04/04/2024 middleeasteye.net  5 min #246171

Arabie saoudite : Treyam et sa piscine suspendue, la nouvelle extravagance de Neom

Par  MEE

Les travaux de la mégalopole voulue par MBS avancent, comme le montrent de récentes images aériennes. Le conseil d'administration a par ailleurs dévoilé fin mars un projet de complexe hôtelier au cœur d'un lagon sur le golfe d'Aqaba

Se baigner dans une piscine à débordement de 450 mètres de long qui survole tout un écosystème marin et dormir au cœur d'un lagon sur le golfe d'Aqaba : c'est ce que promet Treyam, le nouveau projet de complexe hôtelier dévoilé fin mars par le conseil d'administration de  Neom.

Cette mégalopole futuriste de 500 milliards de dollars, dans le nord-ouest de l' Arabie saoudite, qui, selon les organisateurs, fera 33 fois la superficie de New York, est sortie de l'imagination du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane (MBS) et veut réinventer le  tourisme de luxe tout en diversifiant l'économie du pays pour la sortir de sa dépendance aux hydrocarbures.

The visual splendor of Treyam can be seen at any time. Discover an exclusive resort that fuses futuristic architecture with the region’s natural beauty.#Treyam #NEOM

Traduction : « La splendeur visuelle de Treyam peut être vue à tout moment. Découvrez un complexe exclusif qui fusionne l'architecture futuriste avec la beauté naturelle de la région. »

« Treyam est un hôtel de luxe, suspendu au-dessus du paysage, offrant une nouvelle perspective sur le lien entre l'architecture et la nature », explique Bashayer Bamohsen, une des architectes de Treyam.

Pour protéger la faune et la flore du littoral, « notre idée a été de soulever l'ensemble de l'hôtel au-dessus des eaux », précise Mark Foster Gage, un des architectes du projet.

Depuis leurs chambres, les touristes pourront survoler cet environnement à travers le sol, partiellement vitré, tout comme les plafonds.

Au pied du pont se trouveront des lieux de divertissement axés sur les sports nautiques : surf, plongée, paddle, etc.

« Greenwashing »

Mais le clou du complexe sera cette immense piscine à débordement, au sommet du pont, à 36 mètres au-dessus du lagon, offrant un panorama à 360 degrés.

L'implantation de cette station balnéaire au beau milieu d'une région jusque-là préservée ne manquera pas d'aiguiser les critiques formulées contre Neom.

Même si MBS a  défendu son projet de nouvelle ville « sans voiture, sans rue et sans émission de carbone », des défenseurs de l'environnement  accusent le prince de faire du « greenwashing », c'est-à-dire de communiquer de manière trompeuse sur les avantages écologiques du projet.

Drôle les hasards du feed (cf discussion @yannickservant @CelineReveillac) dans le mien ne cesse d'apparaître ce cauchemar humain qu'est #OXAGON @NEOM de #MBS qui repousse loin les limites du #greenwashing (et côté humain no comment). Spoiler: à la recherche de $ et de virginité

En partie parce qu'une telle ville, qui veut accueillir un million d'habitants, va nécessiter pour son fonctionnement de grandes quantités d'eau ; compte-tenu de la hauteur de ses bâtiments, de grandes quantités d'énergie ; et émettra des quantités de CO2 estimées en giga tonnes. Son autosuffisance alimentaire, alors que l'Arabie saoudite importe 80 % de sa nourriture, est aussi à questionner, selon les experts.

Neom est aussi critiqué par les défenseurs des  droits de l'homme comme  ALQST, une organisation qui documente et promeut les droits humains en Arabie saoudite.

Car ce projet a conduit à l' expropriation de tribus - les autorités saoudiennes ont cherché à dégager les zones le long de la province de Tabuk, sur 170 km, de leurs habitants, dont beaucoup appartiennent à la tribu des Howeitat - et à la condamnation à de longues peines de prison (jusqu'à 50 ans) de tous ceux qui ont tenté de s'y opposer.

Abdullah Dukhail al-Howeiti (à gauche) et Abdulilah al-Howeiti (à droite) ont été condamnés en 2022 à 50 ans de prison assortis de 50 ans d'interdiction de voyager (Twitter/Alqst)

En 2022, les membres de la tribu des Howeitat avaient dénoncé les pressions des autorités saoudiennes pour les chasser de leurs terres, entre autres mesures, des coupures d'eau et d'électricité et le survol de la zone par des drones de surveillance.

Le magazine français  Paris Match a publié en février de nouvelles images aériennes du chantier de Neom, fournies par le responsable des opérations. Depuis les dernières disponibles - des  images satellites prises en juin 2023 -, les travaux ont beaucoup progressé.

Régulièrement, Neom révèle de nouveaux projets : en plus de la ville horizontale ( The Line), la mégalopole doit aussi accueillir une station de ski ( Trojena) avec village et lac artificiel de 3 km, ou encore la plus grande cité flottante au monde ( Oxagon).

Le Conseil olympique d'Asie (OCA) a  annoncé en 2022 que les Jeux asiatiques de 2029 se tiendraient à Trojena, à 50 km de la côte, dont l'achèvement des travaux est prévu pour 2026.

Middle East Eye propose une couverture et une analyse indépendantes et incomparables du Moyen-Orient, de l'Afrique du Nord et d'autres régions du monde. Pour en savoir plus sur la reprise de ce contenu et les frais qui s'appliquent, veuillez remplir ce  formulaire en anglais. Pour en savoir plus sur MEE,  cliquez ici en anglais.

 middleeasteye.net

 Commenter