06/01/2024 reseauinternational.net  2 min #240351

Le Yémen prêt à affronter une nouvelle coalition impériale

Les opérations de la résistance yéménite ont provoqué une augmentation de 173% des tarifs de transport maritime de conteneurs

par Press TV

Se référant au FMI, Bloomberg révèle qu'à la suite des opérations yéménites dans la mer Rouge, le transport dans le canal de Suez a diminué de 28%.

Dans une note datant du 4 janvier, la plateforme PortWatch du Fonds monétaire international (FMI) a signalé une diminution de 28% des transits de Suez sur un an au cours des 10 jours se terminant le 2 janvier, détournant 3,1% du commerce mondial de la mer Rouge.

Soulignant l'importance de la mer Rouge dans le traitement de plus de 19 000 transits de navires par an, le FMI a noté une réduction du trafic depuis le 16 décembre.

«La vitesse du trafic dans le canal de Suez a diminué de plus d'un quart ces derniers jours, les navires empruntant des itinéraires plus longs pour échapper aux attaques de missiles de l'armée yéménite», rapporte Bloomberg.

L'armée yéménite a pris pour cible ces dernières semaines, plusieurs navires du régime sioniste en mer Rouge et dans le détroit de Bab el-Mandeb en guise de soutien à la nation palestinienne et à la résistance dans la bande de Gaza.

Suite à la saisie d'un navire israélien par l'armée yéménite et au ciblage de plusieurs autres, les médias israéliens ont évalué le Yémen comme une menace stratégique pour le régime occupant de Qods.

Le porte-parole des forces armées yéménites, le général de brigade Yahya Saree, a déclaré que la résistance yéménite poursuivrait «les opérations militaires contre l'ennemi sioniste jusqu'à la fin de l'agression contre la bande de Gaza et du crime contre le peuple palestinien».

La chaîne d'information révèle par ailleurs une augmentation stupéfiante de 173% du prix au comptant du transport par conteneurs, en raison des opérations de la résistance yéménite en mer Rouge.

Les opérations militaires des forces armées yéménites en mer Rouge ont entraîné un ralentissement du trafic dans le canal de Suez, les navires liés à Israël optant pour des itinéraires alternatifs afin d'éviter d'éventuels conflits avec la résistance yéménite.

Les médias ont récemment mentionné 15 compagnies maritimes internationales qui ont préféré modifier leur itinéraire pour se diriger vers les ports en Palestine occupée ou ont arrêté le processus de transfert de marchandises vers les territoires occupés.

source :  Press TV

 reseauinternational.net

 Commenter
newsnet 2024-01-06 #13928

ce qui va dans le sens de la stratégie globaliste