08/11/2023 francais.rt.com  3 min #236883

Russie : un député de Lougansk tué dans un attentat revendiqué par les services ukrainiens


© Stanislav Krasilnikov / RIA Novosti

La voiture d'un député du Conseil populaire de la LPR, Mikhaïl Filiponenko, tué dans un attentat ce 8 novembre 2023 à Lougansk.

La Commission d'enquête de la Fédération de Russie a annoncé ce 8 novembre sur sa chaîne Telegram l'ouverture d'une affaire criminelle, notamment pour « acte terroriste», suite à la mort du député et ancien chef de la milice de la République populaire de Lougansk, Mikhaïl Filiponenko, tué dans l'explosion d'un «engin non identifié» placé sous sa voiture. L'explosion est survenue «alors qu'il quittait sa maison de la rue Parashutnaya»,  avaient précisé plus tôt à l'agence TASS les services d'enquêtes régionaux.

Evoquant une «opération spéciale de liquidation» et donnant l'adresse du domicile du député rue Parashutnaya, la Direction principale du renseignement ukrainien (GUR) a  revendiqué l'attentat sur Telegram. Déclarant que «tous les criminels de guerre et collaborateurs recevront une juste rétribution», le GUR assure que leurs adresses «sont connues».

Un responsable déjà ciblé par un attentat

Le fils de la victime, Ivan Filiponenko, a affirmé dans la matinée à Lug-Info que son père avait reçu des « blessures mortelles» dans l'explosion. Premier à avoir annoncé la mort de son homologue, le député Iouri Iourov  a rappelé sur Telegram que la victime avait  déjà été visée par un attentat à la bombe contre son véhicule, le 21 février 2022. Tentative d'assassinat dont il était sorti vivant «par miracle», selon cette source, et dans laquelle son chauffeur avait été blessé.

Depuis le soulèvement du Donbass en 2014, dans la foulée du coup d'Etat de Maïdan, plusieurs figures de ces deux républiques autoproclamées devenues depuis des sujets de la Fédération de Russie  ont été assassinées lors d'attentats à la bombes attribués aux services ukrainiens.

Ces derniers ont durant la même période, comme le mettait récemment en lumière une enquête du Washington Post, été  repris en main - en particulier le GUR - par les services américains qui n'ont pas seulement équipé, mais également entraîné les agents ukrainiens à mener des opérations clandestines sur les territoires revendiqués par Kiev.

 francais.rt.com

 Commenter