Silvio Berlusconi s'est éteint à l'âge de 86 ans à Milan

Après la mort de Berlusconi: quel avenir pour la droite italienne?

Après la mort de Berlusconi: quel avenir pour la droite italienne?

Source:  zuerst.de

Rome. La mort de Silvio Berlusconi, quatre fois Premier ministre italien, ne sera pas sans conséquences sur le paysage politique italien. Les observateurs politiques estiment qu'il est probable que les électeurs de son parti « Forza Italia » se tournent à l'avenir vers les « Fratelli d'Italia » de Mme Meloni, chef du gouvernement actuel.

Actuellement, « Forza Italia », avec lequel Berlusconi a transformé en 1994 les démocrates-chrétiens, qui donnaient le ton depuis des décennies, en un parti dissident, est dirigé par le ministre des Affaires étrangères Tajani, qui est depuis 2018 vice-président du parti et coordinateur national du parti. Les deux autres partis de droite au pouvoir, « Fratelli d'Italia » de Meloni et la Ligue dirigée par l'ancien ministre de l'Intérieur Salvini, pourraient profiter de la migration prévisible des électeurs.

« Forza Italia risque de disparaître, (...) au profit de la Ligue, mais surtout de Fratelli d'Italia », pronostique le professeur Lorenzo Castellani, politologue. « Si je devais parier aujourd'hui, les 8% de Berlusconi [obtenus lors des dernières élections législatives de septembre 2022 ; ndlr]

Selon lui, les résultats électoraux et les sondages font de « Fratelli d'Italia » un parti plus attractif pour les électeurs de centre-droit que la Ligue. Cette dernière a beaucoup de mal à atteindre le bassin d'électeurs de Berlusconi, qui est « principalement constitué de classes sociales moyennes et inférieures, concentrées dans le sud de l'Italie », analyse Castellani.

« Si Meloni donne un signe d'ouverture en se déplaçant vers le centre et en donnant du poids à la volonté politique de Forza Italia dans le programme de gouvernement, les électeurs libéraux voteront pour elle », explique le professeur, qui poursuit : « Meloni doit prendre la place de Berlusconi. Si elle ne fait pas ce pas, elle risque de voir les partis du centre reprendre le terrain » (mü).

Demandez ici un exemplaire de lecture gratuit du magazine d'information allemand ZUERST ! ou abonnez-vous ici dès aujourd'hui à la voix des intérêts allemands !

Suivez également ZUERST ! sur Telegram :  t.me

 euro-synergies.hautetfort.com

 Commenter