01/04/2024 reseauinternational.net  4 min #245954

La résistance palestinienne avec ses alliés mène des combats acharnés à Gaza

par Faouzi Oki

La résistance palestinienne avec ses différentes branches militaires, continue d'affronter les forces d'occupation israéliennes sur différents fronts de combat, notamment à Khan Yunis, au sud de la bande de Gaza.

Les médias palestiniens locaux ont rapporté avoir entendu des bruits d'explosions et de violents affrontements entre la résistance et les forces d'occupation dans la zone d'Al-Shahaida et ses environs, à Abasan Al-Kabira, à l'est du gouvernorat de Khan Yunis. La ville d'Al-Zahra, au nord-ouest du gouvernorat central de la bande de Gaza est le théâtre de violents affrontements entre la résistance et les forces d'invasion, selon le correspondant d'Al-Mayadeen.

Dans ce contexte, les Brigades Martyr Izz al-Din al-Qassam, la branche militaire du mouvement Hamas, ont annoncé la destruction d'un char israélien Merkava 4 avec un engin «Shawaz», à l'ouest du quartier de Tal al-Hawa, au sud de la ville de Gaza. Par ailleurs les Brigades Al-Quds, la branche militaire du Mouvement du Jihad islamique, ont confirmé qu'elles avaient bombardé des rassemblements de soldats d'occupation à proximité du complexe médical Al-Shifa, à l'ouest de la ville de Gaza. Quant à Khan Yunis, les moudjahidines des Brigades Al-Quds ont confirmé, à leur retour des lignes de combat, avoir visé un véhicule militaire israélien avec un obus RPG dans la zone d'Al-Aqqad, à l'ouest de la ville. Dans le quartier d'Al-Amal, également à l'ouest de Khan Yunis, Al-Saraya a ciblé un véhicule militaire israélien avec un missile «Tandum». Il a également mené une embuscade élaborée contre une force à pied israélienne, composée de 6 individus, laissant ses membres morts et blessés.

Les opérations menées par les Moudjahidines des Brigades Al-Quds à Khan Yunis comprenaient également de violents affrontements avec une force spéciale israélienne à Al-Qarara, au nord-est de la ville, selon Al-Mayadeen. La résistance continuait d'affronter les forces israéliennes pénétrant dans la bande de Gaza, infligeant de lourdes pertes à ses rangs en matériel et en vies humaines.

L'armée israélienne a reconnu la mort d'un officier de l'unité «Egoz», en plus des blessés de 16 personnes soldats, dont 6 grièvement blessés, lors d'une bataille contre la résistance à Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza, vendredi dernier. Dans les détails de la bataille difficile, telle que décrite par les médias d'occupation, la résistance a ciblé les soldats de l'unité israélienne avec un missile RPG en le tirant sur un bâtiment où se trouvait la force, dans le quartier d'Al-Amal, près de l'hôpital Nasser, à l'ouest de la ville de Khan Yunis.

Le président américain Joe Biden a déclaré que les pays arabes, dont l'Arabie saoudite, étaient prêts à reconnaître pleinement Israël dans tout futur accord. Dans une déclaration lors d'une campagne de collecte de fonds au Radio City Music Hall de New York, à laquelle ont participé les anciens présidents Bill Clinton et Barack Obama, Biden a ajouté : «J'ai travaillé avec les Saoudiens et avec tous les autres pays arabes, y compris l'Égypte, la Jordanie et Qatar. Ils sont prêts à reconnaître pleinement Israël». Il a souligné : «Il doit y avoir un plan pour l'après Gaza et il doit y avoir un compromis pour la solution à deux États. Il y a un très grand nombre de victimes innocentes, tant Israéliennes que Palestiniennes, et davantage d'efforts doivent être faits pour acheminer de la nourriture et des fournitures médicales à Gaza», notant que «nous sommes dans une situation où l'existence même d'Israël est en jeu. Il est compréhensible qu'Israël soit si profondément en colère et que le Hamas existe toujours, mais nous devons agir et arrêter les efforts qui conduisent à la mort d'un grand nombre de civils innocents, en particulier des enfants».

Les progressistes et les membres des communautés musulmane et arabe américaine exhortent l'administration Biden à prendre des mesures plus strictes pour mettre fin aux opérations militaires israéliennes à Gaza. Les tensions se sont intensifiées entre Biden et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou sur la possibilité qu'Israël envahisse la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, où plus d'un million de Palestiniens se sont réfugiés pour échapper aux bombardements du nord de la bande de Gaza.

 Faouzi Oki

 reseauinternational.net

 Commenter

Se réfère à :

1 article

Référencé par :

1 article