21/11/2023 mondialisation.ca  3min #237696

En Cisjordanie non plus, il n'y a plus aucune ville en sécurité

Par  CAPJPO-EuroPalestine

Israël se déchaîne en Cisjordanie, allant jusqu'à bombarder des camps de réfugiés, comme c'est le cas à Gaza.

Jénine et Naplouse sont les plus martyrisés en raison de leur résistance bien connue à l'occupation.

Les forces d'occupation, accompagnées d'un bulldozer militaire, ont également pris d'assaut le camp d'Al-Far'a, au sud de Tubas, le quartier d'Umm Al-Sharayet à Al-Bireh, la ville de Bidya, dans le district de Salfit, la ville de Dura, au sud d'Hébron, ce dimanche.

Violents affrontements entre résistants et forces d'occupation dans le camp d'Aqabat Jabr à Jéricho..

A Jénine, des morts, des blessés, des arrestations, et la destruction massive d'infrastructures comme les routes.

L'armée assiège des maisons, comme dans la ville de Burqin, à l'ouest de Jénine, exigeant que les gens qui s'y trouvent se rendent.

L'armée israélienne attaque le camp de Balata en Cisjordanie et bombarde le monument des martyrs du camp ainsi que le siège du mouvement Fatah, branche dissidente de l'Autorité Palestinienne.

Israël a introduit de nouvelles armes dans son arsenal, comme les tirs aériens. Plusieurs victimes.

Attaques contre les chrétiens de Jérusalem

Dans un communiqué, l'Eglise Arménienne de Jérusalem alerte le monde et considère être sous la plus grande menace existentielle de toute son histoire. Et déclare également que cette menace concerne tous les chrétiens de Jérusalem.

Il y a également des agressions quotidiennes de la part des colons qui, tout en bénéficiant du soutien de l'échelon politique, dictent les faits sur le terrain et harcèlent les Palestiniens sur les routes et dans les zones agricoles.

Le quotidien Haaretz : « Pour chaque mort, une autre génération de jeunes Palestiniens émergera et rejoindra la lutte contre Israël »

« Israël peut continuer à écraser la bande de Gaza sous le couvert de la « chasse au Hamas » et il peut détruire la Cisjordanie au bulldozer sous le slogan de « combattre le terrorisme », mais entre les deux, nous devons comprendre qu'avec toujours plus de force, il n'y aura pas d'horizon.

Pour chaque mort, une autre génération de jeunes Palestiniens émergera et rejoindra la lutte contre Israël, se considérant comme des combattants de la liberté. Chaque fois qu'Israël punit les Palestiniens en déduisant les impôts qu'il collecte en leur nom, il enfonce un autre clou dans le cercueil de l'AP.

Chaque expropriation de terres pour la construction d'un autre avant-poste, chaque barrage routier, chaque fermeture, chaque rétrécissement de l'espace de vie des civils ferme une autre fenêtre d'espoir de changement.

Un mois et demi après le début de la guerre, quelqu'un en Israël doit comprendre qu'une autre attaque et davantage de force ne feront qu'accroître la colère et la frustration d'une autre génération de Palestiniens. Car même après l'écrasement du Hamas et la paralysie de l'AP, le peuple palestinien ne partira pas – ni dans la bande de Gaza ni en Cisjordanie. »

La source originale de cet article est  CAPJPO-EuroPalestine

Copyright ©  CAPJPO-EuroPalestine,  CAPJPO-EuroPalestine, 2023

 mondialisation.ca

 Commenter