La marine israélienne tire sur des pêcheurs palestiniens au large de la mer de Gaza

par Faouzi Oki

Samedi 20 mai 2023 les vedettes de l'occupation israélienne ont attaqué les bateaux des pêcheurs palestiniens dans la mer de la ville de Gaza, Khan Yunis et Rafah, selon des sources locales palestiniennes citées par les médias. Ils ont révélé que la marine israélienne a ouvert le feu et les canons à eau en direction des bateaux des pêcheurs palestiniens dans la mer au nord-ouest de la ville de Gaza qui étaient en train de pécher les obligeant à quitter la mer.

La marine de l'occupation continue d'attaquer les pêcheurs de la mer de Gaza et les empêche d'exercer la profession de pêcheurs, en causant de grandes pertes dans la profession de pêche. Cette flagrante injustice inhumaine perdure depuis 15 ans. Il faut dire que la marine sioniste agresse quotidiennement, les pêcheurs palestiniens, au large de la mer de Gaza, malgré qu'ils n'aient pas dépassé la ligne rouge de 6 miles, tuant et blessant parfois certains pêcheurs.

Elle utilise selon des informations des mitrailleuses lourdes, des obus et des canons à eau pour agresser et harceler les bâteaux de pêche palestiniens et leurs équipages.

Dans ce chapitre l'on indique que dans la même journée le colonisateur israélien a volé cinq dunnums de terres dans le village de Shufa au sud-est de la ville de Tulkarem, selon des sources locales palestiniennes. Les autorités de l'occupation ont délivré des notifications aux citoyens de saisir cinq dunnums de terres dans le village, pour la colonisation. Les habitants avaient présenté des pétitions contre ces mesures abusives, mais le tribunal de l'occupation les ont refusées.

Sommet arabe à Djeddah en Arabie saoudite

La cause de la Palestine est au cœur du sommet de la Ligue arabe à Djeddah : le président tunisien a souligné la nécessité de restaurer le droit des Palestiniens tandis que le ministère saoudien des Affaires étrangères a condamné la profanation de la mosquée Al-Aqsa par des membres de la Knesset.

En visite en Arabie saoudite pour participer au sommet de la Ligue arabe, le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclaré que la cause de la nation palestinienne restera l'enjeu principal des pays arabes.

« Les Palestiniens de la bande de Gaza ont organisé une manifestation contre la marche des drapeaux sionistes, qu'ils considèrent comme un acte hautement provocateur. »

Les forces israéliennes n'ont pas hésité, elles ont attaqué les manifestants palestiniens près des frontières orientales de la ville de Gaza et en ont blessé plusieurs, ont rapporté les sources locales jeudi 18 mai. Ces dernières comme toujours ont fait usage de tirs réels et de gaz lacrymogènes contre les manifestants, blessant plusieurs d'entre eux, alors que des Israéliens d'extrême droite organisaient la marche des drapeaux dans la vieille ville de Qods occupée.

Les manifestants ont condamné la marche des drapeaux à Qods-Est et ont appelé à la fin des attaques israéliennes dans l'enceinte de la mosquée Al-Aqsa. Des manifestations similaires ont également eu lieu dans la ville occupée de Naplouse, en Cisjordanie, en soutien à la ville sainte d'al-Qods.La marche annuelle des drapeaux marque l'occupation par Israël de la Cisjordanie et d'al-Qods en 1967. Elle est organisée par des colons israéliens d'extrême droite dans l'enceinte de la mosquée Al-Aqsa dans la ville sainte.

Le porte-parole du mouvement du dJihad islamique a déclaré que l'entité israélienne ne peut vaincre les Palestiniens par ces mesures, déclarant que la lutte des Palestiniens ne s'arrêterait pas tant qu'Israël ne serait pas rayé de la carte.

Les législateurs israéliens font pression pour l'adoption d'un nouveau projet de loi qui verrait l'affichage du drapeau palestinien passible d'une peine pouvant aller jusqu'à un an de prison dans le cadre de la dernière répression menée par l'administration israélienne d'extrême droite. Le Parlement israélien a déjà voté sur l'approbation préliminaire du projet de loi, et il aura besoin de trois votes supplémentaires pour le faire passer.

Depuis qu'il a pris ses fonctions au début de cette année Benyamin Netanyahou a présenté une série de lois visant à apaiser la société d'extrême droite dans les territoires occupés. Dans un communiqué, le Hamas a déclaré que le projet de loi constituait une déclaration de guerre contre les Palestiniens.

 Faouzi Oki

 reseauinternational.net

 Commenter