28/02/2024 reseauinternational.net  3 min #243770

Trêve à Gaza et libération d'otages : le Hamas donne une «confirmation préliminaire positive», annonce Doha

Dans le cadre d'un accord d'échange, Israël libérera 400 Palestiniens en échange de 40 captifs israéliens

par Press TV

Al Jazeera rapporte mardi matin que le régime sioniste a accepté de libérer 400 prisonniers palestiniens en échange de 40 captifs israéliens.

Un nouveau rapport a publié les détails d'un accord d'échange de prisonniers entre Israël et le Hamas, en vertu duquel le régime d'occupation sioniste libérera 400 Palestiniens en échange de 40 israéliens détenus par les groupes de résistance basés à Gaza.

L'accord d'échange qui sera accompagné d'une trêve de six semaines, s'inscrit dans le cadre des récentes négociations à Paris entre des représentants israéliens, américains, égyptiens et qataris, selon la chaîne Al Jazeera.

Citant des sources non identifiées impliquées dans les discussions, le rapport indique qu'Israël a accepté de libérer 400 Palestiniens détenus dans les prisons du régime en échange de 40 captifs sionistes se trouvant dans la bande de Gaza.

Israël a également accepté le retour progressif des Palestiniens déplacés vers le nord de Gaza - à l'exception des jeunes hommes, qui sont «en âge d'être recruté», et l'entrée d'une aide supplémentaire, comprenant des machines et des équipements lourds, et enfin et apparemment, l'installation d'abris temporaires dans le territoire assiégé.

Le régime aurait en outre décidé de suspendre le vol de ses avions de combat au-dessus de la bande de Gaza, y compris ceux chargés de la collecte du renseignement et ce, pour une durée de 8 heures.

Le rapport fait suite au voyage d'une délégation israélienne à Doha où l'émir du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, a rencontré le chef du Hamas, Ismail Haniyeh.

Interrogé sur la date à laquelle il pensait qu'une trêve pourrait démarrer, le président américain Joe Biden a déclaré qu'il espérait un cessez-le-feu à Gaza d'ici lundi prochain.

Israël a lancé une guerre génocidaire contre Gaza, soutenue par les États-Unis, le 7 octobre, après que le Hamas a mené l'opération Tempête d'Al-Aqsa contre le régime usurpateur en représailles à ses atrocités accrues contre le peuple palestinien.

Près de cinq mois après le début de l'offensive contre la bande de Gaza, le régime de Tel-Aviv n'a cependant pas réussi à atteindre ses objectifs de «détruire le Hamas» et de retrouver le lieu de détention des captifs sionistes, bien qu'il ait tué 29 782 Palestiniens, pour la plupart des femmes et des enfants, sans oublier les 70 043 palestiniens blessés.

À la suite d'un cessez-le-feu humanitaire d'une semaine à la fin du mois de novembre, 240 Palestiniens enlevés et détenus par Israël ont été échangés avec 105 captifs sionistes dont 81 Israéliens et 24 ressortissants étrangers.

Israël estime qu'il reste encore 130 prisonniers à Gaza, tandis qu'il y aurait 7000 Palestiniens dans les prisons israéliennes, dont beaucoup sont détenus sans inculpation.

source :  Press TV

 reseauinternational.net

 Commenter