvre de mon grand-père !"

20 janvier - « En Ukraine, c'est une guerre économique menée contre Moscou par les États-Unis », affirme Pierre de Gaulle « Où est la France souveraine et respectée de mon grand-père ? »

 lefigaro.fr

PEUPLE FRANÇAIS, IL EST TEMPS DE NOUS FAIRE ENTENDRE !

Nous avons su manifester en 1962 pour la paix en Algérie. Nous allons savoir inviter le mot d'ordre « non à la guerre » dans toutes nos manifestations afin que chacun sache que son ami, son voisin dans le métro ou à l'école sache qu'il pense comme lui et ose le dire.

Ne nous laissons pas influencer par le politiquement correct qui nous interdit de parler et qui fait croire que dire non à la guerre serait un abandon des pauvres ukrainiens. Actuellement ils vont au massacre et ceux qui refusent d'aller à la boucherie sont envoyés de force. Les opposants au régime, journaux, partis, sont censurés. Est-ce là la démocratie que nous défendons ? Imposons à nos gouvernements de négocier la paix comme l'avait fait Sarkozy lors de la guerre en Géorgie, ce sera le meilleur service à rendre aux peuples russe et ukrainien et aux peuples du monde entier.

Les écologistes veulent « sauver la terre ». La première chose à faire n'est-elle pas d'éviter la guerre nucléaire pour sauver l'humanité ?

La fin de la guerre d'Algérie a été accélérée par les manifestations populaires massives. La population a montré sa détermination malgré une répression policière féroce qui a causé de nombreuses victimes comme à Charonne le 8 février 1962 (8 morts, dont 3 femmes et un adolescent) justifiant une manifestation de recueillement d'une ampleur jusque là inégalée :

Près de 61 ans après cette manifestation décisive pour la paix, la population française saura-t-elle rappeler à ses dirigeants qu'elle refuse la guerre ?

(Voir aussi :  maliweb.net)

Dre Nicole Delépine

Cet article a été publié initialement sur le site  nouveau-monde.ca

Notes : 1 Dr Strangelove « How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb » ou : comment j'ai appris à ne plus m'en faire et à aimer la bombe est une satyre militaire sortie en 1964 qu'il faut absolument revoir. 2 Jacques Myard, né le 14 août 1947 à Lyon, politique français. Membre des Républicains, il est maire de Maisons-Laffitte depuis 1989, a été député de la 5 ᵉ circonscription des Yvelines de 1993 à 2017 et conseiller général des Yvelines de 1988 à 1993. 3  Jacques Myard : « France, servile vassale ! » (entreprendre.fr)

La source originale de cet article est Mondialisation.ca

Copyright ©  Dre Nicole Delépine, Mondialisation.ca, 2023

 mondialisation.ca

 Commenter