États-Unis, les limites du militarisme

par Xavier Moreau

Le modèle géopolitique hégémoniste américain reposant sur des bases militaires répandues à travers le monde est-il encore viable ?

Le 5 janvier dernier, l'Irak a annoncé sa volonté de parvenir à un retrait négocié des forces américaines de son territoire. La présence militaire de Washington dans le monde se manifeste par des bases établies sur les cinq continents, dans divers pays, mais aussi sur les océans. Ce déploiement impressionnant de forces trouve cependant ses limites. Consommant un budget militaire sans équivalent pour s'assurer de faire rapidement plier quiconque oserait contester leur domination, les États-Unis constatent l'assurance croissante de ses adversaires à leur opposer une résistance. Malgré une lutte asymétrique, ces adversaires mettent à l'épreuve la valeur réelle de la puissance militaire américaine.

S'enfoncer plus loin dans l'interventionnisme pourrait-il donner le signal de la révolte ? Ou bien est-il temps pour Washington de modérer sa présence dans son propre intérêt ? Pour creuser plus en détail cette question, Xavier Moreau donne la parole à Nikola Mirkovic, analyste politique et auteur.

odysee.com

source :  L'Échiquier Mondial

 reseauinternational.net

 Commenter