16/11/2023 middleeasteye.net  4min #237373

L'armée israélienne tue un Palestinien âgé après avoir pris sa photo à des fins de propagande dans un « couloir humanitaire »

Par  MEE

La petite-fille de Bashir Hajji affirme que le vieil homme a été exécuté d'une balle dans la tête et dans le dos après avoir été pris en photo pendant que des soldats l'aidaient à marcher

L'armée  israélienne a publié une photo de propagande où l'on voit l'un de ses soldats assister un  Palestinien âgé s'aidant d'une canne, dans le but de vanter son « couloir humanitaire » pour les civils  fuyant le nord de Gaza.

Peu de temps après, Bashir Hajji, 79 ans, habitant du quartier d'al-Zaytoun à Gaza, a été exécuté de sang-froid par des soldats israéliens, selon l'Observatoire euro-méditerranéen des droits de l'homme.

La photo publiée sur les réseaux sociaux par l'armée israélienne a été prise le 10 novembre, alors que Bashir Hajji, un habitant de la ville de Gaza, marchait sur la route Salah al-Din, la principale artère vers le sud de Gaza. Selon sa famille, il était seul et avait des difficultés à se déplacer.

La petite-fille de Hajji, Hala, a déclaré à l'équipe d'Euro-Med Monitor que son grand-père avait été exécuté d'une balle dans la tête et dans le dos après la photographie.

« Il est mort fatigué, froid, assoiffé et affamé », a-t-elle écrit sur Instagram, confirmant la mort de son grand-père.

Une photo du corps de Bashir Hajji a également été diffusée par l'organisation de défense des droits humains.

Des dizaines d'exécutions

De plus en plus d'éléments indiquent que de telles exécutions sont loin d'être des cas isolés.

Lundi, l'Observatoire euro-méditerranéen des droits de l'homme a déclaré avoir documenté l'exécution de dizaines de Palestiniens par l'armée israélienne lors de leur déplacement de la ville de Gaza et du nord de la bande côtière vers les zones centrales et méridionales, alors qu'ils ne constituaient aucune menace.

Le groupe de défense des droits de l'homme a affirmé que des Palestiniens avaient été délibérément visés par des balles réelles et parfois des obus d'artillerie alors qu'ils tentaient de fuir  à la demande de l'armée israélienne vers la zone située au sud de Wadi Gaza.

L'ONG a reçu des témoignages de personnes déplacées faisant état d'homicides aux points de contrôle militaires établis par l'armée israélienne dans le dénommé « couloir » le long de la principale artère de circulation, la route Salah al-Din, entre 9 heures et 16 heures.

Elle a également condamné mardi « la tendance systématique, généralisée et croissante d'Israël à humilier, torturer et maltraiter les détenus palestiniens en toute impunité ».

L'ONG a qualifié d'« effroyables » les actions d'Israël envers les  prisonniers palestiniens dans une série de messages sur X (anciennement Twitter).

« Israël continue de publier des images qui visent délibérément à dégrader et à humilier les Palestiniens détenus,  torturés et maltraités en Cisjordanie à des fins de propagande de guerre », a déclaré l'association de défense des droits humains.

« Nous avons documenté plusieurs incidents similaires qui violent la Convention de Genève sur le traitement des détenus. »

Depuis l'attaque du Hamas le 7 octobre, l'armée israélienne a mené des raids et des campagnes d'arrestations à grande échelle dans les villes palestiniennes de  Cisjordanie occupée.

Depuis, au moins 2 570 Palestiniens ont été arrêtés sans raison apparente. Quelque 196 Palestiniens ont également été  tués par des soldats et  colons israéliens.

EuroMed a renouvelé ses appels aux Nations unies et à la Cour pénale internationale pour qu'elles « ouvrent d'urgence une enquête indépendante sur les crimes d'exécution dont les Palestiniens déplacés ont été et sont encore victimes, exigent que ceux qui ont ordonné de tels crimes en répondent, et rendent justice aux victimes. »

Traduit de l'anglais ( original).

Middle East Eye propose une couverture et une analyse indépendantes et incomparables du Moyen-Orient, de l'Afrique du Nord et d'autres régions du monde. Pour en savoir plus sur la reprise de ce contenu et les frais qui s'appliquent, veuillez remplir ce  formulaire en anglais. Pour en savoir plus sur MEE,  cliquez ici en anglais.

 middleeasteye.net

 Commenter