08/02/2024 francais.rt.com  3 min #242466

Un incident aux frontières de la Russie pourrait être le signe d'une dangereuse escalade du conflit. L'abattage d'un avion transportant des prisonniers de guerre ukrainiens laisse de nombreuses questions sans réponse

Selon une enquête du New York Times, c'est bien un système Patriot qui a abattu l'Il-76


Source: AFP

Systèmes de missiles Patriot de l'armée polonaise, février 2023 (image d'illustration).

«Un partenaire européen a fourni l'intercepteur Patriot qui a frappé l'avion cargo russe Ilyushin-76 le 24 janvier, selon des responsables américains informés de l'incident», écrivent ce 8 janvier dans le  New York Times les reporters Marc Santora et Julian Barnes, confirmant les déclarations de Moscou.

«L'avion a été abattu, cela a déjà été établi avec certitude, par un système Patriot américain», tiré depuis «le territoire contrôlé par les forces ukrainiennes», avait en effet  rapporté le 31 janvier dernier Vladimir Poutine.

«Publiquement, les responsables américains ne commenteront pas ce qui a fait chuter l'avion», estime le New York Times, avant de réitérer : «Bien que des responsables qui se sont exprimés en privé sous couvert d'anonymat aient déclaré que les informations faisant état de l'utilisation d'un missile Patriot étaient exactes.»

Les sources du New York Times se sont refusées à nommer le pays européen ayant fourni l'arme. Les États-Unis sont, depuis décembre 2022, les premiers fournisseurs de ces systèmes de missiles guidés Patriot à Kiev, fabriqués par l'entreprise Raytheon. Mais en octobre 2023, le chancelier allemand avait annoncé  une nouvelle livraison de l'un d'entre eux, après une première aide en  avril de la même année. La Pologne avait d'ailleurs  demandé à Berlin de livrer à Kiev les systèmes que l'Allemagne devait initialement lui céder. En janvier 2023, les Pays-Bas ont aussi indiqué livrer  deux lanceurs.

Les enquêteurs du journal jugent de surcroît «probable», encore une fois citant leurs sources, que des prisonniers se soient trouvés à bord. Ils avancent que la Russie pourrait avoir «surestimé» le nombre de morts.

Une erreur, selon le NY Times

Le New York Times avance ensuite la piste d'une erreur : «L'Ukraine semble avoir agi sur la base de renseignements légitimes mais erronés.» Et d'ajouter : «L'avion avait auparavant été utilisé pour transporter des missiles, ce qui en faisait une cible de grande valeur pour Kiev.»

La Russie a annoncé le 24 janvier que l'armée ukrainienne avait abattu un appareil russe transportant 74 personnes, dont 65 prisonniers de guerre ukrainiens qui allaient être échangés.

Les services de renseignements ukrainiens avaient confirmé qu'un échange devait avoir lieu ce jour-là. Kiev n'a pas directement commenté sa potentielle implication dans l'incident et a exprimé des doutes sur la présence de ses soldats à bord. Volodymyr Zelensky a aussi demandé l'ouverture d'une enquête internationale, sans suites.

 francais.rt.com

 Commenter