29/03/2024 francais.rt.com  3min #245815

Conflit en Ukraine : le Kremlin critique le «manque de volonté politique» des Occidentaux pour trouver une solution


© Alexander KAZAKOV Source: AFP

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, le 14 décembre 2023 (photo d'illustration).

«De bonnes relations personnelles constructives peuvent toujours faciliter la résolution de questions interétatiques», a  déclaré le 28 mars Dmitri Peskov lors d'un point presse. Le porte-parole du Kremlin a ajouté que l'ex-chancelier Schröder et le président Poutine en avaient «à maintes reprises apporté la preuve», favorisant «une avancée» dans les relations russo-allemandes.

«Malheureusement, nous ne voyons pas une telle volonté politique chez les hommes politiques actuels et n'entendons pas de propos semblables de leur part», a regretté Dmitri Peskov.

Celui-ci réagissait aux propos de l'ex-chancelier allemand, tenus plus tôt le même jour,  estimant que son amitié avec Vladimir Poutine pourrait contribuer à la résolution du conflit ukrainien. «Nous avons collaboré de manière raisonnable durant de nombreuses années, il est possible que cela aide à trouver une solution sur la base de négociations, je n'aperçois aucune autre voie», a-t-il affirmé auprès de l'agence de presse allemande DPA.

Gerhart Schröder, chancelier allemand de 1998 à 2005, est connu pour  sa proximité avec Vladimir Poutine qu'il n'a jamais cachée ainsi que ses liens avec de grands groupes russes présents en Europe. Des liens qui lui ont valu d'être sanctionné en mai 2022.

Des liens avec la Russie condamnés par le Bundestag

Dans la foulée d'un  appel du Parlement européen à sanctionner Gerhard Schröder, rejeté par Olaf Scholz, la commission budgétaire du Bundestag (chambre basse du Parlement allemand)  avait privé l'homme d'État allemand d'avantages réservés aux anciens chefs de gouvernement (bureau, collaborateurs, chauffeur et frais de voyages).

Le lendemain, le groupe pétrolier russe Rosneft annonçait que Gerhard Schröder allait quitter la présidence de son conseil d'administration. Quelques jours plus tard, l'ancien dirigeant allemand déclarait qu'il ne rejoindrait pas le conseil de surveillance du géant gazier Gazprom.

En mars, l'ancien chancelier s'était déjà vu  retirer ses titres de membre d'honneur des clubs de football de  Dortmund et de Hanovre,  puis de la Fédération allemande de football, ainsi que le titre de citoyen d'honneur de la ville de Hanovre où il réside.

Sur le plan diplomatique, la Russie et l'Ukraine ne sont pas revenues à la table des négociations depuis leur rencontre à Istanbul au printemps 2022.

 francais.rt.com

 Commenter