09/02/2024 francesoir.fr  9 min #242489

Carlson Interview With Putin Could Topple Western Elites, End Ukraine War

Suivez l'interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson en direct sur France-Soir !

France-Soir

Une interview attendue par des millions de gens à travers le monde.

Natalia Kolesnikova, Giorgio Vera / AFP

Ep. 73 The Vladimir Putin Interview

Le live est maintenant terminé. Retrouvez l'interview traduite demain matin sur France-Soir. Merci d'avoir suivi France-Soir.

📢@france_soir suivra en direct cette nuit la diffusion de l’interview historique de V. Poutine par @TuckerCarlson .
Nous en relaierons les points saillants sur https://t.co/ZHHIMMy5I6 et notre compte X.
Rendez-vous dès minuit !

Le fil complet de tweet :

Your thread is very popular today! #TopUnroll
Thread by @france_soir on Thread Reader App
@france_soir: 📢@france_soir suivra en direct cette nuit la diffusion de l'interview historique de V. Poutine par @TuckerCarlson . Nous en relaierons les points saillants sur et notre compte X. Rendez-vous dès minuit......
 voir

VP : Nous avions préparé un accord à Istanbul. Zelensky était prêt à signer. Mais Johnson... Je vous ai déjà dit cela. La fenêtre de tir est passée. Alors si nous devons revenir en arrière, revenons aussi aux accords de Minsk.

TC : Vous voulez une négociation sur l'Ukraine...

VP : Nous sommes toujours prêts. Mais il y a un afflux d'armes, d'argent, des dizaines de milliards de dollars. M. Zelensky doit aussi recevoir des instructions. Laissons-le revenir vers nous.

TC : une autre question, à quel point êtes-vous prêt à appeler le gouvernement américain pour parler et faire la paix ?

VP : Vous posez des questions de plus en plus complexes. C'est en route. Regardez, Musk produit déjà des implants. Vous devriez voir avec lui !

TC : Quand arrive la révolution de l'IA ?

VP se relance dans un développement historique, évoque les Romains, les barbares, la chute de Rome. Il a fallu cinq siècles pour voir Rome chuter. Aujourd'hui, les cycles sont plus rapides...

Commentaire FS : Poutine donne le sentiment d'avoir fait allégeance à la Chine. Peut-on empêcher le soleil de se lever ? Un narratif déjà entendu dans sa bouche : le président russe voulait s'allier avec l'Occident, qui a refusé et, en conséquence, il s'est tourné vers la Chine...

VP : (à propos de Zelensky) Il se considère comme le président, il se présente comme cela au monde entier. Il a dit qu'il était prêt à signer un accord, mais le Premier ministre britannique Johnson a dit non, c'était préférable de faire la guerre à la Russie. Zelensky n'a qu'à déchirer l'accord passé avec Johnson et venir à la table des négociations. Regardez où nous en sommes ! La Russie est prête. Les experts ont dit que la Russie serait battue sur le champ de bataille. Regardez où est Johnson aujourd'hui ! (Il n'est plus Premier ministre britannique depuis le 9 juin 2022, NDLR)

VP : Nous avons proposé de manière répétée des solutions en Ukraine mais personne ne voulait respecter les accords de Minsk.

Commentaire FS : VP poursuit ce qui ressemble plus à un monologue qu'une interview.

VP : Je ne sais pas. Les Etats-Unis forment un pays complexe. Je ne sais pas tout. Aux USA, vous avez les républicains et les démocrates qui sont visibles. Mais vous avez d'autres zones de pression...

TC : Mais qui prend les décisions aux USA ?

VP : J'avais une bonne relation avec le président Bush. Il comprenait ce qu'il faisait autant que les autres. J'avais une bonne relation avec Trump aussi. Ce qui compte n'est pas la personne. C'est le rôle et l'attitude des élites qui compte.

La Russie est devenue la première économie en Europe l'an passé malgré toutes les sanctions (SWIFT, échanges...).

Les mesures des USA ne fonctionnent pas. Et ces mesures sont prises par les élites...

VP : Utiliser le dollar comme la pièce maitresse est une erreur des USA. L'inflation aux USA est de 3 %-3,5 %. Mais que nous dit une dette de 33 000 milliards de dollars ? Regardez ce qui se passe dans le monde. Même les alliés des Américains réduisent leurs réserves de dollars. Aujourd'hui, leurs échanges en dollars avec les pays tiers se sont réduits. Nos échanges en Yuan et Roubles ont beaucoup augmenté. Est-ce que les citoyens américains réalisent ce qui se passe ? Les augmentations de ces échanges arrivent comme le lever du soleil. Vous ne pouvez pas vous opposer au lever du soleil. Ce n'est pas avec des sanctions que l'on s'oppose à cela. Les mesures américaines sont contreproductives.

01 : 20

VP : Vous savez, le cerveau est divisé en deux hémisphères ! Nous traversons une période de maux profonds.

TC : Le monde est divisé en deux...

01 :17

VP : Je ne vais pas m'étendre sur le sujet. Dans la guerre de propagande, les USA sont les meilleurs. Les Etats-Unis contrôlent à peu près tous les grands médias de l'Ouest.

TC : En avez-vous la preuve ?

VP : Pas vous personnellement, mais la CIA.

TC (ironique) : Désolé, mais ce jour-là, j'avais un rendez-vous.

VP : Vous.

TC : Qui a saboté Nord Stream ?

01 : 11

VP : Vous avez des problèmes avec votre dette, l'immigration incontrôlée, n'avez-vous pas autre chose à faire, vous autres Américains, que de venir faire la guerre en Ukraine ? Arrêtez donc d'envoyer des armes !

VP : Sur le terrain en Ukraine, nous trouvons des mercenaires américains, des mercenaires polonais, des Géorgiens.

01 : 08

VP : Nous n'avons aucun intérêt pour la Pologne. Pourquoi l'attaquerions-nous ?

TC : Y-a-t-il une situation dans laquelle vous seriez susceptible d'attaquer la Pologne ?

01 : 05

VP : Nous avons des contacts à travers diverses agences.

TC : Mais pourquoi n'appelez-vous pas directement Joe Biden ?

VP : Eh non ! Je ne me souviens pas de tout !

TC : Vous ne vous en souvenez pas ?!!!

VP : Je ne m'en souviens pas.

TC : Quand avez-vous parlé pour la dernière fois à Joe Biden ?

01 : 00

VP : Nous devons également achever la dénazification du territoire. En finir avec cette idéologie.

TC : Seriez-vous satisfait si vous conserviez les régions que vous contrôlez désormais ?

VP : Oui, nous voulons éradiquer tous les groupes néo-nazis du territoire ukrainien. Des gens qui ont choisi comme référence des gens qui ont collaboré avec les Allemands. Qui ont assassiné des Polonais, des Juifs, des Russes...

00 : 52

VP : C'est l'Ukraine qui a commencé la guerre en 2014. Pas nous en 2022.

VP : Nous n'avons jamais été d'accord pour que l'Ukraine rejoigne l'OTAN.

VP parle de la révolution du Maïdan comme d'un coup d'Etat soutenu par la CIA. C'est pour lui le début de la montée des tensions. Les Ukrainiens ont commencé à bombarder Donetsk.

00 : 45

VP (à propos de l'Ukraine) : Nous sommes prêts à discuter. Mais discuter avec qui ?

VP : Oui, mais je ne vais pas tout raconter.

TC : Vous avez parlé de deux situations durant lesquelles les décisions d'un président américain n'ont pas été exécutés par les agences...

Commentaire FS : Ce début d'entretien ressemble beaucoup à celui mené par Oliver Stone...

TC : Vous pensez que la CIA a voulu vous écarter ?

VP : Lors d'une réunion avec Bill Clinton, je lui ai demandé : "Si la Russie demandait à rejoindre l'OTAN, quelle serait votre réponse ? Il m'a dit : "Je pense que je dirais oui". Plus tard, le même jour, à l'heure du dîner, il m'a dit exactement le contraire...

00 : 30

VP : L'Occident a beaucoup plus peu de la Chine que de la Russie. C'est un pays qui compte presque 1,5 milliard d'habitants. Et c'est la plus grande économie du monde désormais. Mais ne nous posons pas la question de savoir qui a peur de qui.

00 : 25

VP : Je veux que vous entendiez ceci en tant qu'Américain. Le pouvoir soviétique est en partie responsable de la chute de l'URSS. Il a accepté de collaborer au grand collectif de l'Ouest.

00 : 22

VP : Jamais. Nous n'avons jamais parlé de cela.

TC : Avez-vous dit à Viktor Orban qu'il pouvait revendiquer une partie de l'Ukraine ?

00.19

VP : L'Ukraine est un état artificiel.

Commentaire FS : Dans les 10 premières minutes, VP a présenté l'histoire de la Russie et des territoires russes jusqu'à la révolution de 1917. Un rappel utile afin que tout le monde puisse comprendre cette histoire si importante.

VP : Pour vous prouver que je n'invente rien (VP offre à TC des documents historiques, des lettres, pour prouver ses dires).

VP : L'oppression de la Pologne au XIIIe siècle.

Tucker Carlson (TC) : De quelle époque parlons-nous ?

Vladimir Poutine (VP) retrace l'histoire de la Russie depuis le Xe siècle, évoque les principales dates de l'unification de l'Etat, de la Lituanie à la Pologne, son influence sur le territoire russe.

00.00 : Début de l'entretien.

MONDE - France-Soir suivra en direct cette nuit la diffusion de l'interview de Vladimir Poutine par le journaliste américain Tucker Carlson, parti à la rencontre du président russe à Moscou. Celle-ci doit être diffusée dès minuit, heure française (18 heures, sur la côte est des Etats-Unis), sur le site de Tucker Carlson et sur X. Cette interview devrait durer entre 90 et 105 minutes environ. Nous en relaierons les points saillants sur notre site et notre compte X (anciennement Twitter). Une version traduite en français de cette interview, d'ores et déjà historique (c'est la première fois, depuis le début du conflit opposant la Russie à l'Ukraine, que le président Poutine s'exprimera sur un média occidental) sera disponible dès demain sur notre site.

D'après quelques indiscrétions de l'équipe de production de Tucker Carlson, le Kremlin n'aurait a priori formulé aucune demande spéciale (soumission à l'avance des questions, droit de regard sur le montage du document). Et, toujours à en croire des sources proches du journaliste américain, nous devrions connaître la version russe de l'épisode du sabotage des gazoducs Nord Stream qui a fait couler tant d'encre et fait beaucoup de bulles à la surface de la Baltique !

Tucker Carlson en bref :

Né en 1969 à San Francisco, Tucker Swanson McNear Carlson est né d'un père ancien ambassadeur des Etats-Unis et dirigeant de médias. Sa mère Lisa McNear, une artiste, quitte sa famille alors que Tucker Carlson est encore un enfant. Il est par la suite adopté par Patricia Swanson, héritière de la marque agro-alimentaire Swanson, seconde épouse de son père.

Après avoir débuté sa carrière dans l'hebdomadaire conservateur The Weekly Standard, Tucker Carlson est passé par CNN (2000-2005) puis MSNBC (2005-2008), où il anime des émissions d'actualité. Il débarque sur Fox News en 2009. A partir de 2016, il présente quotidiennement Tucker Carlson Tonight, une émission d'une heure qui lui vaut une notoriété internationale. Son influence est très grande dans les cercles conservateurs américains. De manière surprenante, la chaîne Fox News annonce à la fin avril 2023 qu'elle se sépare de son animateur le plus populaire. Mal lui en prend : ses audiences plongent. En juin 2023, Tucker Carlson lance son propre programme sur le réseau social Twitter, format raccourci de son ancienne émission.

D'après ses déclarations, Carlson, fervent défenseur de la liberté d'expression, a travaillé des mois pour obtenir un entretien exclusif avec le président russe Vladimir Poutine.

Certains lui voient déjà un avenir politique de premier ordre : on parle de lui comme d'un possible colistier de Donald Trump ou comme du prochain porte-parole de la Maison-Blanche, si l'ancien président républicain est réélu en novembre 2024.

 francesoir.fr

 Commenter