Le jeu complexe de l'Inde avec Taïwan

par Franck Pengam

Lai Ching-te a été élue présidente de Taïwan sous la bannière du Parti démocratique progressiste (DPP). Cet épisode offre à l'Inde une opportunité unique de renforcer ses liens avec l'île mais à quel prix ?

L'Inde, qui a célébré le 75e anniversaire de l'adoption de sa constitution en devenant une république souveraine, a clairement manifesté son intention de se rapprocher progressivement de Taïwan en tant qu'entité démocratique distincte, sans pour autant établir de relations diplomatiques officielles.

Cette approche a été soulignée par la présence de représentants indiens lors de la cérémonie de prestation de serment de la présidente Tsai Ing-wen en 2020 et par la reconnaissance explicite du transfert pacifique du pouvoir en 2024. La victoire de Lai suggère une continuité dans les objectifs de politique étrangère de Taïwan poursuivis sous l'administration Tsai.

Bien que Lai soit perçu comme un défenseur de la souveraineté de Taïwan, il est peu probable qu'il adopte une approche ouvertement antagoniste vis-à-vis de la Chine. Cependant, la Chine reste peu susceptible de modérer sa position agressive envers Taïwan, ce qui a des implications pour la politique intérieure de Taïwan et les relations à travers le détroit.

La sécurité maritime de l'Inde et sa situation géopolitique seraient grandement affectées en cas de conflit à Taïwan, c'est tout l'équilibre des pouvoirs et les routes commerciales dans la région qui seraient perturbés. L'alignement de la politique Act East de l'Inde et ses aspirations pour un Indo-Pacifique libre et ouvert soulignent l'importance de maintenir la stabilité dans le détroit de Taïwan.

Si le régime actuel en Inde, dirigé par le Premier ministre Narendra Modi, revient au pouvoir après les élections de cette année, l'Inde continuera d'être assertive dans ses liens avec la Chine, centrée autour des hostilités frontalières. Cela signifie que l'importance fondamentale de Taïwan pour la politique étrangère indienne ne fera qu'augmenter avec un président taïwanais pro-indépendance mais pragmatique.

 reseauinternational.net

 Commenter