L'Ukraine admet avoir assassiné « un certain nombre » de civils russes qui soutenaient Poutine et son invasion

par Jade

Un haut fonctionnaire ukrainien a admis que son pays avait assassiné « un certain nombre » de civils russes qui soutenaient Poutine et sa guerre pour affirmer son contrôle sur la région du Donbass. Dans des entretiens rapportés pour la première fois par le Times de Londres, le général de division Kyrylo Budanov, qui dirige le service de renseignement militaire ukrainien, a également promis que d'autres attaques étaient à venir.

Le général de division ukrainien Kyrylo Budanov

« Nous avons déjà réussi à cibler un certain nombre de personnes  », a déclaré Budanov. Il n'a cité aucun nom de victime, mais il a précisé que « certains cas ont été très médiatisés et tout le monde les connaît, grâce à la couverture médiatique. »

Depuis l'invasion de l'Ukraine en février 2022, plusieurs partisans russes éminents de l'invasion - et de nombreux passants innocents - ont été tués ou blessés au cours de la campagne.

L'un des attentats les plus marquants s'est produit en août dernier, lorsqu'une voiture piégée a tué la journaliste Darya Dugina, dans une possible tentative de tuer son père, le politologue-philosophe Alexandre Dugin.

Darya Dugina et l'épave enflammée de la voiture dans laquelle elle est morte

Comme son père,  Darya était une fervente partisane de Poutine et de son invasion. Elle et son père ont été sanctionnés par les États-Unis après le début de la guerre. Compte tenu de son profil, il est possible que l'Ukraine l'ait délibérément assassinée dans le cadre d'une sinistre punition de type « deux pour le prix d'un. »

Plus récemment,  le romancier Zakhar Prielepin a été blessé dans un attentat à la voiture piégée le 6 mai, et le blogueur militaire russe Vladen Tatarsky a été tué lors d'une apparition publique en avril, après qu'une femme lui a offert une  statuette dans laquelle était dissimulée une bombe. Quinze autres personnes ont été blessées.

Here's a longer video of Tatarsky being given the bust of himself by a woman who called herself Nastya. He invited her to sit closer. It was made of plaster covered in gold paint.

Нарешті відео з бабахом Владлєна

À titre de comparaison, un parallèle hypothétique à cette campagne serait que les services de renseignement irakiens fassent exploser  les partisans de l'invasion de l'Irak tels que Bill Kristol, Jeffrey Goldberg, Ann Coulter et Max Boot en 2003. Le ciblage de civils par l'Ukraine ne constitue pas seulement une violation de vagues « normes internationales » que Washington prétend chérir : il s'agit explicitement de  crimes de guerre.

De plus, si l'on accepte la définition du terrorisme comme « l'utilisation intentionnelle de la violence contre des civils afin d'atteindre des objectifs politiques », Budanov a impliqué l'Ukraine en tant qu'État soutenant la terreur - un État qui a reçu  37 milliards de dollars d'aide militaire américaine depuis le début de la guerre, et peut-être le double en termes d'autres formes d'assistance.

Budanov n'est pas seulement un terroriste inconditionnel, il est aussi un terroriste vantard. « Ces cas se sont produits et continueront à se produire »,  a-t-il déclaré. « Ces personnes recevront une punition bien méritée, et la punition appropriée ne peut être que la liquidation, et je l'appliquerai.  »

Graphic: BLOOD everywhere on floor as sources say popular war reporter Vladlen Tatarsky KILLED in brutal terror explosion in cafe in Saint Petersburg, Russia.
UPDATE: Sources say a woman hid an improvised explosive device (IED) and gifted it to

Dans une  autre interview accordée à une chaîne YouTube ukrainienne, Budanov a laissé entendre que n'importe quel pays pourrait être témoin de ses meurtres de civils qui disent ou écrivent des choses répréhensibles : « La racaille pure et dure finira par être punie dans n'importe quel pays du monde. Seule l'élimination peut être une punition bien méritée pour de tels actes. »

En plus de sa confession effrontée - qui a été presque universellement ignorée par les médias occidentaux - Budanov a déclaré à l'animateur de YouTube que «  le potentiel de progression de l'armée russe est complètement épuisé, mais qu'elle dispose encore d'un potentiel défensif important. »

Avec la contre-offensive ukrainienne tant attendue et tant annoncée, toujours dans les coulisses, Budanov  a déclaré que « la Russie a érigé un système de défense à plusieurs niveaux ». Pourtant, ce n'est pas la même armée russe qui aurait pu mener des opérations offensives substantielles.

Ambitieux et peut-être délirant dans sa vision d'une éviction de l'armée russe de tous les territoires ukrainiens capturés, Budanov a déclaré que son pays devrait chercher à établir une zone démilitarisée de 100 km à l'intérieur de la Russie. « Tel devrait être notre objectif. S'ils n'attaquent pas et ne décident pas de se venger dans quelques années, la question ne devrait pas se poser. »

source :  Aube Digitale

 reseauinternational.net

 Commenter