06/04/2023 euro-synergies.hautetfort.com  4min #226710

Nazisme Wok/nafo

Nazisme WOKE/NAFO

Lucas Leiroz

[Source:  novaresistencia.org]

Le monde avale sans broncher le discours selon lequel les pensées ordinaires de la plupart des gens, imprégnées de conservatisme, de patriotisme et de religion, seraient une quelconque "menace néo-nazie". Mais ils se trompent. La menace est de l'autre côté. Nashville le montre.

La gauche des pays du centre a passé des années à promouvoir la chasse aux sorcières contre les groupes conservateurs et nationalistes pour avoir soi-disant identifié en eux une "menace fasciste". Aujourd'hui, il en va tout autrement.

Le seul régime ouvertement néonazi au monde n'a rien de conservateur. Il est absolument intégré dans l'agenda libéral "woke" et les principes "démocratiques" européens.

En fait, l'Ukraine va jusqu'à promouvoir des défilés de la fierté LGBT au milieu du champ de bataille lorsqu'elle conquiert un territoire sur la domination russe - sans parler de la coopération ouverte entre les groupes LGBT, le mouvement antifa et d'autres collectifs identitaires avec les néo-nazis d'Azov et compagnie.

Et les partisans de ce régime vont dans la même direction. Nombreux sont ceux qui pensaient qu'il s'agissait d'une exagération et qui voient maintenant la réalité en face que fut la fusillade de Nashville, où un massacre scolaire a été perpétré par un tireur transgenre membre de la NAFO - une organisation cyberterroriste décentralisée dont le travail consiste à promouvoir la déstabilisation des cyberréseaux pro-russes par le biais de fausses accusations, d'attaques de pirates informatiques, de dénonciations de masse et de "trolling" organisé.

Et ce n'est pas tout : un prétendu manifeste a été laissé par l'auteur de l'attaque et, "pour une raison quelconque", a été censuré par les autorités américaines.

Au cours des dernières heures, des secteurs conservateurs de la société américaine ont lancé une campagne de masse pour exiger la publication de ce manifeste. Je pense que c'est tout à fait juste. Le contenu doit être rendu public, notamment pour attirer l'attention de l'opinion publique sur le type d'idées défendues par le tireur, ce qui contribuera à prévenir d'autres attaques.

Mais apparemment, l'idée de prévenir de nouveaux massacres ne semble pas suffire à convaincre les autorités américaines de rendre public le contenu du manifeste - ce qui nous amène à penser que les propos qui y figurent pourraient être quelque peu... compromettants.

Sachant que les collectifs LGBT et les mouvements "identitaires" font pression pour empêcher la publication du manifeste, je ne peux que spéculer sur le fait que son contenu pourrait mettre en évidence le profond niveau d'intégration idéologique entre l'agenda "woke" et le néo-nazisme atteint ces dernières années - de manière particulièrement intense après le début de l'opération russe en Ukraine.

La vérité est une : Kiev est devenue l'excuse parfaite pour réunir deux camps apparemment opposés de l'idéologie misanthrope et transhumaniste - d'un côté les activistes pro-mutilation des enfants, de l'autre les racistes ouverts qui veulent l'extermination des peuples jugés "inférieurs".

Ce n'est pas un hasard si les habitants de pays contre-hégémoniques axiologiquement archaïques comme la Russie et la Chine deviennent les principales cibles d'une campagne ouvertement génocidaire. Le plus grand problème est que cela ne s'arrête pas là. Elle a commencé par des agressions physiques contre les Russes dans les rues et en est déjà à un degré plus élevé de mélange d'idées subversives et de troubles mentaux, culminant avec les massacres dans les écoles.

En d'autres termes, les mouvements de gauche et les autorités américaines, soumises au gouvernement ultra "woke" de Joe Biden, veulent éviter la publication du manifeste parce qu'il révélerait que le plus grand repaire de néo-nazisme, de racisme, de misanthropie et d'autres maux idéologico-moraux dans la société contemporaine ne se trouve pas dans les secteurs conservateurs et nationalistes, mais dans les groupes qui promeuvent des agendas identitaires radicaux.

Comme tout ce qui se passe au Brésil est en retard sur les pays du centre, je pense que, malheureusement, nous verrons également les membres de l'OPANO (qui prolifèrent déjà en langue portugaise) et les identitaires massacrer des enfants dans un avenir proche.

Nos autorités ont avalé sans broncher le discours selon lequel les pensées ordinaires de la plupart des gens, imprégnées de conservatisme, de patriotisme et de religion, seraient une "menace néo-nazie". Mais ils se trompent. La menace est de l'autre côté. Nashville le montre.

 euro-synergies.hautetfort.com

 Commenter