02/04/2024 middleeasteye.net  10 min #246026

Dans une colonie de Cisjordanie, des Israéliens élèvent des vaches rousses et planifient la construction du Troisième Temple

Par  Daniel Hilton à SHILO, Palestine occupée

Des plans radicaux visant à abattre des génisses ont suscité des inquiétudes à travers le monde arabe - et ont même été liés par le Hamas à l'attaque du 7 octobre

Au sommet d'une colline de  Cisjordanie occupée, cinq vaches de race Red Angus broutent paisiblement de la paille. Autour d'elles, un groupe d' Israéliens les regarde dans l'expectative.

Si tout se passe comme prévu, ces vaches pourraient annoncer la fin du monde tel que nous le connaissons.

Selon la  tradition juive, les cendres d'une génisse rousse sans défaut sont nécessaires à la purification rituelle qui permettrait la construction d'un Troisième Temple à  Jérusalem.

Selon les groupes juifs radicaux, ce temple doit être construit sur le plateau surélevé de la vieille ville de Jérusalem, connu sous le nom de mont du Temple, où se trouvent aujourd'hui la  mosquée al-Aqsa et le sanctuaire du dôme du Rocher. Certains pensent que cela annoncera l'arrivée du messie.

Mercredi 27 mars, quelques dizaines d'Israéliens se sont réunis lors d'une conférence organisée dans la périphérie de Shilo, une colonie israélienne illégale située près de la ville  palestinienne de Naplouse, pour discuter de l'importance religieuse et de l'impératif des vaches, et pour apercevoir ces dernières.

« C'est une nouvelle étape de l'histoire juive », affirme Chaim, un colon israélien de 38 ans, à Middle East Eye alors qu'il s'apprête à prendre place dans l'audience.

Depuis des années, les membres de la communauté du Troisième Temple, dirigés par l'Institut du Temple basé à Jérusalem, qui a organisé la conférence, sont à la recherche d'une  génisse rousse correspondant à la description de celles utilisées pour la purification dans la Torah.

Les vaches sans défaut ne doivent pas avoir la moindre tache, ni le moindre poil blanc ou noir. Elles ne peuvent jamais être mises sous le joug ou utilisées pour le travail agricole.

« Ces vaches ont été amenées tout droit du Texas et ont été élevées dans des conditions spécifiques afin de préserver leur pureté », explique Yahuda Singer, 71 ans, originaire de la colonie de Mitzpe Yericho et traducteur d'un pamphlet sur les génisses rousses.

« Les vaches ne peuvent même pas être touchées », explique Edna, l'épouse de Singer, âgée de 69 ans. « Vous pouvez les rendre impures rien qu'en plaçant votre veste sur leur dos. »

Le bétail est observé à Shilo (Daniel Hilton/MEE)

La vache parfaite n'a pas été vue depuis 2 000 ans. C'est depuis la destruction du Deuxième Temple juif par les Romains en 70 après J.-C., qui aurait été situé au sommet du mont du Temple, qu'on n'a plus aperçu la génisse rousse sans défaut.

C'est pourquoi certains activistes juifs, ainsi que des  chrétiens évangéliques américains qui croient que la construction du Troisième Temple permettra la seconde venue de Jésus et l' Armageddon, ont décidé d'élever leurs propres génisses.

En 2022, cinq de ces jeunes vaches prometteuses, au pelage ocre brillant, sont  arrivées en Israël d'un ranch du Texas en grande pompe. Aujourd'hui, elles se trouvent dans un parc archéologique, séparées des ruines bibliques et des buissons de lavande en fleurs par un haut enclos en acier.

« Le Hezbollah a pris connaissance de la conférence »

À bien des égards, la conférence sur la génisse rousse ressemblait à n'importe quelle autre. Des rabbins et des érudits religieux se sont penchés sur les détails de la Torah. Quelques personnes dans l'assistance se sont doucement assoupies sous les lumières tamisées.

Pourtant, d'une certaine manière, elle était inédite. Les deux premiers intervenants se tenaient au pupitre, fusils d'assaut en bandoulière.

« Le  Hezbollah a pris connaissance de [la tenue de la conférence] et en a parlé sur Telegram », indique Kobi Mamo, directeur du site archéologique de Shiloh, dans son discours d'ouverture.

MEE n'a pas retrouvé la trace de tels propos de la part du mouvement armé  libanais, qui a tiré un barrage de roquettes sur le nord d'Israël plus tôt dans la journée, mais la conférence a néanmoins attiré beaucoup d'attention sur les réseaux sociaux arabes.

Un internaute en  Libye a déclaré en plaisantant que la génisse rousse sur les emballages du fromage La vache qui rit était la preuve que les triangles de fromage à tartiner étaient le produit d'une conspiration sioniste. « Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi la vache qui rit est rousse ? », a-t-il  interrogé.

D'autres internautes, plus sérieux, ont évoqué le projet d' abattage imminent d'une génisse sur le mont des Oliviers à Jérusalem, où des terrains ont été achetés à cet effet par des partisans du Troisième Temple.

Illustration du sacrifice d'une génisse rousse sur le mont des Oliviers (réseaux sociaux)

Le rabbin Yitzchak Mamo, du groupe Uvne Jerusalem partisan du Troisième Temple, a précédemment déclaré à la chaîne de télévision chrétienne américaine Christian Broadcasting Network qu'une cérémonie était prévue pour la  Pâque juive (Pessah) de cette année, qui tombe à la fin du mois d'avril.

Le mouvement palestinien Hamas qui  lutte contre Israël à Gaza s'est inquiété de la présence de ce bétail.

En novembre, une importante source palestinienne en contact avec les dirigeants politiques du Hamas a  indiqué à MEE que le groupe avait suivi de près les efforts visant à assurer une présence juive permanente à la mosquée al-Aqsa.

« La seule chose qui manque est le massacre des génisses rousses qu'ils ont importées des États-Unis. S'ils le font, cela marque le signal pour rebâtir le Troisième Temple », a déclaré la source.

En janvier, Abu Obaida, porte-parole de l'aile militaire du Hamas, a prononcé un discours marquant les 100 jours de l'attaque du groupe, le 7 octobre, contre les communautés israéliennes situées à proximité de la bande de Gaza.

Dans son discours, il a établi un lien direct entre la décision du Hamas d'attaquer Israël et l'importation de bétail par les partisans du Troisième Temple, qu'il a  qualifiée d'« agression contre les sentiments de toute une nation ».

« Tout ce que nous voulons, c'est un petit autel »

Yaakov, un étudiant en yeshiva de 19 ans originaire de Los Angeles qui a souhaité n'être identifié que par son prénom, s'est rendu à Shilo pour pouvoir voir les vaches de ses propres yeux.

« J'ai entendu parler des génisses rousses et du Premier et du Second Temple toute ma vie, et je suis donc très heureux d'avoir l'occasion d'en voir une aujourd'hui », confie-t-il à MEE.

Yaakov comprend que la perspective de construire un Troisième Temple sur le site d'al-Aqsa soit controversée, « mais [il] ne pense pas qu'elle doive l'être ».

« Ces vaches ont été amenées tout droit du Texas et ont été élevées dans des conditions spécifiques afin de préserver leur pureté »

- Yahuda Singer, colon israélien

« Il y a eu une église à cet endroit, puis une mosquée. À l'origine, c'était un temple juif, et cela devrait donc être à nouveau le cas », affirme-t-il. « Il n'est pas nécessaire de recourir à la violence. »

Boruch Fishman, membre de longue date du mouvement du Troisième Temple, déclare à MEE qu'il y a un long chemin à parcourir entre l'abattage d'une génisse rousse et la construction d'un Troisième Temple.

Il a identifié treize problèmes qui doivent être résolus avant que la construction ne puisse commencer, dont celui de convaincre le Parlement israélien, la Knesset, de légaliser un tel projet. « C'est là que je peux apporter mon aide sur le plan politique », explique-t-il.

Depuis qu'Israël a envahi et occupé Jérusalem-Est en 1967, le gouvernement israélien a maintenu des  restrictions strictes datant de l'époque ottomane concernant la prière et la présence des juifs sur l'esplanade de la mosquée al-Aqsa.

L'accès à al-Aqsa est également interdit par le Grand Rabbinat de Jérusalem depuis 1921, par un  édit stipulant que les juifs ne peuvent entrer sur le site que s'ils sont « rituellement purs », ce qui est impossible sans les cendres d'une génisse rousse.

Néanmoins, la politique et la société israéliennes ayant évolué vers la droite religieuse, certains Israéliens juifs - presque toujours des colons - ont été autorisés à se rendre régulièrement sur le site  sous escorte armée.

La communauté du Troisième Temple espère que l'abattage des vaches rousses de Shilo permettra aux juifs de se purifier afin de pouvoir accomplir les rites et le culte sur l'esplanade des mosquées. D'après les  recherches d'un professeur de l'Université de Bar-Ilan, les cendres d'une vache pourraient être transformées en une eau purificatrice pouvant permettre 660 milliards de purifications.

« L'un des principaux problèmes tient du Waqf », explique Boruch Fishman, en référence à la fondation islamique jordanienne qui administre al-Aqsa. « Le Waqf reçoit beaucoup d'argent de la Jordanie et je ne pense pas qu'il veuille y renoncer. »

Boruch Fishman estime que de petites mesures doivent être prises pour assurer une présence juive sur le mont du Temple. « La communauté musulmane souffre beaucoup en ce moment, et nous devons [y] être sensibles », ajoute-t-il. « Tout ce que nous voulons, c'est un petit autel. »

Certains partisans du Troisième Temple et rabbins ont déjà tenté d' effectuer des sacrifices rituels sur l'esplanade d'al-Aqsa à l'occasion de la Pâque, mais en ont été empêchés par les soldats israéliens.

« Peut-être serait-il possible de persuader le Waqf de participer à la collecte des offrandes et de récolter des fonds de cette manière », poursuit Boruch Fishman.

« Bien sûr, tout le monde ne pourrait pas venir avec quelque chose à sacrifier, ce serait un bain de sang. Mais je crois qu'il y a une différence entre ce que le Waqf dit en public et en privé, et il pourrait être convaincu. »

En réponse, le porte-parole du Waqf, Firas al-Debs, affirme à MEE : « Qu'ils disent ce qu'ils veulent lors de leurs conférences. Le Waqf souligne toujours dans ses déclarations son opinion tranchée selon laquelle la mosquée al-Aqsa est réservée aux musulmans et qu'il n'accepte ni partenariat ni division. »

« Ce qui est discuté lors de ces conférences n'a aucune valeur tant qu'elles ne sont pas officielles », précise-t-il.

Traduit de l'anglais ( original) par Imène Guiza.

Middle East Eye propose une couverture et une analyse indépendantes et incomparables du Moyen-Orient, de l'Afrique du Nord et d'autres régions du monde. Pour en savoir plus sur la reprise de ce contenu et les frais qui s'appliquent, veuillez remplir ce  formulaire en anglais. Pour en savoir plus sur MEE,  cliquez ici en anglais.

 middleeasteye.net

 Commenter
newsnet 2024-04-02 #14005

le troisième temple dédié à la domination des aliènes sauvages et inexpugnables à moins d'un miracle