04/04/2024 mondialisation.ca  3 min #246135

Netanyahou presse le Parlement d'adopter une loi interdisant les médias étrangers

Par  The Cradle

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a révélé qu'Israël avait tué plus de journalistes dans sa guerre contre Gaza que n'importe quel autre pays en une seule année.

***

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé à son gouvernement de coalition, le 1er avril, d'approuver la législation connue sous le nom de  "loi Al-Jazeera", qui permettrait au Premier ministre de fermer les canaux d'information étrangers.

"Dans une déclaration, le Likoud, le parti de M. Netanyahou, affirme que le Premier ministre s'est entretenu avec Ofir Katz, le chef de la coalition, pour lui demander de veiller à ce que le projet de loi soit adopté en deuxième et troisième lecture aujourd'hui", a rapporté lundi le Times of Israel.

Le premier ministre a également promis de "prendre des mesures immédiates pour fermer Al-Jazeera" à la suite de l'adoption de la loi, selon une déclaration du Likoud.

Si elle est approuvée par la Knesset, la loi donnera à Tel-Aviv le pouvoir de faire taire les médias étrangers opérant en Israël et de confisquer leur équipement si les autorités estiment qu'ils représentent "un danger réel pour la sécurité de l'État".

La loi a été adoptée en première lecture en février, alors que Tel-Aviv intensifiait ses attaques contre le réseau d'information qatari en raison de sa couverture du génocide qui se déroule à Gaza.

Dans le cadre des atrocités commises depuis le 7 octobre, plusieurs journalistes de la chaîne et des membres de leur famille ont été tués par l'armée israélienne. Le 25 octobre, une frappe aérienne a tué la famille du chef du bureau de Gaza, Wael Dahdouh, y compris sa femme, son fils, sa fille, son petit-fils et au moins huit autres membres de sa famille.

Le fils de Wael Dahdouh, le journaliste  Hamza Dahdou, a également été victime d'une frappe aérienne israélienne en janvier, aux côtés de son collègue Mustafa Thuraya.

Plus récemment, les troupes israéliennes ont  détruit des véhicules de radiodiffusion appartenant à des organes de presse qui couvraient le carnage qui s'est déroulé à  l'hôpital Al-Shifa assiégé dans la ville de Gaza il y a deux semaines. Elles ont également enlevé le reporter d'Al-Jazeera, Ismail al-Ghoul, et son équipe.

Au 1er avril, au moins 137 journalistes ont été assassinés par Israël à Gaza.

En décembre, le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a  révélé qu'Israël avait tué plus de journalistes dans sa guerre contre Gaza que n'importe quel autre pays en une seule année.

"Le nombre de journalistes tués dans la guerre d'Israël contre Gaza est sans précédent dans l'histoire du CPJ et souligne la gravité de la situation pour la presse sur le terrain", a déclaré la présidente du CPJ, Jodie Ginsberg, dans un communiqué.

Lien vers l'article original en anglais :

 thecradle.co

Traduction : Spirit of Free Speech

La source originale de cet article est  The Cradle

Copyright ©  The Cradle,  The Cradle, 2024

 mondialisation.ca

 Commenter