01/04/2024 reseauinternational.net  3 min #245951

Sécurité des Jo Paris 2024

par Dominique Delawarde

Après avoir créé toutes les conditions pour la survenance d'un événement terroriste majeur lors des prochains JO de Paris par son attitude cynique de soutien jusqu'au-boutiste et inconditionnel à une gouvernance génocidaire israélienne en Palestine occupée, et en déroulant le tapis rouge aux bourreaux pour une participation aux Jeux olympique alors que ces derniers refusent d'appliquer la dernière résolution du Conseil de sécurité de l'ONU, votée par la France, leur enjoignant de cesser le feu, les autorités françaises font appel à des pays étrangers pour assurer la sécurité des JO. 1

Malgré ces précautions, il n'est pas exclu qu'un événement dramatique survienne, et il ne doit pas être exclu non plus qu'une attaque terroriste sous faux drapeau soit conduite par des services occidentaux dans le seul but de faire porter le chapeau aux Palestiniens et de faire baisser le soutien considérable dont ils bénéficient dans une forte majorité d'États. Pour ce genre d'attaque, comme à Moscou en 2024, à Maïdan en 2014, on peut faire confiance aux experts de la triade CIA - MOSSAD - MI6 et à leurs proxies.

Cet appel à une coalition internationale de force de sécurité mérite au moins trois commentaires :

- Si la participation de quelques dizaines de policiers étrangers a déjà été observée par le passé pour faciliter le traitement linguistique de certains incidents, 180 lors de l'Euro 2016, 160 lors de la coupe du monde de rugby. On atteint, avec les JO 2024, une participation de police et de forces armées étrangères d'ampleur inédite. À l'heure où j'écris ces lignes plus de 2100 personnels de sécurité étrangers sont attendus, et il est fort probable que ce nombre va augmenter considérablement au fur et à mesure que l'on s'approchera de la période critique. Un effectif supérieur à 4000 ne me surprendrait pas.

C'est un nombre considérable et inédit, tant dans l'histoire de France contemporaine que dans l'histoire de l'Olympisme.

- Alors que la communauté internationale olympique compte quelques 190 pays, l'appel à cette coalition internationale de la sécurité n'a été lancée par la France qu'à l'attention de 46 pays... probablement les 32 pays de l'OTAN et quelques pays qui en sont proches. En clair, l'OTAN va s'ériger, une fois de plus, en gendarme de la planète. Les pays BRICS qui auront juste terminé leurs «Jeux des BRICS» qui se tiendront du 12 au 23 juin à Kazan, avec la participation de 50 pays, malgré les pressions du CIO appelant à les boycotter, ont-ils été sollicités pour fournir des contingents pour la sécurité des JO 2024 ? Cette coalition de la Sécurité des JO 2024, à forte teinture otanienne, sera-t-elle un facteur d'unité ou de division dans le grand mouvement olympique international ?

- Les détachements de sécurité anglo-saxons et surtout israéliens se comporteront-ils en respectant les procédures du pays d'accueil, où se comporteront-ils comme en pays conquis, en tirant, le cas échéant, sur tout ce qui bouge, faisant courir le risque de fort dommages collatéraux fratricides, comme ils l'ont fait, par exemple, le 7 octobre 2023 en Palestine, avec le tir aveugle des hélicoptères Apaches qui ont frappé de manière indiscriminée les militants du Hamas et les otages israéliens, tuant un grand nombre d'entre eux ?

 Dominique Delawarde

  1.  francetvinfo.fr

 reseauinternational.net

 Commenter

Référencé par :

1 article